Turistas

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Horreur / Gore / Trash
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16050
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mer Mar 12, 2008 3:37 pm    Sujet du message: Turistas Répondre en citant




Turistas - 2006
(Paradise lost)

Origine: USA
Genre: Survival estival

Réalisé par John Stockwell
Avec Josh Duhamel, Melissa George, Olivia Wilde, Desmond Askew, Beau Garrett...

Voici un groupe de jeunes Bibis et Bimbos, touristes au Brésil et bientôt victimes d'un accident d'autocar au beau milieu d'une forêt. Ce sont des jeunes, ils ont peur comme tout le monde mais sont insouciants, ainsi ils décident de faire la fête sur la plage voisine plutôt que d'attendre du secours. Mal leur en prend et la décision festive s'avère catastrophique puisque le lendemain matin, le groupe se réveille après s'être fait droguer et piller! Kiko, un jeune autochtone leur offre aimablement de les héberger dans la maison de son oncle, le temps d'éclaircir cette histoire.
Après que tout se beau monde se soit bien reposé et bien marré, leur bon samaritain les mènera droit dans la gueule du loup: voici que les jeunes se font kidnappés par un docteur adepte du trafic d'organes...

Je me souvenais de John Stockwell surtout acteur à l'époque de "Christine" de John Carpenter mais j'ignorais qu'il tournait des films. Après "Under Cover" un polar de 1987 avec Jennifer Jason Leigh, une absence de 15 ans pour revenir avec une comédie dans le milieu du surf, "Blue Crush" puis "Bleu d'enfer" un polar sur fonds marins et encore planches de surf (!), que j'ai vu et dont j'avais tout oublié jusqu'à son metteur en scène. Il y avait dedans Paul Walker et Jessica Alba, vous m'en direz tant... Et puis voici que déboule ce petit survival dont je n'attendais rien, massacré à droite à gauche et qui plus est le plus souvent taxé de racisme dans sa description des sauvages brésiliens...
Que nenni! C'est un bon petit film "surfant" (désolé, décidément Stockwell se prête à la planche et fait des vagues...) sur le succès d'un "Hostel" auquel on a droit, sauf que les actrices ici mises en scène sont sacrément bandantes d'autant que tout ce beau monde se balade en maillot de bain du début jusqu'à la fin. La première partie ressemble à un voyage estival magnifiquement photographié et l'on se demande sur quoi cela va déboucher. Le film étonne en tout cas par ce soin apporté à la photographie, et puis... la rencontre avec Kiko l'autochtone va renverser littéralement le film et nos jeunes (avec la charmante et très convaincante Melissa George - "30 Jours de nuit") vont tomber sur un malade se servant des touristes afin de prélever des organes, reins, foies, yeux, tout est utile et puis surtout, ces américains le leur doivent bien aux brésiliens vu le trafic éhonté qui se pratique en douce afin de sauver les plus riches résidents de l'oncle Sam.
On a le droit alors à une dissection bien saignante, qui prend son temps et qui frôle le supportable. Là dessus nos héros se sauvent et doivent passer par des grottes la plupart du temps sous-marines.
L'eau est décidément ce qui semble intéresser John Stockwell, toujours est-il qu'on a le droit à quelques scènes d'une intensité rare dans le genre, qui font penser à "The Descent" mais en plus belles et peut-être plus lisibles. Les scènes sous l'eau sont carrément bluffantes. Splendides et oppressantes, elles culminent avec un passage où les protagonistes en manque d'air doivent aller le chercher dans des bulles à la surface pourtant close. Du coup, de grands moments claustrophobes surgissent et font plaisir à voir. Quand les acteurs sont bien dirigés et sont convaincants de bout en bout, il n'y a certes pas de quoi bouder son plaisir.
Quant à l'aspect soi-disant raciste du film, ce serait plutôt les images d'epinal sur le Brésil que combat ici John Stockwell, plutôt que de livrer un quelconque sous-texte à propos d'une quelconque sous-race.
Certes, pas le chef-d'oeuvre du siècle, mais un vrai bon petit film du samedi souard et même sans doute plus! :happy:
_________________


