Schizophrenia
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Horreur / Gore / Trash
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Jeu Aoû 03, 2006 9:55 am    Sujet du message: Schizophrenia Répondre en citant

Film de Gerald Kargl realisé en 1983 . Le seul film du type d'ailleurs . Une question se pose : pourquoi tous les films ne lui ressemblent pas ? Une reponse : heureusement car en matiere de film nauséeux et degeulasse celui la se porte bien , je serais critique dans un journal style libé ou teleramou ( du gland , ndlr ) je parlerai d'appel au meurtre . Excusez moi si mon propos vous semble incoherent mais c'est vrai que ce film m'a tout chamboulé . loué a l'epoque avec grand'ma et je l'avais trouvé cul-cul la praline . Aujourd'hui la praline c'est celui qui ressortira le film en dvd avé une bonne promo pour faire plein de sous-sous . Car le film le merite amplemement .

Il se passe peu de choses dans schyzophrenia , mais on trouve pas trop le moyen de s'ennuyer , l'amateur de films d'horreur se demandant comment tout ca va evoluer .... Puis arrive la fameuse scene du meurtre de la gonzesse dans le tunnel, peut etre le crime le plus flippant et le plus atroce montré dans un film !

SPOILER ( et pourtant on s'poile pas ici :happy: )

Lorsqu'il entend celle ci dans le bas de la maison et qu'il la pourchasse en gueulant on voit la folie , la vraie . Puis le dingue la poignarde , lui boit son sang , et baise son cadavre ... A partir de ce moment la , on ferme sa gueule et on attend patiemment que ca se finisse ! Les dernieres minutes sont geniales ... Les premieres aussi , tu me diras , lucas .

Le film peut etre intercepté comme un plaidoyer contre la prison , puisque la place de cet individu n'etait pas la prison mais l'hopital ... Cela dit sa description de l'etre humain inciterait plus au securitaire qu'a la philanthrope ( rien a voir avec les loups garous .... Soufflé par un vague sosie de Jean Roucas Porte de choisy celle la) . Anyway , ce film est un petit chef d'oeuvre , qui n'a pas perdu un poil de son impact plus de 20 piges aprés !

Dans le genre "on veut un dvd collector ou on vous fourre a sec " celui la est pas mal frank_PDT_01


Dernière édition par xawa le Mar Juin 24, 2008 2:20 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3489
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Jeu Aoû 03, 2006 1:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a encore cinq ans, Schizophrenia avait tout du film obscur, vénéré uniquement par une faible poignée de cinéphiles chanceux, soit d'avoir déniché la vhs française (à l'époque, j'avais été jusqu'à débourser 250 balles pour me payer la Carrere Video, k7 que l'on peut choper aujourd'hui à 1, 2 euros dans des cash converters new_mur ), soit pour l'avoir decouvert dans des festivals specialisés.
Aujourd'hui, c'est un peu la perle "culte" que tout le monde se doit d'avoir vu (et le phenomene s'est tout naturellement amplifié lorsque Noe a declare que Schizophrenia était son film de chevet depuis toujours...le syndrome Tarantino quoi). Mais il est vrai que, pour une fois, son statut n'est pas usurpé tant le film est excellent (on est pas loin du chef d'oeuvre me concernant) et surtout fait parti de ces pelloches difficiles à chasser de sa mémoire, même longtemps après. Tout le mérite revient naturellement à la mise en scène de Kargl, la musique supra-glauque de Klaus Schulze, l'ambiance effroyable de l'Autriche sous la flotte où il n'est decidement pas bon de grignoter une saucisse de morto dans une station service de bon matin et surtout, surtout la performance de Erwin Laideur...heu, Leder. Limite il a même pas besoin de jouer, rien que son faciès fout la pétoche. frank_PDT_08
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4565

MessagePosté le: Jeu Aoû 03, 2006 7:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Kargl.
Même le nom du réalisateur ressemble au gargouillis ultime d'une victime de psycho-killer. frank_PDT_16
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nickbur
60 % irradié
60 % irradié


