[Fanzine] Toutes les couleurs du Bis
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Livres & Fanzines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
princesse.rosebonbon
Stade de décomposition
Stade de décomposition


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2191
Localisation: variable

MessagePosté le: Mer Oct 10, 2012 2:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
des Bernard Tapie qui ont pour unique objectif de choquer


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mer Oct 10, 2012 2:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Au moins, comme ça, si on vient copier/coller ici, il risque d'y avoir de drôles de textes sur le net. frank_PDT_10
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Evil Did de la Muerte
20 % irradié
20 % irradié


Inscrit le: 27 Nov 2004
Messages: 217
Localisation: dans ch'nord

MessagePosté le: Sam Nov 10, 2012 9:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

il est bien cool ce numéro !
_________________
D.E.A.D dead !
R.A.T.S Rats !
We are the dead rats, we are the dead rats, the Deeeeeeeeeeeeeaaaaaaaaaaad Rats !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Jeu Mai 16, 2013 9:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tobe Hooper fume dès juin

Voici Toutes les couleurs du Bis #4 qui s'apprête à débarquer début juin. Un numéro consacré au réalisateur controversé mais pas trop, Tobe Hooper...


Présentation par l'auteur :

Tobe Hooper. Pour beaucoup, le réalisateur texan n'est l'homme que d'un seul film. Mais quel film ! Massacre à la tronçonneuse ou le chef-d'oeuvre inégalé et insurpassable de l'horreur. Un film culte qui n'en finit pas de déchaîner les passions et d'enflammer le coeur des fans. Mais réduire Tobe Hooper à ce film unique serait justement largement réducteur. Même s'il ses longs métrages suivants n'ont jamais atteint la qualité de Massacre à la tronçonneuse, chose impossible à réaliser d'ailleurs, sa filmographie est loin d'être déshonorante et durant les 70's et surtout dans les 80's, Tobe Hooper a livré aux spectateurs des films dont la plupart sont basés sur une recette simple mais efficace : le "Fun and Fear". Où comment associer de manière percutante l'horreur, le fantastique à un humour noir salvateur. Evidemment, les mauvaises langues se contenteront de lorgner vers la décennie 90's où il enchaîne les navets à une vitesse effrénée. Mais pas que. La télévision lui donne l'occasion de se laisser aller et il s'en sort plutôt bien dans la grande majorité des cas. Ce quatrième numéro de Toutes les Couleurs du Bis va donc être l'occasion de démontrer que Tobe Hooper est un réalisateur talentueux et que son cinéma a bien plus à offrir qu'il n'y paraît.




Le Sommaire de ce numéro 4 :


- Biographie

- Affiches et photos

- Compte-rendu de l'entretien avec Tobe Hooper lors de l'avant-première de Mortuary

Les films passés en revue :

- The Heisters
- Eggshells (par Sylvain Perret)
- Massacre à la tronçonneuse
- Le crocodile de la mort
- Les vampires de Salem
- Massacres dans le train fantôme
- Poltergeist
- Lifeforce - l'étoile du mal
- L'invasion vient de Mars
- Massacre à la tronçonneuse 2
- Histoires Fantastiques : Miss Galaxie
- Les cauchemars de Freddy : C’était un tendre
- Combustion spontanée
- Robe de sang
- Les contes de la crypte : La perle noire
- Body bags
- Night terrors
- The mangler
- L'homme de nulle part : Le néant total / Ellen
- The apartment complex (par Lionel Grenier)
- Crocodile
- Toolbox murders
- Mortuary
- Masters of Horror : La danse des morts
- Masters of Horror : Forces obscures

- Roman : Midnight movie

- Filmographie



----

Rédacteur : Stéphane Erbisti
Éditeur : Association Sin'Art
Format : A5
Nombre de pages : 64
Parution : Juin 2013
Couleur et quelques photos N/B

Prix : 7 euros

----


* Sur le blog du fanzine :


_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Jeu Oct 17, 2013 8:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Toutes les couleurs du Bis ° 5 : Linda Blair

Après avoir visité des seins en poire de Madame Fenech, après avoir effectué des saillies à la tronçonneuse dans des coins reculés, voici que le sieur Erbisti - qui n'a pas la main verte malgré son nom-fardeau, s'intéresse à une actrice sous-estimée -surtout niveau odorat-, en revisitant sa filmographie toute faite de chefs-d'oeuvre...


