[M] [Critique] Mort d'un Prof

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Giallo / Thriller / Krimi
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 15820
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Déc 12, 2006 10:44 am    Sujet du message: [M] [Critique] Mort d'un Prof Répondre en citant




Titre: Mort d'un Prof ( Unman, Wittering and Zigo )
Réalisateur: John MacKenzie
Année: 1970
Pays: Grande Bretagne
Genre: Thriller psychologique quasi-fantastique
Acteurs: David Hemmings, Carolyn Seymour, Douglas Wilmer, Tony Haygarth, ...


Dans un Collège britannique, un professeur vient de mourir; un remplaçant (David Hemmings) est de suite convoqué afin de suppléer à ce manque soudain, et afin de poursuivre l'enseignement à la classe dans laquelle exerçait le défunt.
Très vite le nouveau, rempli pourtant des meilleures intentions doublé d'une autorité à priori correcte, se voit contredit systématiquement par tous les jeunes gens de sa classe; il lui devient de plus en plus impossible de s'y faire respecter jusqu'au moment où le Prof commence à vouloir sévir.
Les élèves prétendent alors qu'ils sont responsables de l'assassinat de son prédécesseur, l'ayant poussé de la falaise en bas de laquelle on l'a retrouvé mort; plutôt sceptique, le remplaçant va assez rapidement être en proie au doute avant d'être convaincu de la véracité de ces faits.
Commence alors un jeu pervers de chat et de souris entre le prof et sa classe, tandis que l'enseignant, dans une école où les règles progressistes l'empêchent de frapper les élèves (déjà étrange pour un collège Anglais), va commencer à flipper de connaître le même sort que son prédécesseur.

Rappelons tout de même le titre original, "Unman, Wittering and Zigo", car on pourrait presque y lire Vigo, et ce n'est certainement pas fortuit, notamment dans un cadre des films consacrés aux rebellions estudiantines, ce dernier peut être vu comme l'ancêtre; à la vision de ce "Mort d'un Prof", on pense fortement à "graine de violence" de Richard Brooks, ce notamment lorsque la femme du prof est assaillie par les élèves de son mari; ailleurs, la référence absolue semble être le Grand "IF" de Lindsay Anderson, tourné un ou deux ans avant, et le film de MacKenzie, c'est peu dire, s'inscrit dans la même veine, avec sa religion et ses sports stricts comme vecteurs d'aliénation.
Oui, mais alors, ce qui étonne d'autant plus, c'est que malgré toutes ces références évidentes, "unman, wittering and zigo" se rapproche davantage d'un "Village des damnés" dans son traitement et son ambiance à la lisière du fantastique plus que de chacun des titres cités auparavant.

Avec de telles références, le petit miracle de ce film rare, est qu'il demeure totalement original; extrêmement mystérieux, effrayant sans avoir recours à aucun effet spécial, il soutient l'intérêt jusqu'aux dernières images; David Hemmings y est excellent et livre même l'une de ses meilleures composition en Professeur vite dépassé par l'emprise croissante de ses élèves pour le moins étranges; il distille avec une intelligence rare, les petits signes de son évolution vers une peur qui le saisit de plus en plus pour finalement le dépasser.
Ce qui est fascinant du côté des enfants, très étranges donc, c'est qu'ils sont d'une politesse sans faille; froids, polis, intelligents, et manipulateurs au point de parvenir à soumettre le remplaçant à leurs volontés (« si tu nous punis, nous serions dans l’obligation de te châtier »); rien à voir avec des "racailles" ou autres "sauvageons", et ce sont même de brillants élèves, prêts à apporter les preuves de leur meurtre, tout en lui expliquant de la manière la plus respectueuse qui soit, pourquoi il ne peut que se taire (ce qui va doublement l'isoler, et va se voir, incompris alors, délaissé et par le directeur et par sa femme) et pourquoi c'est celui-ci qui est à leur disposition et non le contraire.
Le film ne cesse d'inquiéter, tant on ne peut que se mettre à la place de la victime et tant l'absolue froideur calculatrice de ces jeunes gens semble venir d'ailleurs... d'où finalement sa parité avec le film de Wolf Rilla, et pourtant ici les enfants pleurent lorsqu'ils sont tristes; je pense là, à la scène où ils perdent le garçon "tête de turc" de la classe, auquel ils en ont fait voir des pourtant vertes et pas mures, ils se mettent à pleurer sans exception avec une sincérité certaine; ce qui trouble davantage encore et les font au final ressembler à des icônes de l'indépendance plus qu'à des êtres humains accomplis.
On a droit aussi a des notes d'humour décalées, avec david Hemmings qui se retrouve à devoir aller jouer les sous de ses élèves aux courses, puisque ceux-ci n'ont pas l'âge, et puisqu'ils lui demandent si gentiment...

