[M] [Critique] La planète des dinosaures (1978)
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Fantastique / Science-fiction / Fantasy
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Lun Sep 06, 2010 8:48 am    Sujet du message: [M] [Critique] La planète des dinosaures (1978) Répondre en citant



Planet of Dinosaurs – 1978
(Planet of the Dinosaurs / Mysterious Planet, Deathbeast)

Origine : Etats-Unis
Genre : J’te bouffe le con

Réalisé par James K. Shea
Avec Max Thayer, Louie Lawless, James Whitworth, Pamela Bottaro, Derna Wylde…

En voyageant dans l'espace intersidéral, l'odyssée du Starship tourne rapidement au désastre. Ses réacteurs tombent en panne tandis que le vaisseau se désagrège. Une capsule permet néanmoins à la grosse poignée qui constitue l’équipage de s’évader in extremis.
Celui-ci vient à s’échouer sur une planète ressemblant singulièrement à la Terre.
La similitude avec notre bonne vieille planète se fait ‘criante’ dès lors que notre équipage tombe nez à nez avec plusieurs espèces de dinosaures !
La tension commence à monter entre les membres de l’équipage. D’un côté, le capitaine Lee Norsythe (Louie Lawless dans son seul rôle au cinéma, celui-ci ayant davantage œuvré en tant que producteur ou même second réalisateur, notamment sur « Le crocodile de la mort » de Tobe Hooper) préconise de prendre toutes les précautions nécessaires ; de l’autre côté, Jim, l’ingénieur mécano (hautement campé par un James Whitworth tout juste sorti de son rôle de Jupiter dans « La colline a des yeux », et qui semble donc, pour le coup, s’être trompé de planète !) prône l’agressivité. D’ailleurs, à ce propos, nos astronautes voyageaient à l’origine dans l’espace pour conquérir l’univers (et là je cite l’un de nos personnages, haut en couleur, parmi d’autres, et des dialogues d’une crétinerie assez galactique elle aussi !).
Bref, pour en finir avec l’histoire de cette planète des singes version dinosaurus cretinus, avec retour dans le temps au lieu d’un aller simple vers le futur comme dans le hit de Franklin J. Schaffner et le roman éponyme de monsieur Boule, notre petit groupe va rencontrer à peu près toute la panoplie d’herbivores, de carnivores ou d’omnivores connus dans un voyage tellement ludique qu’ils finiront (mais c’est à vérifier par vous-mêmes) par retourner eux-mêmes à l’âge des cavernes.



Finalement, au regard du film, on peut même dire qu’on tient là nos romanos de l’espace et heureusement qu’il n’y a pas de Brice Hortefeux (que nombreux aimeraient pourtant bien voir téléporté très loin dans l’espace). Nos joyeux lurons pourront donc tenter en toute liberté de construire une cabane de fortune, dans un premier temps, pour enfin s’installer à plus long terme. Hélas, l’autochtone n’y sera pas plus accueillant, puisqu’à peine la première bâtisse construite, un T-Rex solitaire (sans Marc Bolan donc) viendra la piétiner allègrement.
On ne s’installe pas si facilement sur une Terre étrangère, et il faudra faire ses preuves pour la mériter ! Une planète d’accueil se mérite !
A la décharge toutefois de nos dinosaures protectionnistes de droite, il faut bien admettre que le niveau humain ici représenté est quand même assez faible.



