votre psychovision du soir
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 112, 113, 114 ... 138, 139, 140  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16010
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mer Juil 08, 2015 5:37 am    Sujet du message: Répondre en citant



Sundown - 1989
(Sundown: The Vampire in Retreat)

Réalisé par Anthony Hickox
Avec David Carradine, Morgan Brittany, Bruce Campbell, Maxwell Caulfield...

Typiquement le mélange de genres excellent sur le papier mais qui, à l'écran, ne fonctionne pas.
Western, comédie, horreur, tout ça est bien indigeste malgré une direction artistique très correcte.
Finalement, un seul acteur en vampire sanguin m'a amusé dedans : M. Emmet Walsh (méconnaissable en ZZ Top). Après, y a aussi le plaisir d'y trouver John Ireland dans les vétérans.
Pour le reste, je suis peut-être un cas isolé, mais quand ça veut pas, ça veut pas.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Camif
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 16 Mai 2008
Messages: 1557
Localisation: Délocalisation

MessagePosté le: Lun Juil 13, 2015 12:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Salut, surtout ne regardez pas Poltergeist ! Mon dieu que c'est mauvais ! Et que je te fous des jump scare à la con et que je pompe un peu partout dans des films qui ont 30 ans. Beurk.

Par contre, It Follows, je suis bien d'accord c'est le meilleur film d'horreur depuis longtemps. Perso je dirai depuis Morse de Tomas Alfredson, ce qui doit bien faire 5 ans facile.
_________________
"Du 2 au 22 mai, y avait pas loin" Mallox
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3487
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Ven Juil 17, 2015 1:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant



2 mois après tout le monde.
M'est complètement passé par dessus la jambe pour aller se croûter dans un talus ce nouveau Mad Max.
A part un design global très sympa et des looks vraiment destroy et rock n' roll, je ne suis JAMAIS rentré UNE SEULE SECONDE dans ce bordel frénétique.
Montage de merde où aucun pseudo morceau de bravoure n'est lisible et le pire, c'est que la matrice jeanmaripoiresque se met en branle dès la 2ème minute.
Certains instants-clés sont ainsi parfaitement incompréhensibles.
Qu'arrive-t-il par exemple au gros vilain de l'histoire à la fin ?
Et puis c'est quoi ce plan de merde à mi-parcours ? ("refaisons-le-chemin-en -sens-inverse-car-la-Terre-promise-se-trouve-au-point-de-départ-en-fait-alors-que-ça-se-voit-parfaitement-et-surtout-SURTOUT-plutôt-que-de-contourner-la-horde-de-poursuivants-fonçons-leur-dans-le-tas-histoire-d'optimiser-au-maximum-nos-chances-de-survie").

Outre le fait d'éprouver de l'admiration pour un mec de 70 piges passées capable de pondre un truc aussi bourrin, ça reste un film parfaitement inutile, le 2 ayant déjà raconté la même histoire 35 ans plus tôt avec davantage de hargne et de fureur.
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
princesse.rosebonbon
Stade de décomposition
Stade de décomposition


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2180
Localisation: variable

MessagePosté le: Lun Juil 20, 2015 2:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Throma a écrit:
Montage de merde où aucun pseudo morceau de bravoure n'est lisible et le pire, c'est que la matrice jeanmaripoiresque se met en branle dès la 2ème minute.
Certains instants-clés sont ainsi parfaitement incompréhensibles.
Qu'arrive-t-il par exemple au gros vilain de l'histoire à la fin ?

je partage ta frustration : on devine que le boss de fin s'est fait arracher la moitié de la gueule mais (pour éviter la censure ?) c'est quasi-subliminal.
d'ailleurs les chefs des autres clans disparaissent aussi de façon bien peu spectaculaire, dont un en hors-champs frank_PDT_08
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16010
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Juil 31, 2015 8:59 am    Sujet du message: Répondre en citant



Kung Fu Jungle / Kung Fu Killer
(Yi ge ren de wu lin)

Réalisé par Teddy Chan
Avec Donnie Yen, Wang Baoqiang, Charlie Yeung...

... évolue sur un scénario absurde où le serial killer de service est un adepte de Kung Fu cherchant à démontrer qu'il possède le meilleur Kung Fu et donc défie, en 2015, uniquement les maitres en la matière (ce qui du reste n'aide pas les flics à anticiper sur ses prochaines victimes ! frank_PDT_10 ).

Faut y croire !

Cela dit ce méchant souffre d'un complexe : il a une jambe plus courte que l'autre, limite un pied-bot. frank_PDT_15

A décharge, Kung Fu Killer se veut un hommage au genre et nombre de cameos d'icones du genre sont au rendez-vous ; en cela, c'est plutôt sympa. On les retrouve au générique de fin - David Chiang, Kirk Wong, Raymond Chow, Liu Chia-Liang en footage, etc. etc. - la liste est longue !).