Inscrit le: 26 Nov 2004
Messages: 724
Localisation: Friteland

MessagePosté le: Jeu Aoû 03, 2006 9:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Film que je n'ai vu qu'une seule fois il y a de nombreuses années et pourtant, je m'en souviens comme si c'était hier. Un sacré bon film qui marque les esprits.
_________________
Atomik Circus - Film culte. Par amour des mes coui...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tubbytoast
40 % irradié
40 % irradié


Inscrit le: 02 Aoû 2006
Messages: 459

MessagePosté le: Ven Aoû 04, 2006 6:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Voila plusieurs mois (années ?) un DVD était fièrement annoncé mais on attend toujours (y a de quoi devenir schyzo )
_________________
http://www.letubbyblog.blogspot.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16050
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Oct 01, 2006 7:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai découvert très récemment , et je suis daccord avec tout le monde ici ; il s'agit d'un drôle d'ovni, un trip qui prend aux tripes du début jusqu'à la fin et vous hante même ensuite ; la mise en scène est complêtement hallucinante et les plans suggestifs qui suivent ce personnage taré (xawa me semble avoir raison sur le propos du film ) avec une gueule pas possible ( tout pareil que throma , rien que lui c'est un film en soi ) sont techniquement époustouflants ; je ne suis pas metteur en scène, ni technicien, mais je m'interroge encore sur le " 'tain, comment ils ont fait ça ?!" .
Je trouve qu'en général ce genre de film de l'intérieur et autres journaux intimes ( Martin, Moi Zombie, Chronique de ma douleur , Henry portrait of a serial killer , et d'autres qui ne viennent pas à l'esprit à cet instant.) sont des réussites, et celui-ci place en effet, haut la barre !
Comme throma, je trouve que rien n'est fait gratuitement ( ou fortuitement ) et tout est mis en oeuvre ( zik de Klaus Schulze, décors pluvieux désolés, intérieurs dégueulasses, investissement total de l'acteur ) pour converger vers une ambiance complêtement glauquissime et traumatisante à souhait.
Si l'on ajoute à cela, un metteur en scène énigmatique, doublé d'un film rarement visible , déjà qu'on frôle comme le disent si bien xawa et throma , le chef d'oeuvre , le film accède sans mal au statut de Culte , statut bien plus mérité que d'autres films conçus pour être cultes avant même d'être tournés ( denier en date: Zombie Beach Party qui n'a rien à voir, ni dans sa forme, ni dans son propos, mais agace par cette volonté d'obtenir ce statut d'emblée ).
Bref, tout comme les pertinents chroniqueurs du dessus, je recommande très fortement la vision de cette oeuvre unique, cruelle, bestiale, au propos abyssal, et au final, complêtement envoûtante .


_________________


Dernière édition par mallox le Dim Oct 21, 2012 9:24 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sinok
10% irradié
10% irradié


Inscrit le: 05 Juil 2007
Messages: 84
Localisation: Paris 11ème... Voltaire!

MessagePosté le: Mar Juil 17, 2007 8:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Schizophrenia




Schizophrenia, le tueur de l'ombre
Angst




1983, Autriche, 82 min, Couleurs
Réalisation : Gerald Kargl
Scénario Gerald Kargl, Zbigniew Rybczynski
Photographie Zbigniew Rybczynski
Musique Klaus Schulze
Interpretation Rudolf Götz, Erwin Leder, Silvia Rabenreither, Edith Rosset

Classé X - Sorti chez Carrère Vidéo

Il est rare que l'horreur pure, réaliste et malsaine, dégage un parfum "auteurisant", terme pas forcément péjoratif, mais qui traduit la volonté d'une réalisation propre à son auteur, souvent enfermée dans un cadre formel et/ou conceptuel, quitte à laisser le public en route.
Ce pourquoi quand on dit cinéma d'auteur, on imagine souvent que ca va être super chiant et contemplatif... c'est souvent vrai.
A l'inverse, quand ces fameux auteurs, décident de se frotter à la deviance cinématographique, cela fait généralement assez mal aux gencives.

Je pense notamment à Orange Mécanique du sieur Kubrick (qu'il avait demandé lui-même à retirer des écrans pour cause de climat trop sulfureux), à l'Exorciste de william friedkin, dont on ne fait plus la réputation, à Funny Games de Michael Haneke, ou encore à Salo de Pasolini.

