J'irai comme un cheval fou

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Horreur / Gore / Trash
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Sinok
10% irradié
10% irradié


Inscrit le: 05 Juil 2007
Messages: 84
Localisation: Paris 11ème... Voltaire!

MessagePosté le: Jeu Aoû 02, 2007 4:46 am    Sujet du message: J'irai comme un cheval fou Répondre en citant

J'irais comme un cheval fou


Réalisateur : Fernando ARRABAL
Année : 1973

Genre : Drame psychanalitique extrème
Durée : 1H40
Acteurs principaux : George SHANNON, Hachemi MARZOUK, Marco PERRIN, Emmanuelle RIVA
Distribution : FILMS DU PHARE

Le titre "J'irais comme un cheval fou" colle si bien à chaque minute de ce film qu'on pourrait se demander ce dernier n'a pas été réalisé pour en illustrer cette phrase.

Un film véneneux et dérangeant, férocement pamphletaire, qui semble avoir été fait pour être interdit, comme un défi à la morale, un crachat purullent au visage de la bienpensance bourgeoise capitaliste et judéo-chrétienne, qui laisse un goût amer.

On est tenté de comparer ce film à "La Montagne sacrée" de son compère du mouvement Panique!,Alejandro Jodorowski. Tous deux ont voulu installer un style cinématographique post-surréaliste, comme s'ils avaient retenu comme postulat de départ le coup de rasoir dans l'Oeil du célèbre "Chien Andalou", de Luis Bunuel et Salvador Dali. Leur intention cinématographique se verrait bien résumée par cette torture occulaire libératrice.

L'histoire : elle retrace la destinée d'Aden Rey, bellâtre quarantenaire énigmatique. Il est en cavale suite au meurtre de sa mère, retrouvée tuée et délestée de ses richesses. Aden est poursuivi par le commissaire Gay et ses hommes. Notre anti-héros se retrouve dans le desert africain, où il fait la rencontre d'un "non-civilisé", trapu, barbu et bien étrange, denommé Marvel...

C'est le début pour Aden d'un long parcours initiatique dans les tréfonds de sa conscience, d'une conversation avec ses démons et pour finir avec sa sexualité - ici trouble et multiple.

Considérant Marvel comme une sorte de prophète primitif, il désire le ramener à la civilisation. S'ensuivra une série de scènes cocasses et pince-sans-rire, où le sauvage paraitra sans mal plus civilisé et sensible que nous autres. La scène où il pleure pendant le dicours politique est à ce titre très touchante. Marvel sera vite exploité comme monstre de foire non-payé. Il ne comprend pas l'argent et se prète génereusement à sa propre dégradation.

Sans vous déflorer plus le scénario, sachez que l'étau de la justice finira par se resserer, mais est-ce pour autant la fin d' Aden et Marvel? Rien n'est moins sûr, tant la mort ne semble être qu'une étape parmi d'autres chez Panique!...

Un petit inventaire des joyeusetés inhérentes au métrage :

La religion, et plus précisement l'Eglise Catholique Romaine, se voit tout simplement prendre une décullotée sévère. Arrabal filme un prètre comme on filme un führer, les croyants étant joués par des handicapés mentaux et des faciès inquiétants... ambiance.

Le rapport maternel en prends un sale coup, et la gente féminine dans son ensemble, ce qu'on peut déplorer, mais le scénario décrit la psyché d'un individu en particulier, à l'enfance torturée par une mère castratrice -elle lui introduira des épines dans le pénis dans un plan qui reproduit la nativité. Ce n'est d'ailleurs qu'un des nombreux procédés emprunté à l'histoire de l'Art par Arrabal, pour illustrer avec classe ses dantesques visions psychanalytiques. Idem pour la musique classique.

La police est tournée en ridicule à un point tel, qu'elle constitue la première source d'humour du film. Et il n'est pas de trop dans ce métrage qui expose en vrac : inceste assumé et montré, pratiques homosexuelles, coprophagie poétique (avec une fleur en guise de paille), transexualisme, meurtre, cannibalisme, blaspheme au bulldozer, travestissement, pornographie, nécrophilie...