Hormis ça, disons que ça se laisse voir facilement même si, outre une intrigue aberrante, le bidule est entaché de souvenir sirupeux et mièvres du héros Donnie Yen, lequel - faut être honnête - ressemble tout de même à un concombre tandis qu'en méchant, Wang Baoqiang possède quant à lui une sacrée gueule (Un Forest Whitaker plus jaune et plus rétréci).
Le meilleur moment se situe dans la baston finale sur une autoroute, bien chorégraphié, bien filmé, plutôt inspiré même.
Pour le reste, disons que l'aspect Thriller sert de façon trop trasnparente de prétexte et de passerelle pour des combats relativement inventifs (quoiqu'on ait vu bien mieux au sein du Wu Xia Pian).
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3487
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Ven Juil 31, 2015 4:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est l'été, je m'emmerde au boulot alors je squatte souvent la salle de ciné et ô miracle, entre 2 croûtes estivales projetées, il est possible de débusquer de bons films dans le lot comme :



LA ISLA MINIMA

Espagne
De Alberto Rodriguez

Bon polar ibérique où rôde encore le spectre du franquisme (année de l'action : 1980).
Une enquête à base de meurtres en série sur des adolescentes violées, torturées, les tétons découpés, l'anus et le vagin dilatés à coups de bâton. Autant dire qu'on pense aux gialli de Dallamano. Une investigation rondement menée par 2 flics que tout oppose (un petit nerveux adepte de la méthode utile pour délier les langues du passage à tabac, y compris sur les femmes ; et un grand plus en retenue car conchiant les dérapages de son collègue) et surtout expurgé de tout twist ubuesque.
Donc sans prétention, donc bien.






MICROBE ET GASOIL

De Michel Gondry

Le cinéma de M. Gondry n'a jamais été ma tasse de thé, reste que son "Microbe et Gasoil" fait plaisir à voir, en ces temps d'ôde à la médiocrité intellectuelle et prônant des valeurs immondes à la jeunesse ("Les profs" emmenés par l'insoutenable Kev Adams)
Dont le film de Gondry représente l'antithèse exacte, les 2 gamins héros de l'histoire cultivant leur différence à grand renfort de débrouillardise, d'imagination débordante, de riche vocabulaire et d'une propension à fuir tout modernisme.
Franchement, voir en 2015 2 ados littéralement chier sur un ipad parce qu'ils n'en comprennent ni l'utilité ni l'utilisation et fuguer de chez un dentiste leur offrant le gîte et le couvert tout cela parce que l'une des chambres où ils pioncent arbore sur ses murs des posters de Shakira, cela fait chaud au coeur.
Voilà un film bénéfique à passer pour le jeune public, boudé évidemment par la "masse" préférant donner son pognon aux insupportables "Minions" de mes couilles (personnellement, je rêverais de les voir se matérialiser sous mes yeux pour éclater leur gueule de gélule de merde sous mes rangers).






EQUIPE SPECIALE - 1977

De Domenico Paolella

Copier/coller de mon avis laissé chez l'ami DjSafe :

Bon et bien après visionnage, c'était du grand art.
C'est sérieusement très violent (dont un meurtre à l'arme blanche tourné à la manière d'un giallo horrifique), l'action ne cesse quasi-jamais, d'autant que les nombreuses, bastons, gun-fights et autres poursuites auto sont exécutées avec un grand professionnalisme. Le budget avait l'air confortable.
Bozzuffi fidèle à ses principes, et Vittorio Mezzogiorno campe une bien belle pourriture. Très bonne prestation de sa part.
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16010
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Sam Aoû 01, 2015 7:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
personnellement, je rêverais de les voir se matérialiser sous mes yeux pour éclater leur gueule de gélule de merde sous mes rangers


http://www.journaldemontreal.com/2015/07/23/un-chilien-fait-croire-que-les-minions-etaient-des-cobayes-dexperiences-nazies


Je me laisserais bien tenter par "La isla mínima". Vu comme tu l'as bien vendu, je passerai peut-être même le cap cette semaine. Suis d'ailleurs en train de reluquer les séances restantes sur Paris. icon_wink


Sinon, vite fait...



Le gang des Doberman - 1972
(The Doberman Gang)

Réalisé par Byron Chudnow
Avec Byron Mabe, Hal Reed, Julie Parrish...

