(Colère noire pour rire jaune) Cameroun Connection - 1985

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Kung-fu / Wu Xia Pian / Chambara
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Jeu Avr 18, 2019 5:49 am    Sujet du message: (Colère noire pour rire jaune) Cameroun Connection - 1985 Répondre en citant



Cameroun Connection - 1985

Genre : Polar / Film Noir (LOL) / Couille-Fou / Action
Origine : Cameroun / France

Réalisé par Alphonse Beni
Avec Alphonse Beni, Bruce Le, France Lise, Ariane Kah...





L'incorruptible inspecteur Baïko est chargé d'enquêter sur l'assassinat d'une jeune femme. Entre Paris et Yaoundé, il découvre un réseau de corruption où se mêlent intrigues politico-économiques et sorcellerie.


Toi, y en a ou y en a pas commis crime ?

À la cruciale et tentante question cannibale qui démangera tout un chacun : Cameroun Connection = Banane Connection... forcément ?

Alors, homme blanc à manger tout cru y en a mettre ailleurs tout plein de choses pour prouver à toi que le film y en a donner banane et feu d'artifice du rire à faire passer le 14 juillet pour une cérémonie dédiée à Marco Polo et le bruno bonnet phrygien pour une figure allégorique d'une République bananière.

N'en a même des badauds qui se retrouvent sur l'écran pendant une ou deux scènes (C'est la caméra invisible, Jacques Legras y en manger vers de terre sous la mer... du ja-mais vu !!! lololol).
- lapin compris la blague ? - accent canadien LOL). Film meilleur que humour triste et gênant : "Vous êtes marrons, c'est chocolat... ah ah ah !" (gêne)

Le film présente un bon casting dont Alphonse Beni oui oui, N'Hanack Tonye Montana et Athanase Esso Total (100 millions en un seul don pour un lieu sein, on le rappelera jamais assez !). LOL. (rire jaune en compagnie du joyeux drille Bruce Le. Bruce Le quoi d'ailleurs ? