[M] [Critique] Hello Mary Lou : Prom Night 2

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Horreur / Gore / Trash
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
The Omega Man
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 25 Juil 2006
Messages: 1129
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Ven Sep 19, 2008 2:10 pm    Sujet du message: [M] [Critique] Hello Mary Lou : Prom Night 2 Répondre en citant

Hello Mary Lou : Prom Night 2 - 1987
(aka « The Haunting of Hamilton High »)



Origine : Canada
Genre : horreur paranormale

Réalisé par Bruce Pittman
Avec Wendy Lyon, Michael Ironside, Lisa Schrage, Justin Louis, Terri Hawkes

Scénario : Ron Oliver
Producteur : Peter Simpson
Image : John Herzog
Musique : Paul Zaza
SFX : Jim Doyle
Maquillage: Nancy Howe
Décors : Sandy Kybartas
Accroche : « Good Bye Marie Lou »

Distribution :
Wendy Lyon (Vicky Carpenter), Michael Ironside (Bill Nordham), Lisa Schrage (Mary Lou Maloney), Justin Louis (Craig Nordham), Terri Hawkes (Kelly Hennelotter), Beverly Hendry (Monica Waters), Brock Simpson (Josh), Beth Gondele (Jess Browning), Richard Monette (Père Buddy Cooper), Steve Atkinson (Billy jeune)


Résumé :
1957 - Le plus grand désir de Mary Lou Maloney est de devenir la reine du bal de fin d’année, et de coiffer la couronne. Juste avant la proclamation des résultats, Billy, son fiancé, la découvre dans les bras d’un autre. Pour se venger, il lance un pétard bricolé lors de la cérémonie et la robe de Mary Lou prend feu, elle décède de ses brûlures. Trente ans plus tard, Billy revient à l'école en tant que principal. Son propre fils fréquente une sérieuse candidate à l'investiture pour l'année 1987 : Vicki Carpenter. La soirée se rapproche, la mère de Vicki ne veut pas lui acheter une nouvelle robe. En désespoir de cause, Vicki trouve une robe dans les stocks de l'école et des accessoires : une cape et une couronne avec l'inscription "Prom Night 1957". Vicki ignore que ces attributs ont appartenu à Mary Lou. Bientôt, la voilà en proie à des visions et des prémonitions, tandis que son comportement change.



Le premier film de la série exploitait sans trop d’imagination et de conviction le filon des psychokillers, en empruntant la reine des scream queens de l’époque, Madame la Baronne Jamie Lee Curtis, encore auréolée de ses prestations dans « Halloween » et « Fog ». Le fameux « Prom Night » ou bal de fin d’année est une véritable institution scolaire bien établie outre atlantique, où les garçons portent des costumes affreux et les filles des robes d’un mauvais goût typiquement américain. Après la proclamation de la reine du bal, le tout finit généralement en beuverie à l’arrière d’une voiture ou dans un motel miteux avec en prime un mal de tête pour les plus chanceuses. Le film fort peu original (qui entraînera en 2007 un remake encore moins original) rapportera suffisamment de billets verts pour qu’une suite soit envisagée. Mais au lieu de suivre la piste ultra balisée de la suite copiée/collée (genre « Vendredi 13 & co »), les producteurs décident de changer d’orientation. Ils s’accaparent un scénario intitulé « The Haunting of Hamilton High », et le tueur en série devient alors une créature surnaturelle. Il est évident que le succès surprise « Des Griffes de la nuit » n’est pas étranger à ce revirement. Au hasard, on pourra également citer d’autres sources d’inspiration comme « Carrie » (la scène du bal, et le rôle de la mère : une bigote qui semble avoir oublié la signification du mot sexe), ou « L’Exorciste » (la jeune fille possédée dont le comportement changeant trouble ses proches).



Malgré tout ces empreints, cette petite production garde pourtant une certaine originalité et arrive même à surprendre par ses excès, notamment par rapport aux mœurs de Vicky qui subit l’influence de Mary Lou. Le film assène alors quelques séquences bien senties ou se mélangent la terreur, une certaine poésie macabre (le tableau noir qui engloutit Vicky) et un érotisme parfois très démonstratif pour une production anglo-saxonne de ce type (lesbianisme, inceste…). Une scène résume parfaitement cette atmosphère malsaine, on voit Vicky dans sa chambre juste avant de se rendre au fameux bal. Elle est vêtue de sa plus belle robe et chevauche un cheval de bois en introduisant son majeur dans la bouche de l’animal à la langue baveuse et aux yeux injectés de sang. Ensuite elle embrasse langoureusement son paternel qui n’en demandait pas tant avant de projeter sa mère, qui a surpris la scène, à travers la porte d’entrée. C’est le résultat de l’emprise de Mary Lou la dévergondée sur la timorée Vicky, qui se transforme peu à peu en une implacable séductrice qui n’hésitera pas à écarter (même de manière brutale) quiconque se met entre elle et sa future couronne. Ainsi, elle n’hésitera pas à vamper sa meilleure amie sous la douche avant de la poursuivre dans les vestiaires et de la tuer en l’écrasant entre deux armoires, le tout dans le plus simple appareil (on ne perd rien de l’anatomie de l’actrice !). Même sa principale rivale qui ira jusqu'à pratiquer une friandise buccale pour être certaine de remporter le concours ne pourra empêcher le sacrement de Vicky et le retour de Mary Lou. En effet, lors du sacre final, la perverse Mary Lou revient enfin parmi nous lors d’une séquence de résurrection particulièrement impressionnante.

