[M] [Critique] Règlements de femmes à OQ Corral
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Western / Polar / Guerre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Lun Déc 08, 2008 5:04 pm    Sujet du message: [M] [Critique] Règlements de femmes à OQ Corral Répondre en citant



Règlements de femmes à OQ Corral – 1974
(Les sept partouzards de l’ouest)

Origine : France
Genre : western méridional

Réalisé par Jean-Marie Pallardy
Avec Jacques Insermini, Gilbert Servien, Jean Luisi, Jean-Claude Stromme, Alice Arno, Gilda Arancio, Willeke van Ammelrooy

Autres titres : Sweet sierra/Gunfight at OQ Corral



La bande à Hooker s’apprête à dévaliser la banque d’une petite ville des Etats-Unis. L’opération tourne mal et se transforme en bataille rangée contre les habitants de la bourgade. La fusillade laisse pas mal de monde sur le carreau, mais les survivants du gang parviennent à s’enfuir avec l’argent et deux otages : Nell, une prostituée, et Jean. Cette dernière n’est autre que la fille de Burke Malloway, un ex-ranger de l’armée nord-américaine. Grâce à ses talents, Malloway ne tarde pas à retrouver la piste des fuyards, tandis que le shérif aidé de quelques hommes part également à la recherche de Hooker. Les pillards, après avoir trouvé refuge dans la maison close de Gilda, veuve d’un bandit notoire, n’ont d’autre solution que de parvenir jusqu’à la frontière mexicaine afin d’échapper aux hommes qui les traquent.



Bien que tourné dans la foulée de « L’arrière train sifflera 3 fois », « Règlements de femmes à OQ Corral » ne ressemble en rien à son prédécesseur, bien que l’on y retrouve une bonne partie du casting, ainsi que les décors et l’équipe d’Eldorado City. Deux changements majeurs dans ce second western de Pallardy : le réalisateur abandonne la comédie au profit d’un ressort résolument dramatique, et des premiers rôles cette fois acquis à la gent masculine. Oui, le ton n’est plus à la gaudriole, les scènes érotiques sont rares et éliminent toute notion d’amour. En effet, le sexe se manifeste soit par le viol (celui de Jean Malloway), soit par le vice ou l’intérêt (par le biais de Nell, la prostituée). Le réalisateur a aussi décidé de ne pas trop s’aventurer devant la caméra. Son rôle, celui d’un sang mêlé venant prêter main forte à Burke le ranger, est assez restreint. Tout comme est réduit le personnage de Gilda, campé par Willeke van Ammelrooy, ce que l’on peut regretter.



Le premier quart d’heure du film présente toutes les caractéristiques du western traditionnel : arrivée de la bande en plusieurs petits groupes, répartition de chacun dans les endroits stratégiques, le braquage, la riposte du shérif et des villageois, la prise d’otages et la fuite. En cela, même si les moyens limités sont visibles à l’écran, toute cette partie est plutôt plaisante. La suite s’avère plus inégale, constituée de la longue traque de la bande à Hooker. On a d’un côté le personnage de Burke, prêt à tout pour récupérer sa fille, qui sème ses alliés pour s’occuper seul de ses ennemis ; et de l’autre la troupe du shérif complètement en retrait, et qui finit par disparaître de l’histoire sans que l’on sache vraiment pourquoi. On peut également noter quelques éléments de l’intrigue n’ayant aucun intérêt, tel le personnage de l’indien incarné par Pallardy qui s’avère être le frère de la prostituée, ou la brève apparition d’une bande rivale dans la maison close de Gilda. Malgré ces errances scénaristiques, on assiste à un road-movie assez divertissant s’achevant par une forme de clin d’œil du cinéaste au film « Le Bon, la brute et le truand », où l’on voit les trois derniers survivants du gang s’affronter, visages en gros plan se dévisageant, position des protagonistes en triangle.



Un final où Pallardy semble démystifier l’importance de l’argent, et allant jusqu’à épargner au spectateur une happy-end qui aurait certes juré dans ce long-métrage relativement pessimiste dans le ton.
Comme il est dit plus haut, la majeure partie des protagonistes de « Règlements de femmes à OQ Corral » faisaient déjà partie de « L’arrière train sifflera 3 fois », à savoir Jean Luisi, Jean-Claude Stromme, Gilda Arancio, Alice Arno et Willeke van Ammelrooy. Jacques Insermini, fidèle de Pallardy, mais absent dans le premier western, a ici un rôle important, tout comme Gilbert Servien, qui lui n’avait qu’une très faible présence à l’écran dans « L’arrière train… ». Figurant dans bon nombre de films dans les années 60 et 70, Servien a eu quelques rôles plus consistants dans des productions Eurociné, puis dans des pornos à compter de la seconde moitié des années 70.



