Psychopoubelle - Les Films nuls...
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
princesse.rosebonbon
Stade de décomposition
Stade de décomposition


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2191
Localisation: variable

MessagePosté le: Ven Déc 30, 2011 3:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je ne saurais dire s'il est bon mais le thème du générique est effectivement marquant. c'est de loin le meilleur passage du film : du rythme, des couleurs, des zombies et surtout de l'espoir!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lorenzordure
10% irradié
10% irradié


Inscrit le: 02 Fév 2012
Messages: 55
Localisation: Palavas La Vioque

MessagePosté le: Mer Fév 15, 2012 5:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une expérience que j'avais pas réitérée depuis longtemps, c'était de me farcir un "Steven Seagal" de derrière les fagots.
La chose fut faite via une opportunité télévisuelle qui m'a permis de visionner ça :



Steven Six Gals contre des vampires disait le résumé de mon hebdo télé fainaim01 Vu comme ça je me suis dis que ça pourrait marrant de voir Steven Cygales briser des bras de vampires entre autres joyeusetés, sauf que le film (un direct to DVD bien entendu), date de 2009 et qu'on est très loin des glorieuses années du Saumon Agile.

Le film se résume facilement. Nous sommes en pleine épidémie vampiro-zombiesque (on sait pas vraiment). Un petit groupe de survivants, réunissant une brochette d'acteurs plus insipides les uns que les autres, tentent de s'échapper d'un bâtiment pour cause de zombies-vampires aux fesses.
En langage cinématographique on parle quelques fois de "films de couloirs" et bien avec Againt The Dark, on baigne dedans jusqu'au oreilles. En effet, ça coure beaucoup dans le film, sans savoir ou exactement mais ça cavale durant les 8/10ième du métrage, le reste étant réservée aux brèves apparitions de Steven Six Goals (ou de sa doublure) qui fait moins que le minimum syndical mais ça doit être dut à la cortisone qu'il s'est enfilée avant le tournage parce qu'il y est gonflé comme jamais ico-porc

Pendant ce temps, nos survivants se promènent toujours dans des couloirs sombres et croisent de temps à autres l'un ou l'autre infecté qui becqutera l'un d'eux au passage histoire d’alléger un peu le casting mais coup de bol de riz, Steven S'égale est pas loin avec sa bande (1 gus et deux gonzesses) de chasseurs d'infectés qui patrouillent comme ça dans les couloirs au cas ou... Mais tout ça sans aucuns excès de mouvements de la part de Steven! Pas de cassage de bras ni d'éclatage de rotules, un p'tit coup de sabre derrière la cravate et démerdez vous avec ça!

Et pendant ce temps là on a droit à quelques images de militaires (encore plus inexpressifs que le reste du casting) se demandant pendant 88 minutes si ils vont faire sauter le bâtiment ou pas :non:

Bref, le film dure 90 minutes, ça déambule dans des couloirs durant 80 minutes, les infectés-vampiros-zombies se résument à des figurants dont l’essentiel du maquillage se résume à une grosse trace de rouge à lèvres baveux autour de la bouche pour bien montrer que les mecs c'est des carnivores limites cannibales.

Et comme il faut bien que le film s'arrête, ben Steven C'est Goaaaaaal il ramènent ce qu'il reste de survivants just avant que les soldats se décident de tout faire péter.

Avec tout ça j'me suis fait chier durant 1H30 sans un plan gore,nichons,violents,drôle, rien, le néant.
_________________
"Et ça ? C'est des timbres retraite pour tuberculeux ?"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4596

MessagePosté le: Mer Fév 15, 2012 5:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lorenzordure a écrit:
Avec tout ça j'me suis fait chier durant 1H30 sans un plan gore,nichons,violents,drôle, rien, le néant.

Bravo en tout cas, tu as visiblement été très courageux en tenant jusqu'au bout! ico_mrgreen belle petite review en tout cas, bien troussée!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 9:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ben, je crois bien avoir fait une mauvaise pioche hier...

Je n'ai regardé aucun de ces deux films jusqu'au bout. Si ça se trouve ils s'amélioraient ensuite, si ça se trouve c'est moi qui n'ai pas capté, m'enfin, ils m'ont semblé bien chiants...

j'ai commencé par LES YEUX DE FEU (1983), une histoire de sorcellerie chez les pionniers d'Amérique du nord, j'ai sans doute loupé des choses intéressantes, en tout cas j'ai tenu 25 minutes !