La frustration du personnage qui voulait se débarrasser de sa mère et qui n'y arrive pas est fort bien symbolisée par une image récurrente montrant les yeux d'Aden en gros plan avec un son de cheval au galop. A noter, parmi tant d'autres, une scène marquante où le réalisateur montre Aden enfant, observant secrètement sa mère en plein ébat, Arrabal montant en simultané une crise d'épilepsie et une forme d'équivalent sexuel... bref, restons volontairement vagues, mais vous n'aurez aucun mal à indentifier cette scène.

Les images symboliques et folles abondent, pullulent : Marvel qui joue de la flute avec un flingue, demande si l'argent donne du lait, un serpent mord son doigt sans trucage, un chibre-bougie qui n'est pas sans rappeler le sexe lance-flammes de taxidermie....

Ce qu'il y a de plus fou, c'est que ce déchainement de bruit et de fureur se fait avec un naturel et une vraisemblance qu'on attendait pas, mais les acteurs jouent bien (la voix enfantine de Marvel est très dérangeante), s'impliquant plus qu'à l'extrème dans leurs rôles tordus, et la charge corrosive contre toute valeur morale quelqu'elle soit nous laisse litteralement léssivés...

Un petit mot sur la musique, très présente, qui outre le classique et le chant grégorien, nous offre à entendre une musique étrange et carrèment envoutante qu'on arrive pas à oublier tant elle est singulière...

A ne pas mettre entre toutes les mains donc (comme d'habitude), âmes chrétiennes et sensibles s'abstenir, déconseillé aux féministes hardcore également... mais excellent film.

Note : 9/1O

Accroche : Panique! ta mère...
_________________
"Et le voilà qui s'envole ... Un des prototypes personnels de Dieu, un mutant à l'énergie dense, jamais conçu pour la production en série, trop bizarre pour vivre, et trop rare pour mourir..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Sinok
10% irradié
10% irradié


Inscrit le: 05 Juil 2007
Messages: 84
Localisation: Paris 11ème... Voltaire!

MessagePosté le: Mar Aoû 07, 2007 12:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Trouvé par hasard avant de poster la critique, cette apparition d'Arrabal à l'emission "Trois minutes ou presque", présentée par Ariel Wisman et Edouard Baer, où le réalisateur est pris d'une sympathique envie de tarter la gueule à nos deux amis... Sur le plateau souffle alors un vent de Panique!, et une ambiance bien étrange s'installe... Je pense qu'en voyant Arrabal, cela vous donnera soit envie de voir le film, soit pas...

http://www.dailymotion.com/relevance/search/+baer+/video/x16kdw_le-paco-rabanne-bis-tete-a-claques_fun
_________________
"Et le voilà qui s'envole ... Un des prototypes personnels de Dieu, un mutant à l'énergie dense, jamais conçu pour la production en série, trop bizarre pour vivre, et trop rare pour mourir..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
princesse.rosebonbon
Stade de décomposition
Stade de décomposition


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2180
Localisation: variable

MessagePosté le: Mar Aoû 07, 2007 1:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant



c'est un bon arrabal!

si seulement plus d'invités avaient la présence d'esprit de gifler les présentateurs...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5334
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Mar Aoû 07, 2007 4:59 pm    Sujet du message: Re: [Critique] J'irai comme un cheval fou Répondre en citant

Sinok a écrit:
On est tenté de comparer ce film à "La Montagne sacrée" de son compère du mouvement Panique!,Alejandro Jodorowski. Tous deux ont voulu installer un style cinématographique post-surréaliste, comme s'ils avaient retenu comme postulat de départ le coup de rasoir dans l'Oeil du célèbre "Chien Andalou", de Luis Bunuel et Salvador Dali. Leur intention cinématographique se verrait bien résumée par cette torture occulaire libératrice.


enaccord8

Bravo pour ta critique ! Encore un film 'pas facile' présenté de façon idéale: on a vraiment envie de le (re)voir ... ou pas ! ico_mrgreen

Et bravo d'avoir retrouvé cet extrait que j'avais vu ... l'ambiance était vraiment très tendue, surtout quand Arrabal s'est pris une baffe !

