Cran d'arrêt - Yves Boisset (1970)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Giallo / Thriller / Krimi
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Lun Nov 03, 2008 8:05 am    Sujet du message: Cran d'arrêt - Yves Boisset (1970) Répondre en citant



"Cran d'arrêt" - 1970

Réalisé par Yves Boisset
Avec Bruno Cremer, Renaud Verley, Marianne Comtell, Raffaella Carrà, Mario Adorf, Jean Martin, Rufus, Claudio Gora...

Un médecin radié de l’ordre pour euthanasie (Bruno Cremer) est appelé par un homme pour aider son fils de 22 ans (Renaud verley), dépressif depuis le suicide de sa compagne. Mais dans le sac à main de la défunte, une pellicule non développée est découverte par le médecin qui décide d’enquêter sur le prétendu suicide de la jeune femme...

Vraiment pas terrible ce "Cran d'arrêt" qui semble rester tout du long le cul entre deux chaises (et même 3 ou 4 !). Adapté d'un bouquin de Giorgio Scerbanenco à tendance sadienne, le film ne semble pas vraiment assumer ce côté là, restant vraiment trop en surface, notamment avec une scène de photographie qui parait vite annexe alors qu'elle va pourtant jusqu'au meurtre. A en croire Boisset qui n'a jamais aimé son film, le ratage serait en partie du au producteur Francis Cosne "plus porté sur des oeuvres de pur divertissement visant vaguement en dessous de la ceinture"... toujours est-il que "Cran d'arrêt" n'arrive jamais ni à trouver son rythme, ni son équilibre (casse-gueule) entre investigation, personnages en quête de rachat, Polar/Thriller, et drame à la lisière du fantastique. Dommage, ça commence pas si mal, à la manière d'un giallo et plouf ! Les acteurs y sont même à mon sens plutôt mauvais, Renaud Verley (les cloches de l'enfer) ne m'a pas paru crédible une seconde, Cremer y est fade, et Mario Adorf avec ses cheveux longs et blonds, fait rire, ce qui est un comble. Certains plans sont même d'un statisme absolument rebutant (les scènes de déjeuners entre les 2 hommes avec le Majordome planté devant eux - le pourtant excellent Jean martin). A sauver de ce ratage toutefois intéressant, la musique de Michel Magne, pas mauvaise même si elle semble lorgner du côté de Morricone.
Heureusement, Boisset fera tout de même mieux l'année suivante avec "Le saut de l'ange"...
_________________


Dernière édition par mallox le Mar Mai 19, 2020 9:07 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rémo
10% irradié
10% irradié


Inscrit le: 16 Jan 2005
Messages: 72
Localisation: evreux

MessagePosté le: Lun Nov 03, 2008 6:20 pm    Sujet du message: scerbanenco Répondre en citant

j'ai bien aimé le relation entre cremer et verlay;ptit polar sympa de Boisset(loin du saut de l'ange ou du condé quand même) sorti en vhs chez socaï,scerbanenco a donné des films plaisants comme la fiancée de la mort (le personnage de lamberti interprété par capponi) et milan calibre 9 de di léo.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Giallo / Thriller / Krimi Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media