D’un côté, nous avons donc un capitaine couard comme pas un, à rendre même jaloux le Martin Landau de « Cosmos 1999 », de l’autre, notre mécano qui, pourvu d’une barbe de Pierrafeu, semble s’être préparé à vivre des temps préhistoriques, et au beau milieu de ces deux pôles extrêmes, des personnes à l’esprit de logique et de déduction assez stupéfiant.
Ainsi on aura droit à quelques dialogues autant hilares qu’écrits à la va-vite du style : « Tout s’achète ! Il doit bien y avoir une cabine téléphonique dans les parages ! ».
Ailleurs, lorsque Harvey (Harvey Shain – notez comme chacun semble avoir gardé son prénom à la ville comme dans l’espace), se retrouvant devant une poignée d’œufs géants de vélociraptors, déclare péremptoire : « Y doit y avoir de sacrés gros poulets ici ! », vous pensez bien que la joie emporte assez vite le spectateur, qui ne peut alors que se réjouir de tant d’absurdité. Pour dire, même l’apatosaurus du film tend la tête à ce moment là, tant il ne semble pas en croire ses oreilles (à savoir si le brontosaure était doté d’ouïes, d’oreilles ou d’écoutilles, ma culture ne me permet pas de l’affirmer ici).
Il va sans dire que les femmes ne sont pas en reste, surprises pas la présence d’une atmosphère : « Tiens donc, on dirait la Terre ici ! » (sous-entendu lourd de sens… comprendre : on va pouvoir se faire sauter et repeupler cet espace sauvage et désertique, comme quoi la femme n’est parfois pas plus fine que son pendant masculin).



Inutile de s’étendre sur la qualité des dialogues et l’intelligence des protagonistes ici mis en scène, pour faire court, disons que c’est néan(t)dertal et compagnie.
Evoquons tout de même la présence de certains acteurs que l’on connaît un petit peu, et outre l’imparable James Whitworth, on retrouve ici Max Thayer tout droit sorti de « Ilsa, gardienne du harem » et accessoirement, histoire de ne pas les oublier dans ce « monde perdu » version clochard, Pamela Bottaro qu’on ne reverra plus au cinéma après son apparition en prostituée dans « La dimension de la mort » d’Al Adamson tourné la même année, Charlotte Speer que l’on retrouvera elle aussi dans un rôle minimal en 1985 dans l’horrifique « Appointment with Fear » signé Ramsey Thomas et du décidément très prolifique Alan Smithee, Mary Appleseth (aperçue dans « Slumber Party '57 » aux côtés de Debra Winger en 76 puis plus jamais revue non plus au cinéma après ce film-ci) ; un peu idem pour Derna Wylde qui déclara à propos du film : « Il n'y avait pratiquement aucun budget, et tous les acteurs avaient signé pour des renvois partiels de cachets une fois que le film serait sorti. Malheureusement, après sa sortie, le solde de mon contrat ne m’a jamais été payé, les bureaux de production étaient fermés et désertés et les téléphones n’étaient plus attribués… » Ah la belle aventure des films indépendants !



Vous l’aurez compris autant à lire ceci que cette très modeste chronique, c’est un film très pauvre à bien des niveaux. A l’exception d’un seul, finalement : ses effets spéciaux.
Ceux-ci, élaborés à base d’image par image, à savoir avec la technique du stop motion, sont quant à eux plutôt convaincants et, quitte à prendre ce tout petit film pour ce qu’il recèle de meilleur sans pour autant tomber dans l’ironie ou le second degré, disons qu’il pourra contenter les amateurs de grosses bestioles et de ce genre d’effets spéciaux. Certaines scènes sont assez réussies à cet égard et renvoient même aux travaux conjoints de Ray Harryhausen et de Eugène Lourié pour « The Beast from 20,000 Fathoms », avec certes, plus de vingt ans d'écart, mais c’est aussi de là que cette « Planète des dinosaures » tire une grande partie de son charme.



Pour finir, disons que, bien que peu inventif et ressemblant la plupart du temps à une promenade de scouts qui se seraient perdus dans une vallée désertique de Californie, cette petite pellicule spatio-dinosauresque se laisse regarder avec une certaine indulgence. Le film n’est pas bon, soit, mais il finit par susciter une certaine sympathie venue d’ailleurs.
_________________


Dernière édition par mallox le Lun Oct 01, 2018 7:24 am; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4435

MessagePosté le: Mar Sep 07, 2010 8:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

une critique qui donne envie .... de voir « The Beast from 20,000 Fathoms » ico_mrgreen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Nov 14, 2010 9:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Fiche dvd :