Dernière édition par mallox le Jeu Mai 03, 2018 1:15 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
killy kill
3 % irradié
3 % irradié


Inscrit le: 17 Déc 2007
Messages: 40
Localisation: DTC (non enfaite a paris mais c'est pareil)

MessagePosté le: Mer Mar 12, 2008 5:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

encore un voyage qui a mal fini ico_mrgreen
un bon film en tout cas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
princesse.rosebonbon
Stade de décomposition
Stade de décomposition


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2180
Localisation: variable

MessagePosté le: Mer Mar 12, 2008 6:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

"Y'a bon Brasilia"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5334
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Mer Mar 12, 2008 7:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

killy kill a écrit:
encore un voyage qui a mal fini ico_mrgreen


C'est sûr qu'une tourista ça gâche un peu les vacances !

icon_confused
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nickbur
60 % irradié
60 % irradié


Inscrit le: 26 Nov 2004
Messages: 724
Localisation: Friteland

MessagePosté le: Jeu Mar 13, 2008 5:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et surtout un film qui la refile la Turistas! Quelques belles prises de vues paradisiaques, mais on s'emmerde sérieusement dans ce film sans idée...
_________________
Atomik Circus - Film culte. Par amour des mes coui...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16050
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Mar 14, 2008 6:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je te trouve bien sévère. Un film sans idée avec justement des images paradisiaques qui sont là pour être mieux contrées ensuite, d'où le titre original (paradis perdu), je trouve que ça en fait déjà une d'idée. D'ailleurs je le trouve meilleur que "Hostel" qui lui m'emmerde profondément et n'a pas de sens. Pareil l'utilisation des décors, la forêt drue brésilienne autant que les grottes m'a semblé vraiment réussie et au service d'un propos sur les préjugés touristiques. De même le réal met en exergue le trafic d'organes des USA sur les pays sous-développés sans pour autant tomber dans la facilité à jouer sur la peur des pays post-communistes effondrés avec traumas et dérives monstrueuses etc... ça me semble pas si courant.
En même temps, quasi personne n'aime ce film alors... icon_confused
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Ven Mar 14, 2008 10:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

EDIT :


C'est donc ça qui t'ennuies avec Hostel, que Roth joue avec la peur avec des pays de l'est, ex-communistes ?


Et Hooper il joue pas avec la peur qu'inspire les villes désertes du Texas ? et Friedkin avec celle que représente la Californie des années fric ?


Le film d'horreur, sui generis, traite de la peur ... D'une contrée, d'un état mental, d'une situation, d'une époque, etc.


De plus, quand on dit d' Hostel qu'il est un film néo-liberal ( ce qui pour nous français est un terme infamant, et c'est à notre honneur ) c'est plus parce qu'il traite de la primauté de l' argent sur l' Homme que parce qu'il prend place dans un ex-pays communiste, terreau d' anarchie et de magouilles.

De plus, on peut tout à fait analyser la situation comme la suite logique de la tombée du bloc communiste et une critique du capitalisme sauvage qui va s'y insérer. Les cocos seraient d' accord avec cette critique.

Aussi, la question posée par le film peut-être " qui sont les pires ordures ? Ceux qui proposent, ou ceux qui payent ? ".
De deux choses l'une, soit on considère que l' offre crée la demande, soit on considère que la demande crée l' offre. Mais on rentre ici dans des considérations morales (et des théories économiques ) et tu n'aimes pas les premières et moi je ne connais pas les secondes, alors je te laisse avec ta turista ico_mrgreen