Alors ensuite, j'ai mis ça :

DEADLY DREAMS (Rêves sanglants)



Et au bout de 40 minutes d'un type qui fait des cauchemars pourris, un préambule où un autre type, un meurtrier, se met une tête de loup pour assassiner sa famille, j'attendais qu'il se passe quelque chose d'enfin conséquent, pof, ils se désapent, genre on va faire l'amour pendant 1/4h de bobine, j'ai abandonné.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3517
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 3:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jamais vu jusqu'au bout ces 2 là itou.
Le premier se paye une petite réputation d'oeuvre "touchée par la grâce" et "forte", des termes à la con accolés généralement par des gus qui manquent pas de vous rappeler à côté de ça la stupidité des autres bandes d'horreur de l'époque et des slashers.
Ben 'scusez mais je préfère me retaper une énième fois Graduation Day que cette purge hautaine et incompréhensible.

Le deuxième, j'avais totalement occulté le film de ma mémoire vu il y a 10 ans jusqu'à... y'a pas 5 minutes en découvrant ton message.
Je ne te remercie pas new_mur
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 3:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ben moi, j'avais réussi à voir "Les yeux de feu" jusqu'au bout. Mais dans mes souvenirs, c'était terriblement chiant. J'avais dû être attiré par la jaquette (erreur fatale).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 4:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Throma à propos des Yeux de Feu a écrit:
cette purge hautaine et incompréhensible.


ça me rassure, je n'ai strictement rien compris à ce que j'ai vu ! frank_PDT_16
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mars1379
20 % irradié
20 % irradié


Inscrit le: 08 Oct 2012
Messages: 236

MessagePosté le: Mar Oct 16, 2012 9:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je me suis demandé, à plusieurs reprises, si je devais poster cette critique dans "le psychovision du jour" ou dans la "psychopoubelle" jusqu'à ce que je me rappelle que le film en question avait obtenu un énorme succès populaire et critique, que c'était produit par la société de Luc Besson et qu'en plus j'ai trouvé ce film cruellement décevant par rapport à mes attentes. Alors certes, je ne cache pas que je peux être un grand fan des films populaires tels "Transformers" ou "DKR", mais un de mes exercices favoris est de tailler des films que tout le monde ou presque a aimé, que 20 millions de moutons sont allés voir en salles, ou alors qui sont censés être drôles alors que ça ne l'est pas. Ca aurait pu être "La vie est belle", ou "Intouchables", ou "les Ch'tis", mais manque de bol, ma première victime cette semaine, c'est ......

Ne le dis à personne :



La déception est cruelle, d'autant plus que le film partait rudement bien sur de bonnes bases. N'ayant pas lu le roman dont il est adapté d'Harlan Coben, j'avoue avoir été intrigué par le synopsys du film, cette disparition d'une femme qui revient 8 ans plus tard avertir son mari qu'elle est toujours en vie, et je me suis demandé si le film n'allait pas être aussi bon qu'"Harry, un ami qui vous veut du bien", thriller français assez insidieux et fort réussi. Malheureusement, dès la deuxième moitié du film, "Ne le dis..." souffre de cruelles baisses de rythme, l'entraînant inéluctablement vers le bas. Alors, est-ce un défaut inhérent au roman ou plutôt à la version cinéma ? Il va de soi que le film est beaucoup trop long (2h15) et qu'il aurait mérité d'être raccourci de 30, voire même de 45 mn, pour garder un rythme plus soutenu et plus nerveux. On sent bien également qu'il s'agit d'une production Europacorp de Luc Besson, je pense à la fameuse scène des "gentils" caïds de la cité qui offrent de l'aide au personnage de François Cluzet, alors est-ce que cette partie de l'histoire était-elle déjà présente dans le livre, ou est-ce un ajout dans le film ? (je ne serais pas étonné d'ailleurs tant Europacorp verse dans la production démagogique puante, coupable des nauséabonds Taxi ou Yamakasi).

Mais le fin du fin, c'est incontestablement la scène où l'un des personnages principaux relate les circonstances de l'affaire de la disparition de la demoiselle à la Agatha Christie, sauf que les péripéties sont tellement invraisemblables et grotesques que cela en devient risible. Et je ne parle pas non plus de la scène finale désespérement mièvre et totalement ridicule qui aura certainement fait pleurer le spectateur lambda ou la spectatrice bêta... j'aurais volontiers pleuré, oui, mais de chagrin devant un tel gâchis cinématographique, alors que, je le répète, le film partait sur de très bonnes bases....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
princesse.rosebonbon
Stade de décomposition
Stade de décomposition