En dépit d’une réalisation standard et d’une mise en place un peu laborieuse, « Hello Mary Lou » reste une agréable surprise, un film aux références parfaitement assumées, qui parvient néanmoins à trouver son propre style. Les meurtres sont assez originaux, avec quelques idées bien déviantes ; les effets spéciaux sont réussis et l’actrice principale particulièrement mignonne. En effet, on soulignera l’excellente prestation de la troublante Wendy Lyon, inoubliable dans la séquence des vestiaires ou elle nous fait un numéro à la « Freddy Kruger » mais en plus hot, histoire de titiller la libido des spectateurs mâles. A ses côtés, on trouve le vétéran Michael Ironside, interprète de « Scanners » et d’une kyrielle d’autres films et séries télévisées (« V »), qui ne semble guère concerné malgré son rôle majeur dans l’intrigue. Il passe son temps à se lamenter dans son bureau, en prenant cet air inquiétant dont il a le secret, livrant ainsi le minimum syndical requis.



Comme le laisse présager le final, Mary Lou reviendra une nouvelle fois dans « Prom Night III : The Last Kiss » (1990), puis sera remplacée par un cureton psychopathe dans « Prom Night IV: Deliver Us From Evil ».
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
pascalum
20 % irradié
20 % irradié


Inscrit le: 30 Sep 2006
Messages: 132

MessagePosté le: Ven Sep 19, 2008 3:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

le Papy en moi se réveille pour dire merci pour cette critique qui a ravivé en moi des souvenirs bandulatoires et joviaux.
il me samble que j'ai vu ce film au festival du Rex avec un des critiques qui sévit par ici ;)
et cette scène des vestiaires...ohlala. pourquoi n'ont ils pas fait un Marylou III avec la même actrice ?
Je pense, comme Omega man, que ce film est un bon Slashers des années 80 qu'il faut avoir dans sa vidéothèque.
_________________
Bande Dessinées uniquement à base de Zombis:
http://www.zombiblog.fr/
Mon Home studio :
http://pascalum.over-blog.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16016
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Sep 19, 2008 3:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il me semble que je l'avais trouvé pas trop mal ce "Carrie-slash-like". Pas plus tout de même. Même si mon souvenir reste flou, quelques images sont encore là. Un film avec beaucoup de cris dans la salle, notamment durant les scènes (rares) de nu ! icon_cool
'tain, sinon ça met un bon coup de vieux dans la tronche ! frank_PDT_16
festival fantastique de Paris 88 si je ne m'abuse et le même soir on avait eu droit à "La fissure", tout du moins je crois. A moins que ce ne soit le fameux Flic ou Zombie...
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Ven Sep 19, 2008 7:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avoue que j'ignore tout de la série des "Prom Night", mais celui-ci m'a l'air fort sympathique ; merci Omega Man de me l'avoir fait découvrir.
Dans la série des tueurs sévissant lors d'un bal de fin d'année, je me rappelle par contre d'un "Rosemary's Killer" signé Joseph Zito relativement médiocre, malgré des meurtres très spectaculaires (Tom Savini avait bossé sur les effets spéciaux).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16016
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Oct 05, 2008 7:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai donc revu hier et c'est pas mal. Je sais pas si tu l'as vu en VF ou en VO Omega, mais la Vf déchire ! frank_PDT_10
C'est simple lorsque ça ne parle pas, c'est réellement pas mal, plutôt prenant, assez bien fichu, avec de bons moments de débordements, de bonnes idées excessives voire même déviantes, mais quand ça parle on dirait du "Melrose Place" chez "Carrie", c'est assez gondolant. Mention spéciale au boy-friend de Vicky. icon_cool
Sinon, la scène du cheval, comme celle de la douche, et le final (avec le bras qui sort de...) sont de vrais bons moments.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Mer Nov 05, 2008 9:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

Vu hier soir. Pas mal dans l'ensemble, mais le final vire un peu trop au grand guignol. De bonnes idées évoquées ci-dessus, comme le cheval de bois qui s'anime, et le tableau de la salle de classe qui aspire l'héroïne, celle-ci se retrouvant prisonnière dans un liquide noirâtre bien inquiétant.
Rien à dire sur le jeu de Wendy Lyon, bien meilleur que je ne l'aurais pensé. Par contre, Ironside est nul, ne se départissant pas d'un air abruti pendant tout le film.
Un film qui reflète bien les années 80, à travers une mode vestimentaire très "typée", avec bandeaux dans les cheveux et grosses boucles d'oreille en plastique...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
John Pipo
20 % irradié
20 % irradié


Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 245

MessagePosté le: Ven Nov 07, 2008 1:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

flint a écrit:
Vu hier soir. Pas mal dans l'ensemble, mais le final vire un peu trop au grand guignol.


Qu'as-tu ami Flint contre le grand-guignol ? c'est pourtant une belle et très ancestrale tradition.
Pas trop mal dans l'ensemble aussi. icon_wink
(et la VF est drôle comme dit plus haut !)
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Ven Nov 07, 2008 2:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

John Pipo a écrit:


Qu'as-tu ami Flint contre le grand-guignol ? c'est pourtant une belle et très ancestrale tradition.



Oui, certes. Ce qui m'a (légèrement) déçu c'est le changement de ton. "Hello Marylou" possède une structure relativement "classique" pendant plus d'une heure avant de partir en vrilles dans le dernier quart d'heure. Je trouve que les scènes inquiétantes (le cheval, le tableau noir) sont plus réussies que les passages plus "outranciers" (Marylou sortant du corps de Vicky).
Je n'ai rien contre l'aspect grand-guignol si le réalisateur maîtrise bien son sujet, ou si cela sert de support au film.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Horreur / Gore / Trash Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media