[M][Critique] Le sexe sauvage

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Western / Polar / Guerre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Jeu Aoû 07, 2008 6:26 pm    Sujet du message: [M][Critique] Le sexe sauvage Répondre en citant



Le sexe sauvage.

Etats-Unis. 1972.

Genre : Mercenaires Vs Hippies.

Titre original : Brute corps.
Titres alternatifs : Combat corps, Chair fraîche pour 7 batards ( Belgique ).

Réalisation : Jerry Jameson

Avec : Paul Carr, Joseph Kaufman, Alex Rocco, Jennifer Billingsley, Michael Pataki, Charles Macaulay.


Sept mercenaires traversent le Mexique pour livrer un combat en Amérique centrale. Quatre motards taquinent l’un deux et se verront exploser le buffet au fusil à pompes. Terry et son petit copain, un couple de jeunes hippies, auront le malheur de croiser la route de ces tueurs professionnels.


Le sexe sauvage intervient dans l’histoire du cinéma d’exploitation à peine trois ans après le massacre de Sharon Tate et ses amis par un groupe de tueurs allumés ( dont une vampire ) appartenant au mouvement hippie. Au début des années 1970 la violence explose aux USA et le cinéma vient se greffer sur les mutations de la nouvelle Amérique qui célèbre la liberté, la drogue et l’amour libre. Comme le dit Terry " je suis née trop tard pour être une pute, aujourd’hui on fait ça gratis, mais pas avec n’importe qui ". Elle rêve d’amour et d’insouciance, comme son compagnon de route-avant d’être son compagnon de galère- souhaite fuir l’oncle Sam et la violence. Mais cette dernière n’est pas morte dans ce pays construit à coups de flingues et nos deux héros vont en faire la terrible expérience.

Pour avoir un casse-croûte à l’œil et partager un joint, ils acceptent de suivre un des mercenaires, Wicks, le pire de tous. Celui qui oblige un tenancier de bar mexicain à lui vendre le corps chaud de sa fille, avec comme arguments dollars et pétoire en main, soit les deux mamelles de l'Amérique. Wicks qui va tout faire déraper en exigeant de garder Terry avec eux. Se heurtant au départ au refus net de leur chef, ce dernier propose finalement un jeu : les mercenaires devront se foutent sur la gueule et le vainqueur gagnera la fille. Celle-ci finira en laisse, obligée de crier qu’elle est un animal. Sauvée par son ami et aidés par le plus humain et idéaliste des mercenaires, nos deux tourtereaux tentent de fuir, le film virant alors au survival sans le sous ( la production ne peut pas se permettre d’impacts sanglants à la Peckinpah ). Mais comme chacun sait, Georges Romero et Jess Franco compris, plaie d'argent n'est pas mortelle. La fin du film, qu’on ne dévoilera pas ici, délivre un message sans équivoque : que vous soyez non-violent, ultra-violent, lâche ou sentimental, vous y passerez.

Méconnu en France malgré son titre racoleur, bénéficiant d’une solide réputation outre-Atlantique chez quelques initiés, Le sexe sauvage est un des films les plus pessimistes du cinéma d’exploitation et montre son incroyable vigueur et sa profondeur, au détour d’un drive-in. Terrible désaveu du rêve hippie ( nos deux amis vont vivre l’enfer pour avoir voulu suivre leur idéal, à savoir faire confiance à autrui, partager une bouffe gratis et un peu d’herbe ) et de la légendaire dureté mexicaine ( les locaux sont ici de fieffés trouillards, sheriff compris, soumis aux américains armés et dégénérés qui les martyrisent) Brute corps emporte l’adhésion dès la première scène, le flinguage des motards, absolument jouissive.
Jerry Jameson, dont Le sexe sauvage est la pièce-maîtresse de sa filmographie, tournera ensuite surtout pour la télévision, notamment des films catastophes, des épisodes de Walker Texas Ranger, bref une carrière cinématographique dont l'orientation n'est pas particulièrement libérale.


Accroche : Désillusion, pétards et pétoires.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3520
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Jeu Aoû 07, 2008 7:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Excellent !
Je reviendrais plus tard pour un avis personnel en attendant, voilà quelques passages de l'analyse plus que positive de Jean-Marie Sabatier dans la Saison 74 qui rejoint plus ou moins la tienne :

"...Le film est construit sur l'opposition des deux Amériques : celles des jeunes gens, petits bourgeois qui flirtent avec le risque sans oser l'affronter vraiment (Terry pourrait être putain, elle n'en a pas l'audace ; Kervin fuit la conscription et la guerre au Vietnam) et celle des "desperados", "petits blancs" déracinés, vivant en communauté fermée, quasiment ésotérique, fondant toutes leurs actions sur l'illusion guerrière..."

"...Idéologiquement, le scénario balance, non sans une subtile équivoque, entre la dénionciation (les mercenaires sont des salauds) et une secrète admiration (...mais ce ne sont que des hommes). Moralité à priori suspecte qui ne fait que rendre plus intéressante et attachante cette oeuvrette curieuse, l'une des plus dérangeantes qu'ait donnée le cinéma "bis" au cours de cette saison."
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Sam Aoû 09, 2008 12:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant







Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
VR46
3 % irradié
3 % irradié


Inscrit le: 19 Oct 2016
Messages: 14

MessagePosté le: Dim Mai 28, 2017 9:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Captures réactualisées pour une éventuelle mise à jour :








Quelques autres en bonus :










Elles sont redimensionnées, pour les voir en 1080p non compressés il faut retirer le "h" avant le ".jpg" .

Les captures sont tirées du BR Code Red, en comparant avec les captures de la vhs on peut voir qu'ils ont préférés rogner en haut et en bas plutôt que d'ajouter des bandes noires sur les côtés, dommage mais c'est quand même un vrai plaisir de pouvoir le voir dans de telles conditions.

On a le sentiment à plusieurs reprises que c'est un film fait sans un sous et pourtant à bien d'autres moments l'illusion est parfaite.

A noter qu'il n'aurait pas connu une seule édition vidéo dans son pays d'origine avant le DVD du même éditeur en 2011.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Lun Mai 29, 2017 5:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci VR46 ! enaccord8

C'est actualisé (et ta remarque est mentionnée).
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Western / Polar / Guerre Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media