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2191
Localisation: variable

MessagePosté le: Mar Oct 16, 2012 12:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

rappelons quand même qu'europacorp ne se limite pas à taxi, yamakazi et banlieue 13 : on y trouve aussi haute tension, taken, home,...
et si on élargit à la branche distribution, ça va taper dans le sasanatieng, le mallick, le gondry,...

je ne prends sa défense, hein, mais je trouve que l'équation assez répandue "luc besson=salaud" est un poil simpliste

ceci dit, le peu que j'ai vu de Ne le Dis à Personne m'a vite gonflé
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mars1379
20 % irradié
20 % irradié


Inscrit le: 08 Oct 2012
Messages: 236

MessagePosté le: Mar Oct 16, 2012 1:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui OK, je conçois que tout n'est pas à jeter dans Europacorp : d'ailleurs Haute Tension et Frontière(s) font partie selon moi des meilleurs films d'horreur français de ces 10 dernières années, il y a aussi "le baiser mortel" qui est pas trop mal, et Taken aussi d'après mes souvenirs ! :)
Mais je ne te cache pas que j'ai toujours une appréhension quand je vois le logo "Europacorp" au début d'un film, j'ai toujours un peu peur de ce que je vais y découvrir... icon_confused

Pour "Ne le dis... " comme tu l'as compris, tu ne rates rien du tout... et puis cette manie qu'ont certains acteurs de manger la moitié des mots au point qu'on ne sait plus ce qu'ils disent et d'être obligé d'utiliser le sous-titrage, c'est horripilant !!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Oct 16, 2012 1:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On est toujours content de la voir remonter de temps à autre la psychopoubelle !

Sinon un peu pareil que rosebonbon, Besson, sans vouloir le défendre, a plusieurs flèches à son arc dont on retient trop souvent les Taxis/Yamakasis like...
A titre perso, je suis content qu'il ait produit "Trois Enterrements" de Tommy Lee jones, qui m'avait beaucoup plu.

Et sinon c'est pas non plus pour défendre Guillaume Canette, mais le roman d'Harlan Coben n'est pas terrible du tout (comme à peu près tout ce qu'il a écrit du reste). Et c'est encore pas pour le défendre que je te conseille mars1379 de voir "les petits mouchoirs" qui dépasse celui-ci allègrement en terme de navet.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mars1379
20 % irradié
20 % irradié


Inscrit le: 08 Oct 2012
Messages: 236

MessagePosté le: Mar Oct 16, 2012 1:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ah non là tu m'en demandes beaucoup trop avec "les petits mouchoirs".

J'ai subi un traumatisme il y a quelques années de cela, dont j'ai du mal à m'en défaire... Une amie à moi m'avait incité, les boulets aux pieds, à aller voir le dernier Klapisch à l'écran "les po.p..s rus...". Une véritable torture et je n'ai plus jamais été le même depuis !! ico_mrgreen ico_mrgreen ico_mrgreen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Oct 16, 2012 2:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Enfin, je dis ça, je dis rien, mais moi j'aurais donné le césar du meilleur acteur à jean Dujardin pour son rôle de mort clinique dans "les petits mouchoirs". ico_mrgreen
_________________


Dernière édition par mallox le Ven Juin 26, 2015 6:22 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4452

MessagePosté le: Mar Oct 16, 2012 4:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ico_mrgreen

Tiens celui là je l'ai en DVD parce que Canal + me l'avait envoyé alors que je n'avais rien demandé (ou plutôt j'avais demandé autre chose) lors d'une opération "récompensons la fidélité des abonnés", du coup j'ai résilié mon abonnement peu de temps après.
Voila, sinon dans mon souvenir ce film n'est pas terrible, voir même franchement mauvais, mais bon une merde faut pas pousser non plus sinon comment qualifier les prod Besson standard en comparaison desquels ce film ci pourrait passer pour un chef d’œuvre. new_diable
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mars1379
20 % irradié
20 % irradié


Inscrit le: 08 Oct 2012
Messages: 236

MessagePosté le: Jeu Oct 18, 2012 5:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lascars :



Ma deuxième victime de la semaine (exceptionnellement, pour les prochaines fois je me limiterai à une victime par semaine).

Un traitement caricatural de l'univers des banlieues. Le ton grossier ferait penser à du South Park, sauf qu'il ne lui arrive même pas à la cheville. Ah si, y a au moins une chose que j'ai aimé : les grosses poitrines des filles qui feraient penser à des modèles de Russ Meyer !! Mais, pour le reste..... fuuuuuuuuuuuu..... plouf !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Divers Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 6 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media