Les Saisons cinématographiques
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: L'entrepote
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5403
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Ven Fév 18, 2011 11:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un index de la revue "Image et Son - La Revue du Cinéma" :

http://calindex.eu/parutions.php?larevue=IS&min=0


La première "Saison" semble être 1957 (page 3) :



... mais une "Saison 45-47" a été éditée en 1983 (page 11).



La dernière est celle de l'année 1997 :

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4596

MessagePosté le: Sam Fév 19, 2011 12:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

princesse.rosebonbon a écrit:
j'ai une question :
ces saisons furent éditées de quand à quand ?
et pourquoi leur parution a cessé ?

(merde ça fait deux)

A priori, leur parution a cessé parce qu'a cessé la parution de La revue du cinéma, tout simplement.

Pour compléter ce qu'a trouvé Valor, je vous mets ici le scan de l'indispensable "Table des Matières", parue en 1991 et qui répertorie tous les titres chroniqués dans Les saisons de 1957 à 1990 (ce qui facilite les recherches ensuite). Elle reprend aussi plus succinctement un index des thèmes et des personnages et un index des personnalités, avec renvoi au numéro de la revue du cinéma (de 1970 à 1990) qui en parlait.


La couverture est un peu usée mais elle a 20 ans et elle a connu plusieurs déménagements et pas mal de manipulations.

Un exemple de page de cette fameuse Table des matières, reprenant les titres de films et l'année de la saison dans laquelle ils sont chroniqués:


Dernière édition par Bigbonn le Ven Oct 17, 2014 6:50 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
princesse.rosebonbon
Stade de décomposition
Stade de décomposition


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2191
Localisation: variable

MessagePosté le: Sam Fév 19, 2011 1:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

enaccord8

ce qui m'amène à la question suivante : y a-t-il depuis un organe qui prend le relai ? (autre que allociné)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5403
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Lun Fév 21, 2011 12:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Encyclociné répertorie (tous ?) les films sortis en France.

Les fiches sont réalisées à partir des "Saisons".

icon_wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4596

MessagePosté le: Ven Oct 17, 2014 6:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un jour d'ennui, il y a déjà pas mal de temps, je m'étais amusé à recenser quelques titres exécutés dans les saisons et exécutés plutôt sauvagement d'ailleurs. Non que je partage ces avis d'ailleurs mais juste que parfois, on se dit que la question que se pose le critique est : l'ai-je bien descendu ?

bref... (me demande si j'avais pas posté ça moi...)

Saison 77 :

Etudiantes en cavale, de Burt Traber, sortie Paris : 1er juin 1977.
P. M. (Pascal Mérigeau), Saison 77 : « Etudiantes en cavale est un film sans étudiantes, sans générique, sans scénario, sans chef opérateur, sans réalisateur et sans idées. Il eût été plus simple de se passer de pellicule. »

L’aile ou la cuisse, de Claude Zidi, sortie Paris : 27 octobre 1976.
F. C. (François Chevassu), Saison 77 : « Les auteurs ont un peu oublié de faire un film et les acteurs de l’interpréter. Louis de Funès économise son infarctus en plaçant méthodiquement des effets usés. Coluche s’en remet à son obésité, ses bretelles et quelques autres accessoires pour faire rire. »

Le chasseur de chez Maxim’s, de Claude Vital, sortie Paris : 15 décembre 1976.
P. M., Saison 77 : « D’une pièce de boulevard poussiéreuse au possible, on a tiré un film qui l’est encore plus. (...) Si l’on en croit la publicité (« venez rire comme on savait rire autrefois »), nos pères et grands-pères ne devaient pas se marrer tous les jours. »


Drôles de zèbres, de Guy Lux, sortie Paris : 23 mars 1977.
F. C., Saison 77 : « Pour un coup d’essai, Guy Lux a réalisé un coup de maître : il a immédiatement atteint le degré zéro du comique cinématographique. »


