Psychopoubelle - Les Films nuls...
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3487
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Sam Mai 11, 2013 2:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Parce que le château familial des Dracula, rebaptisé désormais l'Hôtel Transylvanie, s'essouffle en matière de fréquentation touristique, la petite-fille du Comte s'envole pour New-York afin de sucer de nouveaux partenaires financiers et redresser la (les) barre(s).

Au commencement, il y eût l'appréhension : 80 minutes de vampirisme disco.
A l'arrivée, il y aura la confirmation : c'est aussi peu attrayant que ça en a l'air.
Glorification absolue de sa vedette principale, la franco-vietnamienne Nai Bonet endossant également les capes de scénariste et de productrice, le film ne s'apparente ni plus ni moins qu'à une "Success Story" à la con.
Argent, amour, conquête : la pouffiasserie et les limousines passent.

Par conséquent, l'aspect fantastique, purement prétextuel agit comme un attrape-gogo pour quiconque escomptait une histoire de buveur de sang inédite.
Trop prise avec ses multi-fonctions, il est clair que le jeu d'acteur, ça la branche moyen notre Princesse Bonet (A).
Débitant ses lignes comme une limace anxiogène, la pauvrette parait bien cruche. Faut la voir s'appliquer à évacuer son texte avec une exagération articulative qui laisse plutôt sans voix.

Quant à GrandPa Carradine, il rend un vibrant hommage à l'Howard Vernon de "La fille de Dracula" en campant un Dracula dont le fion semble définitivement vissé à son cercueil. Et oui, encore une prestation épisodique de notre vieux briscard accomplie probablement en une demi-journée.
Yvonne de Carlo n'est guère mieux desservie et n'apparait de toute façon que dans la seconde partie du film.
Possible que vous n'arriviez pas jusque-là si vous avez déjà succombé à la Disconnerie ambiante, ce qui ne fût pas loin d'être mon cas dois-je l'avouer.
Un salut amical au passage à la touche "avance rapide" de ma télécommande.
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16016
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Juin 26, 2015 6:15 am    Sujet du message: Répondre en citant



Le souffle du futur - 1989

De Steven Lisberger
Avec Bob Peck , Mark Hamill , Bill Paxton , Ben Kingsley , F. Murray Abraham ...

Bon ben là, il est possible que je sois à côté de la plaque vu que je n'ai tenu qu'une demi-heure. C'est terne, chiant, ça décolle jamais (hormis un type qui en sauve un autre en deltaplane, j'ai vu ça en avance rapide. frank_PDT_16 )... du coup, je l'ai jeté au fond de la poubelle. j'irai le rechercher, même sale, si on me dit qu'en fait, c'est pas si mal.

En attendant, ma note :
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
princesse.rosebonbon
Stade de décomposition
Stade de décomposition


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2180
Localisation: variable

MessagePosté le: Mar Juil 07, 2015 4:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

puisque tu as soulevé le couvercle de la psychopoubelle, je me permets d'y glisser ceci :



The Wizard of Mars / Horrors of the Red Planet - 1965

De David Hewitt
Avec John Carradine

Film d'aventure spatiale ultra fauché, très lointainement inspiré du Magicien d'Oz. Je n'attendais pas à un grand spectacle en m'y attaquant, mais il y a quand même des limites au tolérable. on croit que ça commence kitschement bien avec l'intérieur du vaisseau et une scène d'action qui voit nos héros repousser de gros ténias de l'espace en carton qui flottent mollement sur un étang. hélas ce sera la dernière scène d'action, le reste se résumant à voir les astronautes errer dans des décors monotones et s'inquiéter de leurs réserves d'oxygène depuis leurs casques à la visière manifestement relevée. le comble de l'économie de moyens et d'ambition est atteint quand ils essaient de nous faire croire à une descente de rivière souterraine en radeau en singeant des gestes de pagaie dans le vide, devant 3 stalactites totalement immobiles : on est gênés pour les acteurs. Hewitt a eu raison de mon insomnie un avec interminable monologue de 10 minutes récité sentencieusement par la tête de Carradine collée sur un fond étoilé.

l'affiche nous met au défi de rester assis et de rester dans la salle, tu m'étonnes !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
princesse.rosebonbon
Stade de décomposition
Stade de décomposition


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2180
Localisation: variable

MessagePosté le: Mer Déc 07, 2016 11:23 am    Sujet du message: Répondre en citant



American Burger
US - 2014

Des lycéens américains en voyage scolaire en europe s'arrêtent dans un coin paumé pour visiter un usine de burgers "100% américains".

Ok j'ai déconné.
En lisant la description "mélange d'American Pie et de parodie de slashers" je savais très bien que j'allais me prendre une pelleté de merde dans la tronche. Dès le générique où on découvre que les personnages principaux n'auront même pas de nom mais seront juste qualifiés par leur stéréotype (gros nerd, nerd avec un appareil photo, pompom girl avec les cheveux attachés,...) j'ai compris la gravité de mon erreur et j'ai voulu arrêter mais on m'a forcé à le voir jusqu'au bout. icon_cry
Ce fut horrible : des blagues à chier, pires que chez Friedberg et Seltzer,
des trucages gore amateurs indignes d'être filmés, pas un embryon de scénario, même pas de cul ou de politiquement incorrect.
Le néant.