bref, autant dire que John MacKenzie est très inspiré ici; ayant pas mal oeuvré au sein de la télévision, et livré pas mal de trucs honnêtes ici et là, il s'agit ici de son film le plus fin, le plus inspiré et aboutit; sa mise en scène, en retrait juste comme il faut, est sûre d'elle-même et se révèle des plus efficace tandis que le récit déroule un suspens assez renversant, et l'on est pas très loin d'un Hitchcock; le personnage principal est un parfait héro Hitchcockien du reste avec sa vulnérabilité croissante jusqu'à un dénouement final étonnant.
"Mort d'un Prof" est un film à la fois frais et refroidissant, très bien servi par ses acteurs adultes et juvéniles (les gosses sont stupéfiants!), et quitte à me répéter, Hemmings capture au plus juste la bonne note de confusion et d'impuissance, tandis que Seymour (sa femme) transforme un rôle potentiellement ingrat en portrait saisissant de femme indépendante, déterminée et naturaliste, et la manière brillante dont elle se tire son épingle d'une scène, pas facile, dans laquelle est assaillie, à demie violée, par les jeunes garçons florissants, est remarquable.
Un très bon film, que je recommande vivement pour qui ne l'aurait pas vu, et ce bien qu'il semble être malheureusement très difficile à trouver et en DVD et en VHS; une erreur que les éditeurs se devraient bien de réparer.

Note: 7,5
Accroche: Tare ta gueule à la récrée!


p.s: à noter qu'il s'agit de l'adaptation d'une pièce de théâtre de Gilles Cooper dont on peut trouver le script sur amazon par exemple, pour le film, c'est plus difficile; je l'avais chopé sur TPS, durant une diffusion en claire il y a 6 mois, et je n'en trouve trace sur la toile... ( peut-être sur priceminister un jour pour qui voudrai guetter).

//Photos non persos//



_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3471
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Mar Déc 12, 2006 12:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pas vu mais ça donne envie.
L'histoire rappelle un peu celle de "La jeunesse du massacre" de Fernando Di Leo, tourné un an plus tot, et ses collégiens drogués et violeurs.
Le film est aussi connu sous le titre "Les assassins au collège"...titre d'exploitation en salles ?
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Mar Déc 12, 2006 1:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Effectivement ca ressemble a La jeunesse du massacre , bravo Throma , pour quelqu'un qui n'aime que les films de ninja et babar tu t'en sors bien icon_wink


David Hemmings c'est la classe icon_cool
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 15820
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Déc 12, 2006 2:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

xawa a écrit:
David Hemmings c'est la classe icon_cool


Mouais hein? tiens, il a même co-produit le film ce que j'aurai pu dire, ce qui démontre une grande implication dans ce projet, et puis c'est vrai aussi que le film est aussi connu sous le titre "les assassins au collège", mais je ne sais pas trop si c'est son nom d'exploit en salle ou bien son nom d'exploit vidéo.
En revanche, je l'ai vu comparé à "Why shoot the teacher" "Pitié pour le prof" (Canada 1977) de Silvio Narrizano dans un sujet consacré à "Class 1984" de Mark Lester...
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4499

MessagePosté le: Mar Déc 12, 2006 7:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En France, le film est sorti au cinéma sous el titre Mort d'un prof. Il est chroniqué dans la saison cinématographique 72 (que je n'ai pas) et est donc sorti entre juillet 71 et juin 72.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kidam
40 % irradié
40 % irradié


Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 418

MessagePosté le: Dim Déc 23, 2007 12:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

frank_PDT_16

Qu'est-ce ce film invraisemblable dont je n'ai absolument jamais entendu parler auparavant? C'est bien de parler de films que personne ne peut voir tout en alléchant un max. icon_confused
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
killy kill
3 % irradié
3 % irradié


Inscrit le: 17 Déc 2007
Messages: 40
Localisation: DTC (non enfaite a paris mais c'est pareil)

MessagePosté le: Dim Déc 23, 2007 2:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Kidam a écrit:
frank_PDT_16