L’emprise des caresses, de Mac Ahlberg, sortie Paris : 26 janvier 1977.
J.S., Saison 77 : « Scénario : R.A.S. Réalisation : R.A.S. Images : plus soignées que la moyenne du genre. Dialogues : hilarants. Acte sexuel : toute la gamme. »


Essayez-moi, de John et Len Amaro, sortie Paris : 8 septembre 1976.
G.D . : « Il s’agit presque d’un spectacle d’acrobaties de cirque : auto-fellation (étonnant !). L’idée est à lancer : peut-être cela redonnerait-il vigueur au cirque et au porno : tout le monde serait gagnant, spectateur y compris. »

Festival porno, de Alain Thierry, sortie Paris : 8 juin 1977.
J.L. C. : « Produit strictement utilitaire, d’un monstrueux conformisme : sans humour ni imagination, la nullité filmée. »

French érection, de John Love, sortie Paris : 30 mars 1977.
P.M. : « French érection est, sur le plan technique, supérieur à la moyenne : un plan sur deux seulement est flou. »

L’invasion des araignées géantes, de Bill Rebane, sortie Paris : 25 novembre 1976.
J.Z. : « Sans acteurs, sans mise en scène, sans scénario, sans moyens, cette mini-production nous propose, en guise de spectacle, une maquette d’araignée posée sur un tracteur et agitant mécaniquement ses membres. (...) Le distributeur aurait mieux fait de ressortir Tarantula. »

Les machines à sous, de Bernard Launois, sortie Paris : 9 décembre 1976.
J. Ch. : « Un mélo rétro (...) dans lequel sont insérés quelques scènes porno et – bizarrement – quelques plans documentaires de métro et de gare de triage.

Machines à tuer, de Paul Kyriazi, sortie Paris : 30 mars 1977.
G.C. : « Platitude et désolation. (...) Mise en scène d’une accablante indigence, direction d’acteurs nulle, font que le film ne peut même pas être supporté comme un spectacle de divertissement. »


La nymphomane perverse, de Caroline Joyce, sortie Paris : 26 janvier 1977.
J. Ch. : « Ce film est aussi conventionnel et répétitif que des dizaines d’autres du même type. Seule « trouvaille » : la présence d’un nain noir parmi les acteurs ! »

Les petites vicieuses font les grandes emmerdeuses, de Clifford Brown (Jess Franco), sortie Paris : 21 juillet 1976.
G.C. : « Un film nul du début à la fin, épouvantablement réalisé, avec une image aux limites du techniquement tolérable. »

Suspiria, de Dario Argento, sortie Paris : 18 mai 1977.
P.M. : « Le spécialiste transalpin de l’horrifique grand-guignolesque est de retour, et une fois encore la gelée de groseilles coupée de ketchup lui tient lieu de talent. »


Le trouble-fesses, de Raoul Foulon, sortie Paris : 29 septembre 1976.
G. C. : « Une pantalonnade de plus, grotesque, difforme, pire que tous les Jean Girault réunis. (...) On a mal pour Michel Galabru à le voir pantois, la chemise déchirée, en caleçon, l’air ahuri, entre deux coïts matinaux. »


Une femme fatale, de Jacques Doniol-Valcroze, sortie Paris : 27 avril 1977.
P.M. : « Les distributeurs ont attendu plus de trois ans avant de sortir cette Femme fatale, et force est de constater qu’ils auraient bien pu hésiter encore quelques temps. »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Sam Oct 18, 2014 10:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il me semble que tu avais déposé un truc similaire mais pas celui-ci. Il me semble...

En tout cas, t'as bien fait, certains passages valent leur pesant d'or ! Me suis bien marré ce matin au lever, à lire ce petit recensement. icon_wink


Citation:
G.D . : « Il s’agit presque d’un spectacle d’acrobaties de cirque : auto-fellation (étonnant !). L’idée est à lancer : peut-être cela redonnerait-il vigueur au cirque et au porno : tout le monde serait gagnant, spectateur y compris. »


ça, entre autre, c'est dantesque ! ico_mrgreen
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: L'entrepote Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media