Et force est de constater que ce sont des films forts, à ne pas mettre entre toutes les mains.Mais quel pourrait etre le fleuron de ces films dangereux, venimeux, glacants, et surtout géniaux?

Sans hésitation, SCHIZOPHRENIA de Gerald Kargl.

Film autrichien de 1983, ce film est du à un trio de choc : Kargl se charge de réaliser la descente aux enfers la plus chirurgicale et la plus virtuose dans la psyché d'un psychopate, pendant que Rybczynski s'evertue à nous présenter des mouvements de caméra hallucinants, surréels et d'un photo frigorifique, tout cela pour qu'Erwin Leder puisse incarner de façon extremement dérangeante Werner Kniesek, un vrai tueur dont le film raconte l'épopée meurtrière...

Et le film raconte ceci : un homme tue une petite vielle sans motif, lui disant simplement : "Je vais tirer". 10 années de prison plus tard, il sort.
son seul objectif reste inchangé : tuer. Là où ce film se démarque d'emblée, c'est pour son point de vue et sa narration. On est coté psychopate et pas du tout coté victimes, et notre détachement obligé, qui vient contredire le point de vue classique compassionnel nous plonge dns un effroi bien plus sournois. Pour autant le film n'est pas complaisant pour un sou, écueil rarement évité au cinéma.

Ensuite, la narration est un point primordial: elle s'étend en temps réel et nous fait suivre chaque pensée du tueur sur la période du meurtre lui même, mais la voix off d'un commentteur ouvre et ferme le film, permettant des ellipses qui retracent l'histoire de Kniesek et son enfance. C'est d'ailleurs grace a de vraies photos de l'acteur et de sa famille
que nous est presenté son passé, comme des documents d'archives : réalisme garanti!

On a presque au final l'impression d'un film animalier parfois, tant la neutralité apparente met en exergue l'horreur et la folie de l'acte.
Les decors sont réduits au minimum syndical, et nous aident à "abstraire" pour mieux épouser, fascinés et révulsés, à la reflexion d'un schyzophrène paranoiaque et légèrement psychopate en sus...

D'ailleurs Erwin Leder est véritablement un acteur de folie, passez moi l'expression. Il a un physique assez proche d'un squelette à qui on aurait mis un peu de peau pour l'hiver, et deux yeux bleux globuleux qu'il n'a aucun mal à rendre démentiels. Son jeu est assez économe et glacial durant le métrage mais lorsqu'il tue, c'est un pur déchainement de folie sauvage.

L'absurde du comportement psychotique prend dans ce film toute son ampleur. Par exemple, il maquille son crime pendnt 20 minutes, en chargeant les cadavres dans la voiture, pour mieux aller l'encastrer 200 mètres plus loin devant plein de gens, le tout, bien sûr, vu de l'intérieur.

Bref, sans déflorer plus avant cet ovni que tout amateur de film étranges et bruts se doit d'avoir vu, je dirais que ce film est le négatif infernal de
"c'est arrivé pres de chez vous", moins l'humour moins la morale, mais on a vraiment l'impression ici qu'un tueur a invité une équipe cinéma à venir sur un meutre, et que ce même tueur aurait partagé ses impressions avec le public, discuté de l'opporunité de tel ou tel cadrage pour exprimer au plus près son enfer intérieur, dans un but presque anthroplogique.

Une tuerie, donc!


Sinok














_________________
"Et le voilà qui s'envole ... Un des prototypes personnels de Dieu, un mutant à l'énergie dense, jamais conçu pour la production en série, trop bizarre pour vivre, et trop rare pour mourir..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16050
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mer Juil 18, 2007 4:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

personne n'a de captures pour ce brave sinok? bandes d'égoïstes! new_mur aie!
c'est vrai qu'on dirait le quizz à xawa la fin...

(bon, je lui ferai en rentrant au cinoshock...)
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sinok
10% irradié
10% irradié


Inscrit le: 05 Juil 2007
Messages: 84
Localisation: Paris 11ème... Voltaire!

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2007 9:32 am    Sujet du message: Cimer! Répondre en citant

Hey!

Bah je sais pas qui a réactivé les liens pour les photos, mais c'est super chouette mieux avec des photos quand même.

C'est toi Mallox, le bienfaiteur???