Il était dernièrement à la TV pour la promo de son éloge d'Houellebecq en face de Yann Bucquoy : new_help 2 mondes opposés !

Je me souviens aussi d'Arrabal dans un court-métrage très bizarre en N&B tourné dans la boutique à la vitrine pleine de rats crevés près des Halles ... icon_confused

Les films d'Arrabal sont complètement ignorés par les éditeurs DVD en Z2!
J'irai comme un cheval fou est sorti en Z1 puis le même éditeur l'a ressorti en coffret avec Viva La Muerte et L'arbre de Guernica ... suspect

A quand le Wild Side ?

ico_mrgreen

(PS :Attention au titre : J'irai pas J'irais !)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sinok
10% irradié
10% irradié


Inscrit le: 05 Juil 2007
Messages: 84
Localisation: Paris 11ème... Voltaire!

MessagePosté le: Mer Aoû 08, 2007 8:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hey!

Ce genre d'ambiance nous ramène à l'époque où la télévision proposait encore des emissions en direct, où l'on voyait Pivot devoir gérer un forcené avec un couteau sur son plateau, où l'on assistait à des ambiances enfumées et tendues (Gainsbourg qui envoie chier Withney Houston, Catherine Ringer ou Guy Béart, l'émission de Pollack pour la suppression de Charlie Hebdo...)

Les télévisions ont depuis bien compris le pouvoir de la télé et l'importance de la garder dans 'le droit chemin' télévisuel. Et ils se sont demerdés pour qu'on ait l'impression d'avoir une télé encore plus folle et libre qu'avant, alors qu'en fait, elle n'a jamais été aussi fermée et anxiogène qu'aujourd'hui.

La téléréalité, sous ses faux airs libertaires represente pour moi une nouvelle forme de faschisme soft et la formule "du pain et des jeux" fonctionne à plein régime. On mélange tous les concepts, on brouille toute lisibilité, on flatte nos instincts les plus merdiques, comme si on voulait nous faire detester l'espèce humaine, en nous rabaissant à la sainte trinité "pipi caca prout".

Je ne dis pas qu'Arrabal est un type "bien", loin de là. Mais c'est un artiste avec un univers propre, très structuré et extrème, qui se laisse probablement aller à sa propre folie pour nous encourager à faire de même, et il l'exprime à la télé... On aime ou on aime pas, mais au moins on ressent sur l'instant une sorte de flottement, comme si on se trouvait devant un truc inhabituel et hors-normes... Et puis c'est absurde : Wisman et Baer le titillent, il dit qu'il le prend mal et veut leur donner une baffe et il le fait... Et moi je trouve très bien que Baer lui renvoie sa deuxième baffe, du coup! Ca part en vrille! Et ca fait du bien, finalement de voir ca, plutot qu'une telé qui vous anesthesie.

J'ai plus la télé depuis trois ans... Faites le test, apres ce labs de temps, de regarder Cauet cinq minutes chez un ami, et vous verrez, c'est le malaise total frank_PDT_16

Citation:
si seulement plus d'invités avaient la présence d'esprit de gifler les présentateurs


On est d'accord! frank_PDT_10


Avec du Cauet, du Hardisson et du Fogiel, on voudrait nous faire croire à de l'anticonformisme et à une liberté de ton, mais entre Ardisson qui coupe et monte (Karen Mulder, par ex...), Cauet qui n'invite que des phasmes finis au pipi à qui il pose des questions d'abruti hydrocéphale chauve (avec en prime un detecteur de stress, super coooool...) et Fogiel que je verrais mieux en petit flic subalterne de campagne frustré, on est à mon avis loin du compte...