Dernière édition par xawa le Ven Mar 14, 2008 12:02 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16050
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Mar 14, 2008 11:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Non ce n'est absolument pas ce qui m'embête avec Hostel, ce qui m'embête c'est que les deux films m'ennuient profondément. Et je parle là d'un point de vue purement "dramaturgique". Du coup, vu l'engouement suscité un peu partout et pour me raccrocher à quelque chose, j'essaie de voir ce qu'il y a au fond, enfin ce qu'on en dit et en parler pour voir ce qu'il en ressort, voir si ça n'éveille pas en moi une approche plus positive à laquelle je n'aurait pas pensé. D'ailleurs on en a déjà parlé ailleurs et je suis le premier à dire que je ne vois aucun message politique dans les "Hostel". D'ailleurs tu cites Friedkin et Hooper avec des films d'il y a 30ans, c'est un peu pour moi la preuve qu'il n'y a vraiment rien de neuf au royaume d' Eli Rote...

En revanche j'en vois un dans Turistas (qui n'est donc pas un Topic sur Hostel mais incite il est vrai à la comparaison), avec en plus de bons acteurs et de bonnes scènes que j'ai trouvées dérangeantes ou bien claustro-flipantes. Quant au cadre, oui, il change des habituels pays de l'Est qu'on nous sert depuis un certain temps. (Après tout Nickbur a bien le droit de dire qu'il n'y a aucune idée dans ce film-ci, mais je le trouve sévère. Dire qu'elles sont mal exploitées, là bon chacun son truc, mais dire qu'il n'y aucune idée, c'est bien ce qui me gêne en fait - assez peu quand même hein, faut pas pousser ! icon_cool )
C'est d'ailleurs dommage de ne pas l'essayer la Turista, ça te plairait peut-être. Qui sait? Le spectacle n'est peut-être pas autant à chier que ça... icon_cool

(vu l'anim' du forum dire des conneries ou balancer des affirmations péremptoires, rien de tel pour réveiller les morts...)

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nickbur
60 % irradié
60 % irradié


Inscrit le: 26 Nov 2004
Messages: 724
Localisation: Friteland

MessagePosté le: Ven Mar 14, 2008 7:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le problème vient de la tendance actuelle qui sous entend un soit disant message politique ou social. Mais sincèrement, faut pas déconner... Dans ce turistas ou tout le monde est beau et bien bronzé (comme dans l'insipide Hostel) on assiste à un simple film aux effets faciles sublimé par une belle photo, un bien bel écrin pour un bijou en toc.
Je suis gonflé par les messages pseudos engagé dans le cinéma d'horreur (tout à commencer avec le zombie de Romero, non !! Romero n'est pas un réalisateur engagé ! Zombie est juste un film gore se déroulant dans un centre commercial ! ).
Hostel fait pitié par le manque de talent avec lequel Roth traite son sujet. Turistas surf sur la même vague ! Comme un tas de film qui lui succède.

Le revival survival actuel n'a engendré que peu de bonne chose, mais plaisent aux jeunos sans référence. Que dire des films tel que Détour mortel 2? La colline a des yeux 2? Hostel 2? Suite abominable de films déja peu reluisant?
Sans déconner, j'ai encore plus de respect pour un Full Moon ou le côté mercantil est avoué et assumé.
_________________
Atomik Circus - Film culte. Par amour des mes coui...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16050
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Mar 14, 2008 10:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Superbe retour !
enaccord8

Je pense aussi, tout comme "Zombie", que ce sont des films de distraction avant toute chose. Qu'il y ait des signes socio-éconico-politico etc d'une époque, ça se fait finalement naturellement. Et puis on peut aussi faire des films de spectacle avec du sous-texte reflétant des tendances ou contre-tendances en vogue sans que ce soit le premier but recherché. Le but étant avant tout de torcher le plus décemment possible puis vendre un film d'entertainment bien évidemment. Celui qui prétendra avoir voulu délivrer un message avant tout ne peut que mentir.
M'enfin, je le trouve pas si mal torché ce Turistas là, et dans ce créneau là, ce qui me semble tout de même bon à prendre. En fait j'ai surtout parlé du film car je le voyais massacré un peu partout alors qu'il y en a un paquet que j'arrive pas à voir jusqu'à la fin, et puis aussi ce truc de 'racisme' qui revenait régulièrement et que je ne comprends toujours pas. icon_confused
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kidam
40 % irradié
40 % irradié


Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 417

MessagePosté le: Sam Mar 15, 2008 4:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et bien j'ai justement vu le film hier soir et comme papi moulox j'ai trouvé ça relativement surprenant avec de bonnes idées et thématiques et de mise en scène. Mais moulox a tout dit à ce propos. Pas le chef-d'oeuvre du siècle mais un film après un début qui parait longuet, ça prend tournure et c'est pas si mal. La scène des bulles d'air est remarquable et réhausse même le film.

