Auteur Commentaire
mallox Entièrement d'accord ! D'ailleurs à cet égard, il y a une scène qui en dit long puisqu'à l'entrainement, nos flics tirent sur un poster de "Easy Rider" ! (ce que du reste Omega Man n'a pas manqué de dire). Sinon on peut regretter que Guercio n'ai pas récidivé tant chaque plan est étudié et semble l'oeuvre d'un cinéaste sincère et passionné. Même une scène anodine de billard sort du lot et possède son relief, sa propre vie et identité. Le personnage de Blake, dans une situation impossible, à la fois sympa, plutôt candide et même limite un peu con de par sa naïveté à rester réglo est somptueusement campé. L'acteur trouve la mesure parfaite et s'y montre carrément génial. La scène finale marquera longtemps la mémoire, comme d'ailleurs tout le reste du film me concernant. très belle critique pour un film que je trouve formidable. Sinon, ça a été tourné à Monument Valley, situé à la frontière entre l'état de Utah et l'état d'Arizona. Là où justement Ford tournait la plupart de ses westerns. Le premier film tourné en ces lieux fut même "La chevauchée fantastique" en 1938. (ensuite un nombre incalculable de clips publicitaires et de westerns encore une fois - "La prisonnière du désert" pour le plus célèbre - mais aussi "Il était une fois dans l'Ouest" de Leone). Un lieu choisi donc en hommage par Guercio puisque grand cinéphile et grand fan du cinéma de John Ford. Le grand-papa tenait si je ne m'abuse un petit cinéma à New-York, d'où sans doute une passion transmise pour le 7eme art qui transpire ici à l'écran...
Commentaire : ven. 26-06-09
bigbonn Oui, un excellent film, profitant bien des paysages américains de grands espaces désertiques (Monument Valley) typiques des westerns, de la cinégénie des routes droites, longues et légèrement vallonnées, sur lesquelles glissent les motos des principaux personnages. Belle interprétation également et choix judicieux de son personnage principal, plus petit que beaucoup de monde, d'une taille assez peu courante chez les flics, contrecarrant ainsi certains clichés et en jouant avec humour et auto-dérision (notamment devant le marchand de glaces, avec les deux filles). Sa collaboration avec celui qui incarne ce qu'il voudrait devenir (non plus un flic à moto mais un inspecteur) va effectivement vite lui dessiller les yeux sur une réalité policière qu'il avait tendance à fantasmer. Le tout dans une société assez peu porteuse d'espoir finalement où les rêves semblent s'être brisés (la barmaid). Assez peu d'action au final mais on ne s'y ennuie pas une seconde, Electra glide in blue est vraiment un film excellent.
Commentaire : jeu. 25-06-09