[M] [Critique] Terreur extra terrestre - 1979

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Fantastique / Science-fiction / Fantasy
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
The Omega Man
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 25 Juil 2006
Messages: 1149
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Dim Déc 07, 2008 11:19 am    Sujet du message: [M] [Critique] Terreur extra terrestre - 1979 Répondre en citant

Terreur extra terrestre - 1979
Without Warning
(Alien Warning, The Warning, It Came Without Warning, Alien Shock, Alien Encounters)



Origine: Etats-Unis
Genre: Science-fiction

Réalisé par : Greydon Clark
Avec: Jack Palance, Cameron Mitchell, Martin Landau, Ralph Meeker, Tarah Nutter, Sue Ane Langdon, Neville Brand, Larry Storch

Scénario : Lyn Freeman, Daniel Grodnik, Ben Nett, Steve Mathis
Production : Paul Kimatian, Skip Steloff
Montage : Curt Burch
Musique : Dan Wyman
Photographie : Tom Graeff
Effets spéciaux de maquillages : Greg Cannom
Accroche : Alien à la campagne

Distribution :
Tarah Nutter (Sandy), Christopher S. Nelson (Greg), Jack Palance (Joe Taylor), Martin Landau (Fred "Sarge" Dobbs), Sue Ane Langdon (Aggie), Neville Brand (Leo), Cameron Mitchell (le père), Darby Hinton (le fils), David Caruso (Tom), Lynn Thel (Beth), Larry Storch (le chef des scouts), Ralph Meeker (Dave), Mark Ness (Bill), Kevin Peter Hall (Alien)…

Résumé :
Joe Taylor, un chasseur, et son fils sont agressés par de curieuses créatures volantes. Quatre jeunes gens, partis camper au bord d'un lac, sont à leur tour attaqués par les petits monstres. Deux d'entre eux échappent miraculeusement à la mort et trouvent refuge dans un bar. Taylor décide d'intervenir...



Greydon Clark est ce que l’on peut appeler un réalisateur opportuniste qui considère qu’une bonne idée, même (surtout) si elle n’est pas de soi, peut être utilisée plusieurs fois. Dans les années 70, il fut responsable d’un « Frankenstein vs Dracula » de triste mémoire. Il enchaîne avec « 7 from Heaven » alias « La brigade des anges », version personnelle des « Drôles de Dames ». Il profite ensuite de l’engouement passager pour la lambada afin de lancer « Forbidden Dance » ; et en 1980, sûrement suite au succès d’ « Alien », il réalise ce « Without Warning ».
Avec un budget ridicule, des décors minimalistes (facile, puisque l’action se déroule essentiellement à l’extérieur), quelques acteurs fétiches (Neville Brand & Jack Palance) et des effets spéciaux tout à fait potables signés par le débutant Greg Cannom (« Dreamscape », « Hurlements », « Vamp »). Greydon signe ici sa meilleure œuvre, comme si le manque de moyens avait pour une fois stimulé le réalisateur qui accouche d’une agréable série B sans temps morts, et qui pour une fois ne sombre pas dans le ridicule. Il faut bien avouer qu’une partie du mérite revient aux « guest stars » qui cabotinent à souhait. Passons sur Cameron Mitchell, qui ne fait qu’une courte apparition (le temps de se faire occire). Par contre, Martin Landau nous offre ici l’un de ces personnages de cinglé paranoïaque et dangereux tout à fait réjouissant. Face à lui, un Jack Palance tout en sobriété et qui, une fois n’est pas coutume, se trouve du côté des gentils. De l’autre côté, on a une bande de jeunes totalement insipide, et surtout un alien adepte de la chasse, interprété par Kevin Peter Hall (« Predator »).



Basé sur l'économie, cette petite production décide de substituer, à l'espace inter-galactique du film de Ridley Scott, les décors forestiers et champêtres ainsi que quelques chalets de l'Amérique profonde (genre "Délivrance") ; ce qui ajoute au film une petite touche rurale bien venue. Un décor isolé et loin de toute civilisation ironiquement fréquenté, en grande partie, par des chasseurs (dont le bar représente le point de ralliement). Un cadre idéal pour que notre visiteur de l’espace puisse y pratiquer en toute quiétude et sans être dérangé son sport favori : la chasse à l’homme. Il faut bien avouer que l’idée est intéressante, et pour une fois elle sera même reprise plus tard dans le fameux « Predator ». Afin de maintenir l’intérêt, le scénario prévoit que le chasseur de l’espace utilise une arme tout à fait originale et dangereuse, une sorte de frisbee vivant en forme de ventouse et équipé d’une impressionnante rangée de dents. Un gimmick aussi célèbre que les boules d’acier de « Phantasm », pour une production qui eut son petit succès à l’époque grâce notamment à quelques extraits (le fameux « frisbee » qui se colle sur le pare-brise) diffusés lors de la regrettée émission « Temps X ».



De plus, chez nous le film fut exploité en vidéo par le mythique distributeur « Hollywood Vidéo ». Minimaliste (il a quand même fallu quatre personnes pour pondre le script) mais efficace, voici une version rurale de « Alien » qui ne lésine par sur les images chocs (les fameuses pizzas volantes), les ambiances glauques (voir la cabane isolée où sont pendus les trophées du chasseur) et paranoïaques. Ajoutez à cela quelques rednecks bien barrés et un alien belliqueux à souhait… Certes, pas de quoi fouetter un chat, mais le sentiment de faire illusion quatre vingt dix minutes ! A voir pour le fun et la nostalgie d’une autre époque… qui veut faire une partie de frisbee ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16050
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Jeu Avr 28, 2011 1:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On n'avait pas là une critique ?
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Mer Oct 12, 2011 6:53 am    Sujet du message: Re: [M] [Critique] Terreur extra terrestre - 1979 Répondre en citant

The Omega Man a écrit:

Passons sur Cameron Mitchell, qui ne fait qu’une courte apparition (le temps de se faire occire).


Il y en a un autre qui fait une apparition éclair, c'est David Caruso, dont c'était d'ailleurs l'un de ses premiers rôles.
Bizarrement, je n'avais encore jamais vu ce petit classique du film d'horreur. Bien que mineur, dans l'ensemble, il y a de temps à autres quelques scènes sympas et deux/trois idées intéressantes.

Il y a aussi le fait que Landau et Palance se disputent la palme de la coiffure la plus moche (voire la plus improbable). ico_mrgreen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3489
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Mer Oct 12, 2011 1:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour Caruso c'est normal. C'est déjà lui faire bien trop d'honneur de le remarquer.
Monsieur Frimouse et Lunettes de soleil dans l'abominable étron de série Les experts.
A sa place de rouquinou, je ferais pas trop le mariole.

Sinon, le film, ben pas revu depuis une éternité mais je me souviens de la partie huis-clos dans la maison que j'avais trouvé assez flippante.
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Fantastique / Science-fiction / Fantasy Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media