Sinon, franchement les histoires de Hostel et les interprétations néo-libérales à Xawa, je ne pense pas que ce soit vraiment le propos du film s'il y en a un. ( Que je n'ai pas vu non plus comme Nickbur ou mallox donc).
On peut d'ailleurs les coller à tous les néo-films se déroulant dans les pays de l'Est, et dans ce cas, c'est une analyse intéressante mais toujours hors-propos des films eux-mêmes. Enfin, ce que j'en pense...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Igemo
10% irradié
10% irradié


Inscrit le: 13 Fév 2007
Messages: 69
Localisation: A l'est de Lutèce

MessagePosté le: Mar Juin 24, 2008 8:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme toutes les blagues sur la turista ont été faites je vais poster sérieux:
"Romero n'est pas un réalisateur engagé ! Zombie est juste un film gore se déroulant dans un centre commercial"

A mon avis c'est se fourvoyer que de tenir pareil discours (putain v'la que j'écris comme un keum de "Télérama").
Romero a bien caché ce qu'il pense des USA (=c'est de la merde...) derrière le sang et les tripes sûrment parce qu'il voulait CONTINUER à tourner et pas être black-listé jusqu'à Bumfuck dans l'Arkansas. En d'autres termes ne pas connaître le sort d'un Peter Watkins après "Punishment Park" que l'on a prié de retourner en Europe fissa...
_________________
"De la pente du carmel..."
la meilleure émission de radio de France. Radio Libertaire (89.4) ts les lundi de 22h45 à 00h00.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bastien
40 % irradié
40 % irradié


Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 366

MessagePosté le: Dim Juin 29, 2008 3:00 am    Sujet du message: Hum ! Répondre en citant

A mon sens un mauvais film qui accumule les défauts.
Les personnages sont fades et on ne souvient d'aucun d'entre eux une fois le film vu (plus encore un ou deux ans après).
Le film a une porté émotionnelle quasi-nulle, alors qu'on a tremblé pour les héros d'Hostel.
Les motivations du chef du réseau sont particulièrement nazes, c'est un homme de bien qui retourne les armes contre les américains.
Turistas a une partie aventure qui dilue le suspens, voire l'annihile.
On ne sait plus très bien qui est qui dans la séquence de la grotte.

Bref, par rapport à la portée et au choc qu'est Hostel, on a un film bien insignifiant.
_________________
http://leroyaumedesavis.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Kidam
40 % irradié
40 % irradié


Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 417

MessagePosté le: Jeu Juil 03, 2008 7:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Y en a pas un qui s'est trompé de Topic des fois avec Romero ?

Bastien quand tu dis "on", tu parle de toi j'espère? Non parce que pour ma part Hostel = Non choc total, personnages inattachants au possible, portée émotionnelle zéro. Enfin chacun son truc.
Perso si Turistas est un tout petit film, je ne vois pas en quoi la scène de grotte est illisible, s'il y a au moins un truc de bien fichu dedans c'est bien ça, à moins de regarder sa télé à contre-jour. frank_PDT_10

(tiens pour une fois un petit lien vers une critique que j'ai trouvée sympatoche et souvent assez proche de ce qu'on en a dit ici et l'exact opposé de ce qu'en a dit Bastien - un ami à toi? - Ce qui ne veut bien sur pas dire que l'un ou l'autre ait raison ou tort. )
http://www.devildead.com/indexfilm.php3?FilmID=1722
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Horreur / Gore / Trash Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media