MOTS DE L'AUTEUR :

Linda Blair. Un nom bien connu des fans de cinéma fantastique puisque l'actrice a interprété un rôle marquant dans un film qui ne l'est pas moins : celui de la jeune Regan MacNeil, petite fille sans histoire jusqu'au jour où un démon vint la posséder, ce qui lui fit faire de drôles de choses, comme vomir sur un prêtre, se masturber avec un crucifix devant sa mère ou faire pivoter sa tête à 360° ! Succès interplanétaire, L'Exorciste terrorisa des millions de personnes en 1973 et propulsa la ravissante Linda Blair, âgée de quatorze ans, sur le devant de la scène et en fit une star du jour au lendemain. L'actrice était promue à une brillante carrière et était sollicitée pour de nombreux projets. Mais de mauvaises fréquentations et une sombre histoire de trafic de drogue transforma le destin flamboyant de Linda Blair en un véritable enfer. Conspuée par le tout Hollywood, l'actrice est devenue persona non grata aussi rapidement qu'elle était devenue star, devant accepter des rôles de bien moindre importance dans de petites séries B qui n'hésitaient pas à la déshabiller devant la caméra. Malgré la longue décadence qui a rythmé la vie de Linda Blair, l'actrice possède toujours de nombreux fans et ce numéro de Toutes les Couleurs du Bis va prouver à ses détracteurs qu'elle est une véritable actrice et que son talent ne se limite pas à son décolleté, qu'elle a fort joli au demeurant…




- Au Sommaire :


Biographie

Affiches et photos


Films chroniqués :

L'exorciste
Born innocent
747 en péril
Sarah T.
Douce captive
Victoire à Entebbé
Exorciste 2
L'été de la peur
Les challengers
Le dévastateur
Une nuit en Enfer
Les anges du mal
Les rues de l'Enfer
Patrouille de nuit
Red heat - chaleur rouge
Savage island
Sfx retaliator
Nightforce
Les maîtres de la mort
Grotesque
Démoniaque présence
Cryogenus
Le beau, la brute et le malin
Plaisirs mortels 2
L'exorciste en folie
Coïncidences
Skin gang
Prey of the jaguar


Filmographie


----

Rédacteur : Stéphane Erbisti
Éditeur : Association Sin'Art
Format : A5
Nombre de pages : 64
Parution : Novembre 2013
Couleur et quelques photos N/B
Prix : 7 euros

----


*** SORTIE NOVEMBRE 2013
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Juin 15, 2014 6:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Toutes les couleurs du Bis 6 : Lucio Fulci


C'est en septembre prochain, à la rentrée donc, que paraîtra ce numéro consacré à un réalisateur bien plus riche que ses fans de gialli ou d'horrifiques ne veulent bien le penser...

Bien entendu, Toutes les couleurs du Bis, Fanzine créé par Stéphane Erbisti il y a deux ans maintenant, n'a jamais eu la prétention de développer des considérations analytiques sans fin ou des remises dans des contextes socio-politiques. Il s'agit avant tout ici d'offrir un petit panorama simple de la filmographie complète de ce metteur en scène ayant su se fondre dans chaque genre avec, la plupart du temps, un peu plus de talent que ses confrères...

A noter, pour ceux qui préfèrent des textes plus longs, moins génériques, surtout concernant sa première période consacrée à la comédie (à ce jour méprisée par les autoproclamés fans de Fulci qui du reste ne réclament jamais l'édition de ces films en dvd), que vous trouverez en cliquant sur les titres, des textes plus creusés. A chacun de voir selon l'intérêt qu'il porte au sanglier romain ! L'ambition de Stéphane Erbisti, je le rappelle pour les rabat-joie, n'est pas d'éditer l'objet définitif, ce qui à mon sens n'est pas plus mal, laissant ainsi la place pour d'autres visions et sensibilités quant à sa carrière (N'oubliez pas non plus de visiter l'excellent site www.luciofulci.fr avec ses dossiers et interviews précieuses). Bref, rien ne vous empêche, si plus d'affinités après lecture du Fanzine, de venir jeter un petit complément ici, avant tout pour sa première période allant de 1959 à 1968.
Quant à ma petite personne, si certains ne comprennent pas qu'on puisse s'intéresser aux comédies Fulciennes, je ne comprendrais jamais en retour le manque de curiosité de ses fans, ceux-ci éludant systématiquement quasiment 10 ans de carrière, pourtant très intéressante et très parlante à remettre dans son parcours. Un comble pour ce réalisateur passionnant. A moins que les amateurs de films d'horreur n'aiment pas rire...