En voilà un qui m'a également un peu déçu et dont j'en attendais un peu plus.
C'est dans l'ensemble, plutôt sympathique, mais franchement trop nonchalant, presque dilettante, tant et si bien qu'on se croirait parfois dans un Disney fort moyen. La musique d'Alan Silvestri est en revanche bien chouette et le rehausse en lui donnant un peu de peps, à l'exception de la chanson, sympathique quoiqu'un peu surexploitée.
Alors, il y a des choses à retenir dedans comme ces chiens qui deviennent agressifs et se retournent contre leurs "dresseurs" de manière sanglante, le hold-up est un fort bon moment seulement, pour en arriver à celui-ci qui constitue donc le clou du film, le film se traine un peu en plus de se voir plomber par un ou deux retournements de situations un peu durs à avaler. (Quid de ce dresseur qui se barre en plein coup au moment de donner un petit coup de sifflet d'ultrason et après des semaines de préparation ?).
Le nom des chiens est rigolo (Dillinger/ Bonnie/ Clyde /Baby Face Nelson ...) et le Bulldog récupéré en rab du lot de Doberman a une tronche elle aussi sympa. Dommage que l'ensemble ne soit pas à la hauteur du morceau de bravoure quasi-final, le hold-up.
On est loin de la tension distillée dans "Danger Doberman !" de Frank De Felitta et celui-ci ne m'a pas trop donné envie de jeter un oeil aux "suites" ("The Daring Dobermans", "Les Dobermans reviennent", "Alex and the Doberman Gang"). Le film se repose aussi peut-être trop sur le capital sympathie "chien". Final très sympa pour film moyen, trop inégal.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16010
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Lun Aoû 10, 2015 3:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'en remets une petite couche et relance d'un !



De Damián Szifron avec Ricardo Darín, Oscar Martinez...

Probablement l'un des films que j'ai le plus apprécié cette année !
D'abord, les films à sketches avec une qualité de segments égale, ça ne court pas les rues, ensuite, l'aliénation sociale y est montrée comme une chose qui peut toucher tout le monde, à partir de ce qui semble n'être au départ, que de simples détails, des ennuis souvent banals, de tous les jours, et puis enfin, c'est déployé sur une mode qui soit, n'est pas sans rappeler les meilleures comédies italiennes au vitriol -celles des années 70, celles d'un Dino Risi, par exemple-, en faisant également penser - et là, je sens que je vais en faire crier plus d'un, mais ce n'est pas volontaire - à un Álex de la Iglesia qui, enfin, aurait réussi à insuffler de la verve à des projets toujours louables mais souvent bancals et rarement drôles à l'arrivée, ce, grâce à l'élégance d'une mise en scène inspirée et des scripts imparablement bien huilés. La direction d'acteurs est elle aussi impeccable...
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16010
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Sep 01, 2015 1:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

princesse.rosebonbon a écrit:


San Andreas
US-2015
Real : Brad Peyton Q
Avec : le caillou, d'autres gens et beaucoup de fond vert

J'en parle vite avant d'oublier que je l'ai vu frank_PDT_10
Film catastrophe ultra-balisé et formaté comme il se doit. On sait avant d'y aller que le Dwayne (qui devrait se calmer sur la gonflette parce qu'il a de plus en plus de mal à rentrer dans le cadre) il va finir par sauver sa femme et sa fille, après moult péripéties et que la bannière étoilée claquera de nouveau au vent devant un joli couché de soleil.
Reste donc le spectacle en soi et honnêtement c'est un petit tour de grand huit agréable, si on ne cherche pas davantage. Ca faisait des années que je n'avais pas vu un film en 3D et je trouve que la technique s'est bien améliorée : on croirait presque que la fille du héros va nous éborgner avec son solide pare-choc.
Sinon, je me suis dit que l'attitude de ce bon père de famille était plus que discutable : on l'envoie sur une mission de sauvetage ce qui est quand même son boulot à la base, ni une ni deux, il décide de planter la mission sans prévenir personne et d'aller plutôt sauver sa famille, en détournant pour ce faire l'hélico du contribuable, qu'il aura d'ailleurs tôt fait de bousiller, sans jamais porter secours à l'un des milliers de concitoyens en détresse qu'il croise en chemin. Un bel exemple de "tout pour ma gueule, les autres autour peuvent tous crever" pour la jeunesse.


Pas pour faire du mauvais esprit, je suis plutôt bon public, d'autant que je ne m'attends parfois qu'à une séance popcorn comme ici, j'ai donc regardé le film, de manière flibustière - soit pas au cinéma, ni en 3D - et ça a été pour moi un véritable calvaire.

D'un côté, une ode à la valeur familiale comme on en a peu vue depuis des décennies (me suis fait la réflexion que le cinéma d'aujourd'hui était une régression et ressemblait à celui des années 40/50) aux dépends de tout - ce que dit Rosebonbon finalement, mais d'une autre manière avec sa citation finale au-dessus, de l'autre donc, un spectacle qui pue l'ordinateur à plein nez avec, des effets spéciaux pas possible, même un bateaux à moteur avance de manière absurde entre les décombres.

Une vraie scission pour moi. trop de Jurrasic, de Divergente, de Marvel... j'en peux plus !

