Méta-baron 2
Titre tome: Khonrad l'anti-baron
Genre: Science-fiction , Space-Opéra
Année: 2016
Pays d'origine: France
Editeur: Les Humanoïdes associés
Scénario:
Jerry Frissen
Dessin:
Valentin Sécher
Couleurs:
Valentin Sécher
 

Tétanus œuvre sans relâche pour trouver un moyen de terrasser le Méta-baron et permettre à son maître Wilhem-100 de gagner encore plus de pouvoir et d'influence au sein de l'Empire Techno-technos. En récupérant l'épée de Tête-d'acier, Tétanus a collecté du sang sur la seule arme ayant blessé l'actuel Méta-Baron, grâce à l'ADN méta-baronnique, il va tenter de créer l'Anti-baron, un clone du guerrier suprême.
L'esclave se rend alors sur la planète Hex où il est de coutume de revendre les femmes, il choisit la plus belle, la fille du chef dont il est éperdument amoureux, Eris, elle sera la mère porteuse de l'enfant guerrier.
Malheureusement, la patience n'est pas le fort de Wilhem-100, il ne veut plus attendre, il arrache donc l'embryon du ventre de sa mère, l'implante dans une femelle paléobuffle et le nourrit de giga-hormones de croissance pour accélérer son développement, peu de temps après l'Anti-baron est enfin là, ses capacités guerrières sont innées mais son esprit est encore celui d'un enfant...

Jerry Frissen et Valentin Sécher conclue donc ce premier diptyque sur quatre de prévu, le duo place dès le début la barre très haute, après un premier volume s'essayant principalement à créer le cruel  Wilhelm 100, le récit s'oriente plus vers la vision de son esclave, Tétanus, un être chétif mais extrêmement intelligent, sa faiblesse va amener une touche de sentimentalisme inexistante avant, son amour pour Eris transféré à sa mort sur Khonrad casse un peu le rythme de surenchère violente, pour au final créer des événements encore plus dévastateurs !
L'auteur est plutôt à l'aise pour reprendre les fondements de la saga, il crée des personnages imposants, charismatiques et centraux, les autres protagonistes sont insignifiants, juste bon à être massacrés, c'est un combat de titan qui se joue devant nos yeux, une tragédie divine d'une violence pure, on touche du bout des doigts le mythe imaginé par Alexandro Jodorowsky.
Valentin Sécher continue sur sa lancée et nous impressionne, ses planches sont précises, sans compromis et nous font voyager aux confins de la galaxie.
Une introduction sombre et violente à ce nouveau cycle du Méta-baron, on pourra y regretter un petit manque de profondeur mais finalement on a pas le temps de s'appesantir là dessus tellement le récit nous prend aux tripes.

Note : 8/10

 

gregore

 

A propos de cette BD :

 

- Site de l'éditeur : http://www.humano.com/

Vote:
 
8.00/10 ( 2 Votes )
Clics: 1287
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Denver and other stories Denver and other stories
L'impact entre un astéroïde et la lune a complètement bouleversé l'équilibre de la terre, le niveau des océans est monté jusqu'à une altitude de 1500 ...
Tony Chu, Détective Cannibal 6 Tony Chu, Détective Cannibal 6
Toni Chu, agent de la Nasa et cibovoyante, voit son frère Chow venir lui signaler une arnaque à l'assurance doublée d'un trafic d'oeuvres d'art. Non, il n'...
Ces jours qui disparaissent Ces jours qui disparaissent
Que feriez-vous si d'un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu'un jour sur deux ? C'est ce qui arrive à Lubin Maréchal, un jeune homme d'une vi...

Autres films Au hasard...