Pour des Fulci plein ta gueule, tape son nom dans le moteur de recherche ICI




SOMMAIRE :


Biographie

Affiches et photos

I ladri
Ragazzi del juke-box
Urlatori alla sbarra
Colpo gobbo all'italiana
I due della legione
Les faux jetons
Uno strano tipo
Gli imbroglioni
I Maniaci
Les deux évadés de Sing Sing
002 agenti segretissimi
I due pericoli pubblici
Come inguaiammo l'esercito
002 opération lune
I due parà
Come svaligiammo la banca d'Italia
Le temps du massacre
Come rubammo la bomba atomica
Il lungo, il corto, il gatto
Au diable les anges
Liens d’amour et de sang
La machination
Le venin de la peur
Les femmes du député
La longue nuit de l’exorcisme
Croc-Blanc
Le retour de Croc-Blanc
4 de l’apocalypse
Young Dracula
On a demandé la main de ma soeur
L’emmurée vivante
Sella d’argento
L’enfer des zombies
La guerre des gangs
Frayeurs
Le chat noir
L'au-delà
La maison près du cimetière
L’éventreur de New-York
La malédiction du pharaon
Conquest
2072 les mercenaires du futur
Murderock
Le miel du diable
Aenigma
Zombi 3
Soupçons de mort
Les fantômes de Sodome
The sweet house of horrors
The house of clocks
Nightmare concert
Demonia
Voix profondes
Le porte del silenzio

Filmographie

----

Rédacteurs pour ce numéro : Stéphane Erbisti & Gilles Vannier
Éditeur : Association Sin'Art
Format : A5
Nombre de pages : 86
Parution : Septembre 2014
Couleur et quelques photos N/B
Prix : 8 euros

----



_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mer Oct 14, 2015 5:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà déjà 17 ans que l'éditeur Uncut Movies, squattant la ville d'Orléans, nous abreuve de films rares, inédits, à tendance trash et gore, faisant le bonheur des amateurs de tripailles sur pellicule...

Plus sur le site à propos de : Toutes les Couleurs du Bis 7 : Uncut Movies consacré aux films sortis par l'éditeur.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mer Mai 25, 2016 5:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hop, après les montagnes Russ, un tour de grand 8 !
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Sam Mar 25, 2017 6:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Toutes les Couleurs de Dick Traci Lords

Stéphane Erbisti, rédacteur en chef d'érection du fanzine sucenommé, tente, après un cap de la quarantaine passé avec difficulté, dans la torpeur de quarantaines sexuelles successives, de recouvrer sa libido. On l'encourage donc en relayant façon queue leu leu l'éjaculation du numéro 9 de son fanzine.


Plus sur le site en cliquant sur le visuel :


_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mer Jan 23, 2019 6:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Toutes les couleurs de Herschell Gordon Lewis


* Plus sur le site en cliquetant sur la couv' :



_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Dim Mar 24, 2019 12:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

mallox a écrit:
Toutes les couleurs de Herschell Gordon Lewis


* Plus sur le site en cliquetant sur la couv' :





Sur Sin'Art : (sortie prévue le 24 avril)

108 pages - format A5 - couleurs

Il l'avouait lui-même sans honte aucune : il n'était pas un très bon réalisateur. Pourtant, il n'a jamais perdu d'argent au cours de sa carrière et ses films n'en ont jamais fait perdre à ses producteurs. Avec un début de parcours qui semble calquer celui de Russ Meyer, puisqu'il débuta lui aussi en mettant en scène des nudies puis des roughies (des drames violents), Herschell Gordon Lewis va, comme son illustre confrère, marquer d'une empreinte indélébile le monde du cinéma. Non pas en utilisant des actrices aux seins volumineux mais en montrant au public ce qu'il n'avait encore jamais vu sur un écran : du sang qui jaillit à foison !

Avec Blood Feast, réalisé en 1963, Herschell Gordon Lewis fait gicler le précieux liquide rouge sur la pellicule comme jamais personne avant lui et invente, par la même occasion, le cinéma gore. Avec ses effets bricolés avec trois bouts de ficelles et pas mal de système D, Herschell Gordon Lewis va révolutionner le cinéma d'horreur et ouvrir la porte à des tas de réalisateurs ou spécialistes en effets-spéciaux qui vont s'engouffrer dans cette brèche et nous offrir des spectacles qui repousseront de plus en plus loin la violence à l'écran. Mais il faut toujours garder en mémoire qu'avant Sam Raimi, George Romero, Dario Argento, Lucio Fulci, Noboru Iguchi, Olaf Ittenbach ou Peter Jackson entre autres, il y a un homme à qui le cinéma d'horreur doit un respect éternel et cet homme, c'est Herschell Gordon Lewis à qui ce onzième numéro de Toutes les Couleurs du Bis rend hommage à travers une biographie, un interview et la chronique de l'intégralité de sa filmographie...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Livres & Fanzines Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media