Sans aller jusque là, il faut voir qui est invité et qui ne l'est pas...

La liberté est un concept vachement fun!

Citation:
Il était dernièrement à la TV pour la promo de son éloge d'Houellebecq en face de Yann Bucquoy : 2 mondes opposés


Ca m'étonne pas qu'il aime Houellebecq, Arrabal... frank_PDT_10


Citation:
(PS :Attention au titre : J'irai pas J'irais !)


C'est le titre du court métrage avec les rats crevés?


Citation:
A quand le Wild Side ?


Je sais pas... en tous cas, tes captures dvd pour la montagne sacrée m'ont directement convaincu de courir acheter le Wild Side de Jodorowsky et même si bon, 65 euros faut les sortir, je lui donne direct si ca lui permet de faire King Shot, son prochain projet. En plus il y a plethore de bonus alléchants dont j'essayerais de faire un petit résumé ou une fiche à la suite de la critique.
_________________
"Et le voilà qui s'envole ... Un des prototypes personnels de Dieu, un mutant à l'énergie dense, jamais conçu pour la production en série, trop bizarre pour vivre, et trop rare pour mourir..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
princesse.rosebonbon
Stade de décomposition
Stade de décomposition


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2180
Localisation: variable

MessagePosté le: Mer Aoû 08, 2007 9:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sinok a écrit:
tes captures dvd pour la montagne sacrée m'ont directement convaincu de courir acheter le Wild Side de Jodorowsky et même si bon, 65 euros faut les sortir, je lui donne direct si ca lui permet de faire King Shot, son prochain projet. En plus il y a plethore de bonus alléchants dont j'essayerais de faire un petit résumé ou une fiche à la suite de la critique.


je ne suis pas du genre à courir après les éditions collector, les bonus et autres pièges à nigauds, mais là il faut reconnaître que l'achat (ou le vol ico_mrgreen ) est indispensable.
outre 3 films passionnants qu'on attendait plus présentés en versions véritablement restaurées, on a droit à des commentaires du réalisateur, le reportage "midnight movie" qui fait un petit el topo sur le phénomène à travers 6 films emblématiques, un court-métrage (d'un intérêt plus discutable... ) et une entrevue-reportage sur l'univers de jodorowsky. pour 65 euros, c'est pas si mal!
la seule ombre au tableau c'est que les sous-titres sont inamovibles : c'est le genre de choses que je ne comprendrai jamais...
vivement ta fiche!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5334
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Mar Aoû 14, 2007 1:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sinok a écrit:
(Gainsbourg qui envoie chier Withney Houston, Catherine Ringer ou Guy Béart, l'émission de Pollack pour la suppression de Charlie Hebdo...)


Gainsbourg n'a pas envoyer chier Whitney ... il lui a dit "I want to fuck you", ce qui n'est pas pareil ... ico_mrgreen

Par contre il a bien traité Catherine Ringer de "pute" en rapport à ses films X ... ce qui était très con de sa part, d'autant plus qu'il savait qu'elle l'admirait beaucoup mais il avait surtout les boules de ne pas avoir pu filmer Les Rita Mitsouko backstage comme il voulait ...

A part ça le coffret Wild Side est à 50 euros et le Z1 à 35 euros chez Sin'Art ... (+fdp)

http://www.sinart.asso.fr/index.php?PHPSESSID=0498608b18e7545f097489a00d74eb11&recherche=jodorowsky&submit=Rechercher&genre=&support=&zone=

icon_wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Mar Aoû 14, 2007 1:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Valor a écrit:
Sinok a écrit:
(Gainsbourg qui envoie chier Withney Houston, Catherine Ringer ou Guy Béart, l'émission de Pollack pour la suppression de Charlie Hebdo...)


Gainsbourg n'a pas envoyer chier Whitney ... il lui a dit "I want to fuck you", ce qui n'est pas pareil ... ico_mrgreen

Par contre il a bien traité Catherine Ringer de "pute" en rapport à ses films X ... ce qui était très con de sa part, d'autant plus qu'il savait qu'elle l'admirait beaucoup mais il avait surtout les boules de ne pas avoir pu filmer Les Rita Mitsouko backstage comme il voulait ...