Apparemment resté inédit dans les salles françaises, « Règlements de femmes à OQ Corral » connut une « seconde jeunesse » quelques années plus tard, lors de la grande mode du porno. Il sortit donc en novembre 1978, rebaptisé pour la circonstance « Les sept partouzards de l’ouest ». Cette version fut également distribuée en vidéo sous le titre « Sweet sierra ». Selon certaines sources, les inserts ont été tournés par Bob W. Sanders, Robert Renzulli de son vrai nom. Comme souvent, ces inserts ont été intercalés de façon hasardeuse. De ce fait, la version d’origine demeure évidemment la meilleure.

note : 6/10
accroche : La bonne, la brute et les truands






Fiche DVD



Règlements de femmes à OQ Corral

Région : Zone 2

Editeur : Le Chat qui Fume
Pays : France

Sortie film : 1974
Sortie dvd : octobre 2008

Durée : 76 minutes
Image : 1.66
Audio : Mono

Langue : français
Sous-titre : non



Bonus :
- Le journal érotique de Jean-Marie Pallardy (interview, 61mn10)
- Le journal d’une restauration (14mn36)
- Les 10 bandes-annonces de la collection Pallardy
- Galerie de cent photos issues de la collection privée du réalisateur


Commentaire : De cette première salve de cinq titres, « Règlements de femmes à OQ Corral » devait présenter un master fort abîmé car, malgré tout le travail de restauration entrepris par l’éditeur, demeurent à certains endroits quelques petits défauts, caractérisés par des dialogues inachevés et la présence de parasites à l’écran. Cela dit, la copie est dans l’ensemble satisfaisante ; nul doute que Le Chat qui Fume a fait pour le mieux. Cette cinquième chronique achevée, on souhaite à l’éditeur d’être en mesure de commercialiser les cinq autres titres de la collection Pallardy restaurés, pour le premier trimestre 2009. Parmi ces cinq films, les plus attendus devraient être « Le journal érotique d’un bucheron » et « Love connection ».

note : 7/10












Dernière édition par flint le Lun Déc 22, 2008 2:43 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tubbytoast
40 % irradié
40 % irradié


Inscrit le: 02 Aoû 2006
Messages: 459

MessagePosté le: Mar Déc 09, 2008 8:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un autre fidèle Pallardesque manque à l'appel : Georges Guéret.
_________________
http://www.letubbyblog.blogspot.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Mar Déc 09, 2008 9:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai, y'a pas ce bon vieux Georges !


Sinon, une chose m'a interpellé durant le film :



Est-ce que vous voyez la même chose que moi ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5407
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Mar Déc 09, 2008 11:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

flint a écrit:

Sinon, une chose m'a interpellé durant le film :



Est-ce que vous voyez la même chose que moi ?


Non, je ne vois rien de spécial ... Pourquoi ?



ico_mrgreen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Mar Déc 09, 2008 12:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est bien ce qui me semblait... ico_mrgreen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kidam
40 % irradié
40 % irradié


Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 415

MessagePosté le: Sam Déc 13, 2008 7:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pallardy: scénar à P.Q concon.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Sam Déc 13, 2008 10:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Valor a écrit:
flint a écrit:

Sinon, une chose m'a interpellé durant le film :



Est-ce que vous voyez la même chose que moi ?


Non, je ne vois rien de spécial ... Pourquoi ?



ico_mrgreen



On peut m'expliquer ? :timide:
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4597

MessagePosté le: Sam Déc 13, 2008 10:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

xawa a écrit:
Valor a écrit:
flint a écrit:

Sinon, une chose m'a interpellé durant le film :



Est-ce que vous voyez la même chose que moi ?


Non, je ne vois rien de spécial ... Pourquoi ?



ico_mrgreen



On peut m'expliquer ? :timide:

Facile.
C'est comme dans un film de sabre chinois avec sabreurs volants: on voit les câbles. new_noel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Sam Déc 13, 2008 10:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

flint a écrit:
C'est vrai, y'a pas ce bon vieux Georges !


Sinon, une chose m'a interpellé durant le film :



Est-ce que vous voyez la même chose que moi ?



Mais là, on voit rien ?

C'est invisible en quelque sorte.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5407
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Sam Déc 13, 2008 10:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

xawa a écrit:
Valor a écrit:
flint a écrit:

Sinon, une chose m'a interpellé durant le film :



Est-ce que vous voyez la même chose que moi ?


Non, je ne vois rien de spécial ... Pourquoi ?



ico_mrgreen



On peut m'expliquer ? :timide:


Oui, bien sûr ! Ce sont des éoliennes qui servent à convertir l'énergie cinétique du vent en énergie mécanique.

Voilà, voilà ... A ton service ! icon_cool
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Dim Déc 14, 2008 12:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

xawa a écrit:
flint a écrit:
C'est vrai, y'a pas ce bon vieux Georges !


Sinon, une chose m'a interpellé durant le film :



Est-ce que vous voyez la même chose que moi ?



Mais là, on voit rien ?

C'est invisible en quelque sorte.


mais là, on voit rien.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Déc 14, 2008 8:00 am    Sujet du message: Répondre en citant



Tiens Xawa, ça s'appelle des lignes à haute tension.
C'est vrai que le flint a de bons yeux. Perso je ne crois pas que je les aurais vues.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The Hard
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 17 Fév 2005
Messages: 1169

MessagePosté le: Dim Déc 14, 2008 10:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

Arf ok, maintenant je comprends pourquoi il avait posté cette image!
Fallait voir ce détail!

Pfiou, c'est un sujet inquiétant qu'est le regard de Flint...tu ne verrais pas à travers les vêtements par hasard? ico_mrgreen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Dim Déc 14, 2008 11:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Flint = Alain Affleflou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Dim Déc 14, 2008 2:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant















Qui commence ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Western / Polar / Guerre Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media