PS : disponible sur OCS pour encore 2 mois, précipitez-vous enaccord8
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3487
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Lun Déc 19, 2016 8:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Celui-ci a bien sa place dans la "Psycho-poubelle" mais en réalité je l'aurais plutôt évacué dans les "Psycho-WC" vu qu'1/3 des segments se déroule sur une cuvette de chiotte.

Quand on pensait avoir atteint le seuil de moisissure extrême avec "Theatre Bizarre"...et bien non, on relance la mise avec cet alphabet de la nullité.
Sur 26 segments, je dirais que les plus présentables se comptent sur les doigts d'une main de lépreux.
Je ne retiendrais pour ma part que la lettre D pour Dog et son Homme Vs Chien très bien mis en scène, Q pour Quack et sa mise en abyme amusante, T pour... Toilet (évidemment), court gore en clay-motion plutôt sympa et Y pour Youngbuck, le segment du réal de "Hobo with a shotgun" (qui tourne un peu en rond quand même dans ses thématiques/imageries 80's).

Pour le reste, ça voltige (très très bas) entre le spectacle d'attardés conçus par et pour des puceaux de 14 ans (les 3 japonais, l'insoutenable W pour "What the fuck" (expression de la génération Youtube, faut-il développer...) le très Tarandriguezien (donc archi-pénible) "S pour Speed", et le concours de bite indonésien de "L pour Libido" (belle symbolique au passage bien involontaire : en effet, on se trouve dans un concours de bite quant à savoir qui va le plus coiffer au poteau les autres dans la gratuité et le pipi/caca/foutre) et l'arnaque pure et simple comme le court d'Angela Bettis, celui du mec sur sa planche de surf qui boit littéralement la tasse et surtout le segment de Ti West. Qu'il ne fournisse aucun effort et ponde un produit insipide torché en 5 minutes, passe encore, pas de chamboulement à l'horizon vu ses précédents "travaux". Là où il est permis de lui chier à la gueule (pour rester raccord), c'est au niveau du budget : monsieur débourse que dalle. On lui alloue même 5 000 dollars pour rendre sa copie (c'est le principe de la maison pour chaque participant).
Vite ! La chasse !
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5318
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Mar Déc 20, 2016 3:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'en avais parlé dans ma filmo Bogliano : c'est lui qui a fait B for Bigfoot que je trouve très bien... Sinon d'accord pour Dog, c'est totalement bluffant, j'ai toujours pas compris comment le gars a filmé ça ! Le pire pour moi c'est celui de la fille qui aime sentir les pets de sa copine... J'étais carrément embarrassé de regarder ça !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3487
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Mar Déc 20, 2016 4:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le segment de Bogliano, de même que la lettre A et C, sont corrects. Rien de transcendant mais correct. Rien qui ne laisse présager en tout cas des futurs cacas et pets foireux à venir.

Les gaz japonais, ouais, pitoyable. Mais je crois que je supporte encore moins l'ultime segment nippon et ses fantasmes pré-pubères de combat de gros nichons et grosses queues.
Un calvaire, de même que le sketch dystopique, une espèce de trailer sous stéroïdes de Robocop 14.
Bon ok, le mec a explosé le budget (l'antiti-west quoi) mais qu'est ce que vient foutre là ?
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16016
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Déc 20, 2016 4:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Throma a écrit:
Ti West.


https://www.youtube.com/watch?v=ipVUvB5bhCg

suspect

frank_PDT_13 frank_PDT_19

(pour un film téléphoné et linéaire...)

Vu tout le bien que j'avais pensé de Theatre Bizarre, pas prêt de passer le cap de celui-ci.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3487
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Mar Déc 20, 2016 5:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tarantitiwesterne ?
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16016
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Déc 20, 2016 5:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pas trop, non, heureusement, hormis le générique et la zik mixée sur deux hits de Morricone. Juste "à l'ancienne", comme souvent avec le sieur West. Rien de révoltant, rien de très emballant non plus...
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16016
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mer Sep 06, 2017 3:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Throma a écrit:


de... Christopher Lewis oh, quelle surprise.
Avec un John Carradine plus paumé que jamais et Patrick Wayne, le fils maudit de son père. Ce truc là est une abomination à tous les niveaux et le comble, c'est qu'il s'agit d'une version "améliorée" d'un précédent film de Lewis, "Blood Cult". J'ose même pas imaginer l'ampleur des dégâts du modèle.



Rayon comique, la hache enfoncée dans le crâne de la seconde victime (le fermier) serait tombée malencontreusement sur son crâne (conclusion du rapport de police. Le rapport ne précise pas si elle est tombée du ciel).

La première chose que dit Patrick Wayne à sa soeur, devant la tombe de leur frère qui vient d'être assassiné est qu'elle a un peu minci. frank_PDT_16

Un Wayne Jr. qui vient voir un ex-sénateur enfermé dans un asile, à genou, et qui se fend d'une autre réplique du génie de la gaffe "comment un homme aussi haut a pu tomber aussi bas ?" (faut dire qu'à genou...)

Un ex-sénateur interné pérore sur des chiens méchants. Wayne qui lui rend visite pour "enquêter" se dit désolé de la situation, "mais que l'écouter l'a aidé" (On se demande bien comment).

Beau film.


_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Divers Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Page 8 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media