La dame rouge tua sept fois

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Giallo / Thriller / Krimi
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Sam Nov 11, 2006 8:50 am    Sujet du message: La dame rouge tua sept fois Répondre en citant

Throma a écrit:



La dame rouge tua sept fois - 1972
(La dama rossa uccide sette volte)
Origine : Italie / Allemagne
Genre : Giallo

Réalisé par Emilio Miraglia.
Avec Barbara Bouchet, Sybil Danning, Pia Giancaro, Carla Mancini, Mario Mas.

Selon une légende ancienne, la dynastie Wildenbruch serait maudite depuis de nombreuses générations.
Tous les cent ans, une habitante du château Wildenbruch serait possédée par un être maléfique, "la dame rouge", et se verrait contrainte d'assassiner sept personnes pour prolonger la malédiction. La légende veut que sa dernière victime soit "la dame noire", campée par la propre sœur de la possédée.
1972. Kathy Wildenbruch, photographe de mode à l'agence Springe, se dispute violemment avec sa sœur Eveline, dans le jardin du château familial. S'ensuit un tragique affrontement au cours duquel Kathy tue accidentellement sa sœur.
Quelques temps plus tard, des proches de la jeune femme sont tués sous les coups de poignard d'une étrange silhouette vêtue de rouge. Quelques témoins ayant aperçu le meurtrier érigent un portrait robot, ressemblant de façon troublante à Eveline. Cette dernière est pourtant morte depuis peu...



A prime abord, l'histoire ainsi résumée peut sembler complexe.
Il n'en est rien. "La dame rouge tua sept fois" est un giallo finalement peu sibyllin et plutôt conventionnel, en ce sens que le film comporte un bon nombre d'ingrédients relatifs au genre. A savoir : une traditionnelle affaire d'héritage, des histoires d'adultère et de jalousie, une enquête policière comportant son quota de personnages secondaires potentiellement soupçonnables, et bien sûr, un énigmatique assassin, toujours démasqué lors d'un final placé sous le signe de la résolution d'intrigue.
Ici, le véritable démarquage par rapport aux autres giallos de l'époque vient du fait que la trame est propice à inclure des éléments fantastiques, chose que Dario Argento perpétuera par la suite, avec "Les frissons de l'angoisse". On pourrait également souligner la sauvagerie des meurtres, inhabituellement sanglants : crâne fracassé, main perforée, victime empalée par le cou sur une grille, etc. Plus gore que la moyenne, mais aussi moins érotique qu'à l'accoutumée.
Le spectateur profitera donc moyennement des charmes qu'ont à offrir les délicieuses Barbara Bouchet et Sybil Danning, pourtant dénudées assez régulièrement dans d'autres métrages. "La dame rouge tua sept fois" est donc un giallo recommandé pour une personne peu initiée au genre, car ni trop confus, ni trop simpliste. L'habitué du giallo, quant à lui, retrouvera bien vite ses repères.



Note : -/10
Moyenne des votes : 7/10 (1 vote)

Throma

A propos du film :
# Il est à noter qu'Emilio Miraglia, cinéaste peu productif, avait signé un an auparavant un autre giallo, au titre évocateur : "The night Evelyne came out of the grave", où il était déjà question d'une histoire d'héritage sanglant et du retour d'outre-tombe d'une Evelyne revancharde.

Avis des visiteurs :
# Un scénario bien alambiqué pour un giallo réussi. Gore et à la fois prenant de bout en bout, la Dame rouge vaut son pesant de cacahuètes. Mais je suis sure que les fanatiques de l'arme blanche ne s'y tromperont pas !

Note : 7/10 (Nickbur)


Tiens l'ami Throma rôdat par là; le contraire m'eu étonné... Cette dame rouge est un Giallo effectivement très classique où tous les codes du genre sont même un tout petit peu trop respectés; néanmoins Emilio Miraglia dans ce qui semble être un Giallo un peu trop sage à la base, parvient à surprendre de par l'unité qu'il parvient à donner à son film d'une part, puis de par des scènes bien plus gores que la moyenne du genre en 1972; la scène ou Evelyn se fait fracasser la tête sur le bord de la rive étonne par sa crudité et sa violence.
Autres atouts cités par les estimés chroniqueurs ci-dessus, l'intrusion du fantastique qui annonce en effet le futur Argento; de plus les minois et autres popotins des actrices contribuent au charme un tantinet surané de ce film distrayant de bout en bout et donc à découvrir sans tarder.
Dommage que le dvd n'existe actuellement pas en zone 2, on se rabattra alors sur l'édition VHS de chez VIDEO SUCCES qui doit pouvoir se trouver assez facilement; dommage une nouvelle fois que ce genre ne soit pas un tant soit peu plus popularisé grâce aux éditeurs dvd qui manquent franchement de Corones pour le coup et contribuent à faire de ces objets pourtant plus que fréquentables et qui ne demandent qu'à être découvertes, des films un peu élitistes de par leur rareté et qui restent finalement l'apanage des initiés de l'époque.
En tout cas, un bon Giallo.classique et surprenant à la fois.