Et puis, je sais pas, j'ai eu le sentiment renforcé, revoyant qui plus est, juste avant, l'après-midi, "Too Late the Hero" d'Aldrich, d'un cinéma qui n'a plus aucune âme ni personnalité. Même la jungle du pacifique du film de 1970 paraît plus réelle ! Là, je vois du fond vert, des mecs installés sur une chaise à pc, un type bodybuildé tournant le volant d'un yatch dans lequel il n'est même pas (et ça se voit) d'une main, etc. Du coup, saturé par des effets spéciaux non convaincants pour moi et des valeurs n'ayant logiquement plus cours, celui-ci m'aura fâché pour longtemps avec Hollywood et ses blocksbusters qu'on finit par avaler à force de n'avoir plus que ça comme repères de nouveautés et tout bêtement, à voir.
Je vais peut-être dire une connerie, mais depuis Starship Troopers, et à deux, trois exceptions prêtes, c'est plus possible pour moi.

Edit : ah, j'avais même oublié cette remarque très judicieuse : "
Rosebonbon a écrit:
Avec : le caillou, d'autres gens et beaucoup de fond vert"

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4545

MessagePosté le: Mar Sep 01, 2015 5:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

mallox a écrit:
Et puis, je sais pas, j'ai eu le sentiment renforcé, revoyant qui plus est, juste avant, l'après-midi, "Too Late the Hero" d'Aldrich, d'un cinéma qui n'a plus aucune âme ni personnalité.

Ah bah je crois que ce n'est pas qu'un sentiment personnel que tu as mais bien une réalité.
Des films creux et pourtant boursouflés je ne vais plus en voir tant ils m'ont écoeuré avec leurs surenchères ineptes (et leur durée souvent trop longue) et leur morale à deux balles (et encore, je parle en anciens francs !)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16010
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Sep 01, 2015 5:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bigbonn a écrit:
(et encore, je parle en anciens francs !)



_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4391

MessagePosté le: Mar Sep 01, 2015 6:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

D'un autre coté, fallait vraiment être optimiste pour espérer "quelque chose" avec un film pareil. frank_PDT_04
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
princesse.rosebonbon
Stade de décomposition
Stade de décomposition


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2180
Localisation: variable

MessagePosté le: Lun Sep 07, 2015 9:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

mallox a écrit:

Je vais peut-être dire une connerie, mais depuis Starship Troopers, et à deux, trois exceptions prêtes, c'est plus possible pour moi.

comme d'habitude, tu dis une connerie ico_mrgreen

blague à part, pour moi Starship Troopers est un faux "high concept" subversif comme Verhoeven savait si bien les mitonner. même quand il faisait un "film de super-héros", ça donnait Hollow Man et c'était pas tout à fait la même limonade que les marveleries...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
igorfx
40 % irradié
40 % irradié


Inscrit le: 19 Sep 2006
Messages: 484
Localisation: Au-delà d'URL

MessagePosté le: Lun Sep 07, 2015 5:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vu hier en vhs cette excellente petite série B ... suisse ! ou en tout cas suisse allemande avec notamment la batave Renée Sou­tendijk... tourné principalement dans un ascenseur mais mon dieu quelle tension... une vraie réussite dans le genre lift-sploitation icon_wink

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16010
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Sep 18, 2015 6:10 am    Sujet du message: Répondre en citant



DIVORCE À L'ITALIENNE - 1961
(Divorzio all'italiana)

Réalisé par Pietro Germi
Avec Marcello Mastroianni, Daniela Rocca, Stefania Sandrelli, Leopoldo Trieste, Odoardo Spadaro...

Un homme vampirisé et lassé par sa femme cherche, au sein d'une Sicile rétrograde et étant tombé amoureux de sa jeune voisine (Stefania Sandrelli, on le comprend !) à se débarrasser de sa femme. La loi autorise le meurtre en cas d'adultère mais ne tolère pas encore le divorce. Bien entendu, rien ne va se passer comme prévu !

Une troisième vision pour bibi et franchement, rien à redire sur cette satire ultra-mordante où d'une certaine manière, en préambule, tout est dit : Après un panoramique sur les volets derrière lesquels les femmes sont cachées (car cloisonnées par leurs maris) et dans la même présentation de cette petite ville du Sud de la Sicile par Mastroianni, tout ou presque est résumé par cette sentence énoncée de manière laconique : "18 000 habitants, 24 églises..."

Il faut voir aussi les tronche des gens du peuple, de simples paysans englués dans des traditions ancestrales et pas forcément au fait des "avancées sociales du monde moderne", assister dans le petit cinéma local au film du moment : "La Dolce Vita". C'est quelque chose !

Franchement précurseur et carrément génial.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Divers Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 112, 113, 114 ... 138, 139, 140  Suivante
Page 113 sur 140

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media