La planète des dinosaures - Artus Films


Région : Zone 2 PAL

Editeur : Artus Films
Pays : France

Sortie film en France : février 1979
Sortie dvd : 4 novembre 2010

Durée : 79 minutes
Image : 1.85 original respecté (16/9 compatible 4/3)
Audio : Dolby 2.0 mono

Langues : français, anglais
Sous-titres : français

Bonus :
- "Souvenirs d’un cinéphage" par Christophe Lemaire
- Bandes-annonces de l'éditeur




Commentaire : Une excellente initiative de la part d'Artus Films d'éditer cette "Planète des dinosaures" que l'on ne trouvait jusqu'à présent chez nous que dans une copie 4/3 assez délavée et uniquement en VF.
Autant dire que le retrouver dans un format original respecté en 1.85 est autant inattendu qu'un véritable petit bonheur. Le spectacle retrouve enfin toutes ses vertus à l'instar des couleurs qui retrouvent de leur côté, un bel éclat.



Soit, les scories affluent, mais il faut rappeler le peu de moyens dont disposent à l'heure actuelle certains éditeurs, souvent les plus passionnés, qui s'attèlent à nous sortir des incunables, contribuant ainsi d'étoffer un panel culturel quand ailleurs l'on devise sur des films qui ont de multiples copies dans des supports qui plus est, de haute technologie.
Bref, à ce niveau, c'est un vrai petit régal et disons le tel quel : Les défauts de la copie ici présentée jouent carrément en faveur d'une vision quasiment cinématographique et vont même dans le sens des charmes désuets dont le film est pourvu.



Passons sur les bandes-annonces de l'éditeur pour mentionner que l'on a le droit à un bonus dans lequel on retrouve Christophe Lemaire interviewé vautré à même le sol sur un futon !
Une interview très détendue donc, dans lequel ce dernier revient sur sa découverte du film en 1979, lorsqu'il avait une quinzaine d'années, au cinéma l'Eldorado (devenu un théâtre depuis). Il revient aussi avec une nostalgie amusée sur d'autres salles comme le Berlitz dans lequel on pouvait assister aux projections des derniers films de Jess Franco, en présence par exemple, d'un Klaus Kinski déguisé en Dracula.
Une époque où Lemaire, comme nombre de cinéphages d'entre-nous, prenait des notes sur les films qu'il voyait et que celui-ci nous lit entre autres choses.



Bref, un achat fortement conseillé, à la fois pour qui aimerait faire le lien entre un "Monde perdu" et un "Jurrasic park" mais également pour contribuer à faire en sorte que des gens comme Artus puisse continuer d'éditer des films qui sans eux, seraient tôt ou tard à tout jamais perdus.
_________________


Dernière édition par mallox le Lun Oct 01, 2018 7:27 am; édité 6 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4580

MessagePosté le: Dim Nov 14, 2010 10:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

mallox a écrit:
il faut rappeler le peu de moyens dont disposent à l'heure actuelle certains éditeurs, souvent les plus passionnés, qui s'attèlent à nous sortir des incunables, conribuant ainsi d'offrir un panel culturel large quand ailleurs l'on devise sur des films qui ont de multiples copies dans des supports qui plus est, de haute technologie.
Bref, à ce niveau, c'est un vrai petit régal et disons le tel quel : Les défauts de la copie ici présentée joue carrément en faveur d'une vision quasimment cinématopgraphique et vont même dans le sens des charmes désuets du film lui-même.

comme je passe, quelques corrections:
conribuant ainsi d'offrir: contribuant à (on contribue à quelque chose) ==> plutôt contribuant à étoffer plutôt qu'à offrir (ou alors continuant à offrir)
les défauts ==> jouent.
quasiment ==> un seul m
cinématopgraphique: jeu de mot? cinéma top et cinématographique?