Note: 7/10
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tomak
20 % irradié
20 % irradié


Inscrit le: 19 Nov 2006
Messages: 192
Localisation: Amiens, Sarcelles... Isoko ?

MessagePosté le: Sam Déc 02, 2006 11:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai trouvé la vhs dans un Cash, il y a quelques mois... Je trouve ça vraiment mauvais. Le tueur qui ricane et tout ça, les dialogues ceux et débiles, les retournements de situation, ça m'a vraiment exaspéré... En plus, je trouve la réa assez convenue, sans idée...
_________________
Chiquita : "I have no luck today..."
Bill : "Yes, but you are beautiful !"
Burt Lancaster & Marie Gomez in The professionnals
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Sam Déc 02, 2006 1:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ca vaut pas ALIEN VS PREDATOR c'est sur :happy:
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tomak
20 % irradié
20 % irradié


Inscrit le: 19 Nov 2006
Messages: 192
Localisation: Amiens, Sarcelles... Isoko ?

MessagePosté le: Sam Déc 02, 2006 5:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Au moins, les aliens ne ricannent pas à chaque fois qu'ils ont étripé quelqu'un... ico_mrgreen
_________________
Chiquita : "I have no luck today..."
Bill : "Yes, but you are beautiful !"
Burt Lancaster & Marie Gomez in The professionnals
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Sam Déc 02, 2006 6:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tomak a écrit:
Au moins, les aliens ne ricannent pas à chaque fois qu'ils ont étripé quelqu'un... ico_mrgreen


juste comme ça, il me semblait que le rire enfantin avait justement une justification dans le film, et la vengeance venait de là , d'un trauma d'enfance, d'où ce rire qui peut paraître décalé, voir risible de prime abord mais qui se tient....
en V.F, ça doit rien n'arranger ceci dit.
échange ta VHS à Xawa dans la rubrique entrepôtes contre "Con comme la Lune" (bien) comme ça tout le monde est content... ico_mrgreen
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tomak
20 % irradié
20 % irradié


Inscrit le: 19 Nov 2006
Messages: 192
Localisation: Amiens, Sarcelles... Isoko ?

MessagePosté le: Sam Déc 02, 2006 8:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nan, je la garde, ça me donne l'impression d'être un collectionneur... ico_mrgreen
_________________
Chiquita : "I have no luck today..."
Bill : "Yes, but you are beautiful !"
Burt Lancaster & Marie Gomez in The professionnals
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Juin 29, 2007 10:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

tombé là-dessus à l'instant. j'aime bien les vieilles photos...


_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Ven Juin 29, 2007 3:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelle bonne idée de ressortir ce giallo de Miraglia. L'occasion de reparler de ce film un peu déconsidéré, tout autant que son "alter-ego" : "The Night Evelyn came out of the Grave", du même Miraglia.
Malgré les défauts évidents de ces deux films, j'avoue les apprécier. Du coup, voilà la fiche DVD du coffret édité par NoShame et regroupant les deux films.

Fiche DVD : "The Emilio Miraglia Killer Queen Box Set"

region : zone 0 (multizones)
éditeur : NoShame
origine : Italie
sortie cinéma France : mai 1973 (pour "The Night Evelyn came out...), inconnue pour "La Dame Rouge..."
sortie DVD : 2006
durée : 98 mn (Evelyn), 103 mn (Dame Rouge)
image : 2.35:1/16.9
audio : dolby digital
langue : italien
sous-titres : anglais

[

Bonus :

Sur le DVD "Evelyn..." :
- The Whip and the Body, interview de Erica Blanc (21 mn)
- Still rising from the Grave, interview de Lorenzo Baraldi, responsable des décors sur les deux films (23 mn)
- Bandes-annonces originale italienne et anglaise
- galerie de photos et d'affiches

[/[

[/[

Sur le DVD "Dame Rouge..." :
- Dead à Porter, interview de Lorenzo Baraldi (14 mn)
- Round up the usual suspects, interview de l'acteur Marino Masé (18 mn)
- If I met Emilio Miraglia today (3 mn)
- My favourite films, brève rencontre avec Barbara Bouchet (1 mn)
- Générique du début alternatif
- galerie de photos et d'affiches

[/[

[/[

Commentaire :
Travail irréprochable de NoShame, qui propose pour les deux films une version restaurée et un son impeccable. Un plaisir, notamment pour "Evelyn", de voir le film avec l'image complète et recadrée, quand on se rappelle l'image tronquée d'1/3 sur la VHS (Socai, cf "La Crypte du Fou"). Pour les bonus, très belle interview d'Erica Blanc, emplie de nostalgie, de passion, et d'anecdotes. Les interviews de Baraldi sont moins captivantes, mais néanmoins pleines d'enseignements. Interview intéressante de Marino Masé.
Le coffret de NoShame est vendu dans une grosse boite avec une figurine de la Dame Rouge très laide, et donc dispensable. Coffret tiré à 7 000 exemplaires. 2 cartes postales, et surtout un livret 20 pages en couleurs avec des notes sur les deux films, et des bios de Emilio Miraglia, Lorenzo Baraldi, Barbara Bouchet, Sybil Danning, Marino Masé, Erica Blanc, Giacomo Rossi Stuart et Anthony Steffen. Manque à l'appel celle de Marina Malfatti, d'autant plus regrettable que l'actrice tient l'un des rôles principaux dans chacun des deux films. Enfin, mis à part cet oubli, et la figurine moche, ce coffret frise la perfection, à un prix très abordable.