Qu'est-ce ce film invraisemblable dont je n'ai absolument jamais entendu parler auparavant? C'est bien de parler de films que personne ne peut voir tout en alléchant un max. icon_confused


entierement d'accord, mais ca permet de se le faire preter aussi ico_mrgreen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 15820
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Déc 23, 2007 5:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

killy kill a écrit:
Kidam a écrit:
frank_PDT_16

Qu'est-ce ce film invraisemblable dont je n'ai absolument jamais entendu parler auparavant? C'est bien de parler de films que personne ne peut voir tout en alléchant un max. icon_confused


entierement d'accord, mais ca permet de se le faire preter aussi ico_mrgreen


Alors là, je m'excuse auprès de vous tous par avance, j'ai lourdé ma VHS malencontreusement avec les 3/4 de ce que j'avais enregistré à la télé depuis 25ans,ce, juste après la vision du film et pour faire de la place pour mon fiston.
Sans doute la seule que je regrette de ne pas avoir gardée. C'est qu'en plus j'aimerai bien le revoir moi-même.
Mais comme les grilles du câble tournent souvent en boucle, je pense que pour ceux qui ont le bouquet cinécinéma, cinéculte etc, ça repassera un jour. C'est vrai qu'un John MacKenzie avec David Hemmings pourtant, ça ne m'avait pas semblé à l'époque être une denrée rare. Comme quoi...
icon_confused
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
killy kill
3 % irradié
3 % irradié


Inscrit le: 17 Déc 2007
Messages: 40
Localisation: DTC (non enfaite a paris mais c'est pareil)

MessagePosté le: Lun Déc 24, 2007 10:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

mallox a écrit:

Alors là, je m'excuse auprès de vous tous par avance, j'ai lourdé ma VHS malencontreusement avec les 3/4 de ce que j'avais enregistré à la télé depuis 25ans,ce, juste après la vision du film et pour faire de la place pour mon fiston.
Sans doute la seule que je regrette de ne pas avoir gardée. C'est qu'en plus j'aimerai bien le revoir moi-même.
Mais comme les grilles du câble tournent souvent en boucle, je pense que pour ceux qui ont le bouquet cinécinéma, cinéculte etc, ça repassera un jour. C'est vrai qu'un John MacKenzie avec David Hemmings pourtant, ça ne m'avait pas semblé à l'époque être une denrée rare. Comme quoi...
icon_confused


Tu seras fouétté pour la peine new_diable ...

J'ai le câble, donc si il passe je vous tiens au courant icon_wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jésus de Siténazareth
Invité





MessagePosté le: Ven Nov 11, 2011 2:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour info messires, le film vous attend gentiment dans "La caverne des introuvables", en vf.

Et si ce n'est le final qui part en sucette, ce film est un bijou.

TchÖ!
Revenir en haut de page
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3471
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Ven Nov 11, 2011 3:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens, déjà bonjour Jesus, et puis je rebondis sur ta bedaine de crucophile vu que j'ai découvert récemment le film grâce aux Inédits VHS.

Bon, c'est bien, c'est un peu le cercle vicieux des profs disparus, très bonnes scènes de tension inter-classe, Hemmings a la classe (hé ui grolol).
Par contre, j'avoue ne pas trop avoir digéré la fin.


SPOALEUR :


la conclusion semble excuser le comportement de ces sales petites merdes... on a tellement envie de les voir châtiés (et castrés) que la déception est très grande. Quel pov' con cet Hemmings de la jouer copain-copain avec cette belle bande de déchets.

Gregore

_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Jésus de Siténazareth
Invité





MessagePosté le: Sam Nov 12, 2011 5:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Mister Throma,

"Crucophile"? joli mot mais quoi qu'est-ce donc, un fan de crucifixion? un néologisme à la mort moi le noeud face de chienne?

Pour en revenir au film, ridicule le coup du "vous avez essayez de violez ma meuf cette nuit, vous me martyriser depuis des mois, mais je vous aime bien, alors je vais vous filer un ti coup de main; et toi chérie, ben salut, j'ai à faire avec mes jeunes potes, casse-toi salope..." naze

Un bon viol eût été bien plus pertinent, et une fin massacrante tout à fait à propos.
Revenir en haut de page
Valor
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5266
Localisation: Vanves

MessagePosté le: Sam Nov 12, 2011 9:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il me semble que vous oubliez la figure christique... ce qui est un comble de la part de Jésus de Siténazareth ! ico_mrgreen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Giallo / Thriller / Krimi Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media