Ce message s'auto-détruira après que les corrections auront été effectuées. icon_cool

sinon, effectivement, c'est une bien bonne nouvelle cette édition! enaccord8
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Nov 14, 2010 10:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, j'allais me relire. J'ai dû faire vite et je me doutais bien qu'il restait des fautes. Ben merci le big. icon_wink

Edit : Putain, au-delà de ma dyslexie, faut vraiment que je fasse exorciser mon clavier ! new_mur
(et y avait encore un paquet d'autres photes)
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8814
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Dim Nov 14, 2010 10:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

ico_mrgreen

Un film dont l'affiche m'a longtemps fait fantasmer, elle figure d'ailleurs dans le premier "Craignoss Monsters". Je serai donc très heureux de pouvoir enfin voir cette "Planète des dinosaures", d'autant que la copie d'Artus, au vu des captures de Mallox, me paraît tout à fait honnête.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bastien
40 % irradié
40 % irradié


Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 364

MessagePosté le: Dim Nov 14, 2010 4:31 pm    Sujet du message: ok ! Répondre en citant

Bonne critique de Mister Mallox !

Un "bon" petit film qui a la réputation d'avoir connu un tournage super fauché puisque tout l'argent, ou presque, disponible est allé pour l'animation des dinosaures.

Cette planète des dinosaures, loin d'être un film "de série B" impérissable, nous ramène cependant au temps béni des petites productions locales nord américaines qui nous offraient quand même pas mal de films, souvent originaux, parfois loupés, et assez réussi pour quelques uns d'entre eux seulement.

Il est quand même dommage de constater, le constat est implacable, que malgré le soi-disant triomphe du capitalisme, ce type de petit film produit de grè à grè à quasiment disparu. Il révelait parfois des talents (Wes Craven), créeait des courants (Massacre à la tronçonneuse, Morts-Vivants) et proposait une inventivité dont on ne peut que déplorer l'absence aujourd'hui...

Bigbonn, tu es redoutable dans tes corrections, mais on a tous besoin d'un prof avant de rendre sa copie (les fautes des autres nous sautent souvent à l'oeil, mais mille fois hélas pas les notres !).
_________________
http://leroyaumedesavis.over-blog.com/


Dernière édition par Bastien le Dim Nov 14, 2010 10:34 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Nov 14, 2010 4:38 pm    Sujet du message: Re: ok ! Répondre en citant

Bastien a écrit:
Bigbonn, tu es redoutable dans tes corrections, mais on a tous besoin d'un prof avant de rendre sa copie (les fautes des autres nous sautent souvent à l'oeil, mais mille fois hélas pas les notres !).


Non mais là j'avoue que j'avais fait très fort ico_mrgreen
(y avait aussi "innatendu", "vertues" et je ne sais quoi encore !)
(J'avais pas pris le temps de me relire, ne serait-ce qu'une fois mais j'allais le faire après mise sur le site d'images).

ça n'empêche que Bigbonn est tout de même un salaud de première !
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4580

MessagePosté le: Dim Nov 14, 2010 4:39 pm    Sujet du message: Re: ok ! Répondre en citant

Bastien a écrit:
Bigbonn, tu es redoutable dans tes corrections, mais on a tous besoin d'un prof avant de rendre sa copie

t'inquiète, il ne s'agit pas d'être redoutable mais juste efficace puisque la fiche dvd est destinée à être mise sur le site et qu'il est effectivement plus facile de voir les fautes des autres que les siennes propres, même en se relisant. icon_wink

Bel hommage en tout cas de faire vivre ce post sur les films de dinos pour rendre hommage, à notre façon, à Dino de Laurentis! frank_PDT_16 ico_mrgreen icon_arrow
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Nov 14, 2010 4:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le retoutable big-bonnhomme des neiges ! ico_mrgreen

San. ico_mrgreen


(Merci encore ceci dit surtout que j'aurais peut-être pas tout vu et que je vais la mettre rapido sur le site) icon_wink
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5365
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Dim Nov 14, 2010 5:33 pm    Sujet du message: Re: ok ! Répondre en citant

Bastien a écrit:
on a tous besoin d'un prof avant de rendre sa copie


fresse


Bastien a écrit:
ce type de petit film produit au grès à grès


Puisqu'on en est aux corrections, on dit "au gré à gré" !

ico_mrgreen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Nov 14, 2010 6:07 pm    Sujet du message: Re: ok ! Répondre en citant

Bigbonn a écrit:

Bel hommage en tout cas de faire vivre ce post sur les films de dinos pour rendre hommage, à notre façon, à Dino de Laurentis! frank_PDT_16 ico_mrgreen icon_arrow


Puisque nous sommes dans les corrections, c'est Dino De Laurentiis !
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8814
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Mar Nov 16, 2010 5:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu n'as pas parlé de la musique ! frank_PDT_10 (toi qui es musicien, tu aurais pu faire un commentaire). Ah, moi, la B.O. m'a carrément fait disjoncter, assez indescriptible, en fait, mais c'est une expérience dont on ne ressort pas indemne (elle est à l'image des dialogues, quelque part : autre !).
J'ai en tout cas passé un très bon moment devant les pérégrinations de ces naufragés de l'espace, dont on peut se demander comment ils ont pu avoir leur diplôme de la NASA (la NASE, plutôt). Très déçu par contre que la jolie blonde à gros seins se fasse bouffer dès le début, son maillot de bain minimaliste était pourtant très prometteur. Le saurien aurait mieux fait de manger le gros barbu, croisement d'un viking et du Capitaine Haddock.
Bref, malgré la disparition prématurée de la bimbo de l'équipe, c'est très bien "La planète des dinosaures". Enfin, c'est nul, je veux dire, mais il vaut largement le détour.

Ah, j'oubliais, au début du film, après le crash de la navette, on entend une bande-son constituée de bruitages de jungle lorsque l'équipage traverse les marécages. Parmi ces bruitages, des cris de singes et de perroquets... Génial !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Nov 16, 2010 6:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

flint a écrit:
Tu n'as pas parlé de la musique ! frank_PDT_10 (toi qui es musicien, tu aurais pu faire un commentaire). Ah, moi, la B.O. m'a carrément fait disjoncter, assez indescriptible, en fait, mais c'est une expérience dont on ne ressort pas indemne (elle est à l'image des dialogues, quelque part : autre !).


C'est juste. c'est vrai qu'elle est insensée cette musique.

En même temps elle ressort beaucoup mieux sur le beau dvd d'Artus que sur la vhs avec le souffle.
Donc vive Artus qui a su lui rendre toute sa spatialisation ! ico_mrgreen
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4580

MessagePosté le: Dim Nov 21, 2010 12:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

flint a écrit:
Très déçu par contre que la jolie blonde à gros seins se fasse bouffer dès le début, son maillot de bain minimaliste était pourtant très prometteur. Le saurien aurait mieux fait de manger le gros barbu, croisement d'un viking et du Capitaine Haddock.
Bref, malgré la disparition prématurée de la bimbo de l'équipe, c'est très bien "La planète des dinosaures". Enfin, c'est nul, je veux dire, mais il vaut largement le détour.

C'est vrai qu'à peine avait-elle ôté ses vêtements, qu'elle se faisait bouffer la mignonne! dommage! (mais c'est vrai qu'elle était appétissante et flintienne...)




et j'abonderai dans le sens de Flint et de Mallox: ce n'est pas grand-chose mais c'est pas mal quand même.
Et les effets spéciaux sont sympas qui donnent l'impression de voir des modèles réduits de dinosaures s'animer.
Pour la crétinerie des personnages, on ne peut qu'en conclure une chose: l'accident de leur vaisseau de l'espace n'était pas un accident mais bien un coup monté par des Terriens sains d'esprit pour exiler loin, très loin de la Terre ces spécimens d'humains particulièrement stupides (mention spéciale au "vice-président" qui, découvrant les oeufs énormes, glapit et appelle de toutes ses forces un poulet géant, alors qu'ayant déjà rencontré des dinosaures, la logique voudrait qu'il se montrât méfiant... sa fin encornée et sa chute au sol feront bien rire, notamment son dernier râle )
Je ne parle même pas de l'enclos dérisoire, de l'idée d'aller chercher entre les pattes d'un T-Rex et d'un stégosaure en plein combat le pistolet laser oublié, du jus de baie fermentées, de la danse du ventre, etc.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Fantastique / Science-fiction / Fantasy Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media