Elle la traite de sale aussi !


et c'etait "I wanna fuck you" mais ce petit detail il faut vraiment etre anglophone pour le comprendre ce qui , pardon , n'a pas l'air d'etre le cas de VALOR

éhéhé
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4565

MessagePosté le: Mar Aoû 14, 2007 7:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

xawa a écrit:
Valor a écrit:
Sinok a écrit:
(Gainsbourg qui envoie chier Withney Houston, Catherine Ringer ou Guy Béart, l'émission de Pollack pour la suppression de Charlie Hebdo...)


Gainsbourg n'a pas envoyer chier Whitney ... il lui a dit "I want to fuck you", ce qui n'est pas pareil ... ico_mrgreen

Par contre il a bien traité Catherine Ringer de "pute" en rapport à ses films X ... ce qui était très con de sa part, d'autant plus qu'il savait qu'elle l'admirait beaucoup mais il avait surtout les boules de ne pas avoir pu filmer Les Rita Mitsouko backstage comme il voulait ...



Elle la traite de sale aussi !

Oui mais après!
Sauf erreur de ma part, elle lui a dit un truc du style "nan mais regardez vous, tout le monde vous prend pour un vieux dégueulasse" parce qu'il avait commencé à vraiment lui prendre le chou sur ses films de jeunesse.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5334
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Jeu Aoû 16, 2007 1:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

xawa a écrit:

et c'etait "I wanna fuck you" mais ce petit detail il faut vraiment etre anglophone pour le comprendre ce qui , pardon , n'a pas l'air d'etre le cas de VALOR éhéhé


Tu me cherches là je crois ! new_diable

Be careful ... I'm gonna kill ya !

war
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Jeu Aoû 16, 2007 3:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Non mais je plaisanter , tous le monde n'ait pas obliger de savoir parlais englais non plus icon_wink


Toma Palachiotte .
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5334
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Ven Aoû 17, 2007 1:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

frank_PDT_16

Os court!
TheDragonNinja a encore frappé ! affraid

icon_wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Murphy
3 % irradié
3 % irradié


Inscrit le: 08 Jan 2008
Messages: 1
Localisation: Québec,Canada

MessagePosté le: Jeu Jan 10, 2008 4:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai trouver ce film une vrai merveille en fais mes genres de films préféré son dans ce genre je ne sais pas si vous avez vu Holy Mountain,Fando And Lys, La Cravatte ce sont des films de Alejandro Jodorowsky mon réalisateur favori et quand j'ai vu le film I will Walk Like A Crazy Horse j'ai trouver des ressemblances entre les 2 réalisateur !

Bref ce film est a ne pas manquer c'est Exellent.
_________________
J'était une espoire d'homme dans mon adolescence.Je suis devenu une caricature d'être humain...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Kerozene
20 % irradié
20 % irradié


Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 140

MessagePosté le: Jeu Jan 10, 2008 10:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'aime beaucoup le cinéma d'Arrabal, mais il faut tout de même admettre que sa manière de faire est tout de même un peu maladroite, manque de subtilité. "J'irais comme un cheval fou" en particulier, mais aussi "Le cimetierre des voitures", sont quand même hilarants de prétention là où Jodorowsky parvenait tout de même à rendre son discours ésotérique beaucoup efficace et sérieux via un dosage et un sens de la dramaturgie plus affuté. Il suffit de regarder la scène de "la télévision" dans "J'irais...." pour s'en rendre compte, c'est tellement énorme, tellement infantile, que ça en devient comique. Loin de moi l'idée de descendre le film, mais il faut tout de même admettre qu'Arrabal est un grand maladroit. Ceci dit, son "Viva la Muerte" était bien plus raisonnable, dirons-nous.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Horreur / Gore / Trash Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media