Ah, et pis , tant que j'y suis j'ai une question concernant les photos : peut-on mettre une photo qu'on a sur son ordi mais qui ne provient pas d'internet??
Par exemple j'avais pris des captures originales de Schizophrenia, et je sais pas comment les mettre, ni même si c'est possible...

new_help

Sinok
_________________
"Et le voilà qui s'envole ... Un des prototypes personnels de Dieu, un mutant à l'énergie dense, jamais conçu pour la production en série, trop bizarre pour vivre, et trop rare pour mourir..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16050
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2007 9:54 am    Sujet du message: Re: Cimer! Répondre en citant

Sinok a écrit:

Ah, et pis , tant que j'y suis j'ai une question concernant les photos : peut-on mettre une photo qu'on a sur son ordi mais qui ne provient pas d'internet??
Par exemple j'avais pris des captures originales de Schizophrenia, et je sais pas comment les mettre, ni même si c'est possible...

new_help

Sinok


ben en fait tu héberges tes captures personelles là :
www.imageshack.us (par exemple)
et tu prends les codes avec les [img] angstjpgtsoin.[/img] que tu copie et colle dans ton message.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sinok
10% irradié
10% irradié


Inscrit le: 05 Juil 2007
Messages: 84
Localisation: Paris 11ème... Voltaire!

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2007 10:02 am    Sujet du message: okkkkkkkk Répondre en citant

maerci , mallox, tu viens de mettre fin a une année d'incomprehension totale de imageshack...

je sais , je suis un boulet...

Mais comme on dit, tout vient a point a qui met la charrue avant les boeufs, enfin tu me retires une fiere chandelle du pied!

pour la Montagne Sacree je mettrais mes propres captures!

Cool!

J'ai l'impression d'etre dans un parker lewis...bref...
_________________
"Et le voilà qui s'envole ... Un des prototypes personnels de Dieu, un mutant à l'énergie dense, jamais conçu pour la production en série, trop bizarre pour vivre, et trop rare pour mourir..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16050
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2007 4:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pas de quoi, je pense que l'on est tous passés par là... icon_cool
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Camif
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 16 Mai 2008
Messages: 1557
Localisation: Délocalisation

MessagePosté le: Jeu Jan 08, 2009 3:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Immersion implacable et réussi dans la psyché d’un tueur fou grâce à une mise en scène travaillée et un acteur habité par son rôle. Un film réaliste jusqu’au bout des ongles et qui fait froid dans le dos.

Seul et unique long métrage de Gérard Kargl, interdit un peu partout dans le monde, même en France où il a été le dernier film classé X pour sa violence extrême, il nous offre une plongée halluciné et hallucinante dans l’univers intérieur d’un psycho killer.

Tiré d’une histoire vrai qui défraya la chronique en Autriche, d’un habitant de Salzbourg, Werner Kniesek, qui dans les années 80, avait commis un triple assassinat d’une violence inouïe, le film nous conte à la manière froide d’un documentaire clinique, la traque de son gibier, le massacre de celui-ci et les réflexions intérieurs du tueur.

Extrêmement perturbant et donc réservé à un public très averti, il est le film référence de l’oeuvre du grand malade, mais talentueux, réalisateur Gaspard Noé. Et en voyant le film on comprend toute de suit pourquoi ( nombre de plans renvoyant à son éprouvant et controversé « Irréversible « ) , tant le réalisateur français s’appuie dans ses oeuvres sur la technique et le climat de cette oeuvre à nulle autre pareil.

Une oeuvre d’ailleurs très difficile à se procurer puisqu’il n’a pas bénéficié de sortie en DVD ni de par chez nous, ni même dans son propre pays, ce qui soit dit en passant est une honte, à l’heure où la moindre daube à le droit à sa propre édition. Evidemment le film n’étant pas grand public ( c’est le moins que l’on puisse dire ! ) les distributeurs s’en tamponne le coquillard allégrement préférant sortir des films consensuels, mais sans âme. Bref.....

Cinéma exploratoire de la conscience sans conscience d’un homme malade, où les névroses enfantines ont pris le pas sur sa capacité à affronter sans violence un monde et les êtres qui le peuplent, le film renvoi immanquablement au futur cinéma d’Haneke ( Funny Games notamment ). Froid, clinique, sans concessions, immoral, pervers, efficace et dérangeant.