Note : 9,5/10

[/

[


[/

[

[/


[

[/

[

[/

[

[/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3520
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Ven Juin 29, 2007 4:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tomak a écrit:
J'ai trouvé la vhs dans un Cash, il y a quelques mois... Je trouve ça vraiment mauvais. Le tueur qui ricane et tout ça, les dialogues ceux et débiles, les retournements de situation, ça m'a vraiment exaspéré... En plus, je trouve la réa assez convenue, sans idée...



ico_mrgreen


Sinon, flint, si le coeur t'en dit de nous proposer une critique remaniée, la mienne est assez épouvantable. Je remercie pas Marlborox de l'avoir déterrée du jardin celle-là new_mur

Si tu la fais, je m'engage à poster un photoshoot d'Erika Blanc (puisque tu en parles) comme vous ne l'avez jamais vue. Mauvais goût absolu et garanti new_diable
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Juin 29, 2007 4:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tout s'achète sur psycho ! frank_PDT_10

Pour ma part, une assez large préférence pour la dame rouge. Evelyn reste pour moi un nanaragialio mais que j'aime bien pour cette raison. Si je me souviens bien, pas la tasse de thé à Throma la Evelyn, beaucoup trop Gothikox. new_lang
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Ven Juin 29, 2007 5:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Throma a écrit:


Sinon, flint, si le coeur t'en dit de nous proposer une critique remaniée, la mienne est assez épouvantable. Je remercie pas Marlborox de l'avoir déterrée du jardin celle-là new_mur

Si tu la fais, je m'engage à poster un photoshoot d'Erika Blanc (puisque tu en parles) comme vous ne l'avez jamais vue. Mauvais goût absolu et garanti new_diable


Damned, encore du boulot en perspective :timide: . (Mais une photo compromettante d'Erica, c'est tentant new_noel ).
Ta critique n'est pas épouvantable, elle a le mérite d'être claire. Mais je veux bien la développer, surtout avec Bouchet, Malfatti et Danning au casting, ce ne sera pas une corvée...
Sinon, il faudra bien que je m'attarde aussi, un jour, sur l'autre coffret giallo de NoShame, les deux "Death Walks..." de Luciano Ercoli.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Ven Juin 29, 2007 5:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

mallox a écrit:
Tout s'achète sur psycho ! frank_PDT_10

Pour ma part, une assez large préférence pour la dame rouge. Evelyn reste pour moi un nanaragialio mais que j'aime bien pour cette raison. Si je me souviens bien, pas la tasse de thé à Throma la Evelyn, beaucoup trop Gothikox. new_lang


Oui, il faut dire qu'Anthony Steffen, avec son air de caniche "gomorrhisé", a aussi sa part de responsabilité.
Mallox, entre Steffen et Farley Granger, tu choisis qui ? ico_mrgreen

(pas le droit de répondre Jean Sorel)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Walter Paisley
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 27 Nov 2004
Messages: 1399
Localisation: Place du Colonel Fabien

MessagePosté le: Sam Sep 22, 2007 9:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Assez d'accord avec la critique de Throma, si ce n'est que je trouve le film aussi complexe que les autres giallos (avec un nombre de personnage énorme, tous étroitement liés d'une façon ou d'une autres aux meurtres), mais qu'ici Miraglia gère mieux sa narration.

Sinon, c'est vrai que les actrices sont assez avares de leurs charmes (alors que pourtant, ça se passe dans le milieu de la mode et que y'a quasi que des mannequins en personnages féminins). Barbara Bouchet, je dois dire que je la préfère dans les rôles de perverses, parce que là, étant l'héroïne, je trouve que son interprétation laisse un peu à désirer (quand elle joue la peur notamment). Par contre la scène de son viol suggéré est vachement bien foutue (c'est violent, quand même... le type se jette littéralement sur elle !).

Le côté mélange entre le fantastique et le giallo purement policier fonctionne très bien, avec des indices contradictoires ne fermant jamais la porte à l'une ou l'autre des explications possibles (soit l'explication fantastique de la dame rouge revenue des morts et l'explication rationnelle du gars déguisé), avec un look contrasté entre les scènes gothiques du château et celles, sophistiquées, du milieu de la mode... Bon, l'inconvéniant, c'est que pour le dénouement, Miraglia est obligé de sortir un truc complètement grotesque et tiré par les cheveux.

Mais dans l'ensemble, j'ai quand même beaucoup apprécié.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Giallo / Thriller / Krimi Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media