On suit donc cet homme sortant de prison après y avoir purgé une deuxième peine pour meurtres et bien décidé à recommencer à tuer, à torturer et à en prendre du plaisir.

Immersion dans le cerveau perturbé d’un homme, rendu d’une efficacité troublante par l’utilisation de la voix-off rendant compte de ses pensées à la façon d’un long monologue intérieur tout au long du film, on plonge donc avec lui dans les dédales de la folie en apprenant les raisons pour lesquels il ne peut résister à ses pulsions. Enfant martyr d’une mère tyrannique, d’une grand-mère bigote et folle, d’une soeur despotique, il en devient un monstre incapable d’empathie vis à vis de l’autre. Névrotique, angoissé, psychopathe, seul la souffrance de l’autre peut encore, pour un court moment, apaiser les siennes.
Finalement inconscient du mal qu’il peut faire, il est resté un enfant. Un enfant terrible, replié sur lui-même où seul son « bonheur « malsain compte, ( « Laissez-moi tranquille « hurle-t-il à la toute fin du film alors qu’il trimballe son macabre cortège ).

Sauf de Kargl fait bien attention de ne pas prendre parti pour le tueur, ôtant en nous toute tentative de symbiose et d’identification avec le personnage. Et c’est heureux !

Si le film acquiert une telle force, il le doit à une interprétation ébouriffante et halluciné d’Erwin Leder ( vu notamment dans l’excellent « Le Bateau « , mais aussi récemment dans « Underworld « et l’iconoclaste « Taxidermie « ),à une photographie implacable, crade et froide. Et surtout une mise en scène stylisée permettant à Kargl de donner un certain rythme à son métrage. Temps réel, utilisation répétée de gros plan fixe ou en mouvement (la caméra étant fixée au comédien et donnant au spectateur une impression de folie et d’ivresse ), plans magistraux à la « Louma « , utilisation de ralentis, travail sur le son et musique « Carpenterienne « , montage précis et efficace. Tout ceci permet en fait de ne pas lâcher le spectateur en le forçant à regarder coûte que coûte les horreurs qui se déroulent sous ses yeux en faisant en sorte de nous laisser souffler quelques secondes avant de nous prendre à nouveau aux tripes.

Si le film est court ( une heure et quart seulement ), il est à ce point anxiogène, glauque et malsain qu’il tarde que cela finisse, surtout lors de l’interminable séquence de « ramassage » des corps, une longueur probablement voulue par le réalisateur dans son envie de porter à son paroxysme la folie qui secoue le tueur et qui l’emporte loin de toute rationalité.

Un véritable film d’auteur, risqué et tendancieux peut-être, mais une réussite indubitable. Pour public averti évidemment.

Si vous voulez voir des photos ( petites ) et qui sait, mettre un commentaire et même soyons fou, relire la bafouille new_lang
C'est aussi ici
http://www.iken-eiga.fr/film-441-Schizophrenia-.html
_________________
"Du 2 au 22 mai, y avait pas loin" Mallox
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5334
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Jeu Jan 08, 2009 4:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Camif a écrit:

Une oeuvre d’ailleurs très difficile à se procurer puisqu’il n’a pas bénéficié de sortie en DVD ni de par chez nous, ni même dans son propre pays


Il y a tout de même une édition DVD en Allemagne ... mais sans sous-titres :



Il a également été diffusé sur le câble en Version Multilingue.

Pas sûr que ce soit la version intégrale dans les deux cas ... icon_confused

Et on attend toujours le DVD collector de Barrel Entertainment qui était prévu ... début 2005 ! ico_mrgreen

http://www.letempsdetruittout.net/gasparnoe/index.asp?v=269
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Camif
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 16 Mai 2008
Messages: 1557
Localisation: Délocalisation

MessagePosté le: Jeu Jan 08, 2009 6:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ! je me suis laissé dire que ce n'atait pas la version intégrale.
Mais on m'a peut-être menti.
Et puis l'allemand sans sous-titres au moins anglais. Ich will nicht.
_________________
"Du 2 au 22 mai, y avait pas loin" Mallox
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Horreur / Gore / Trash Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media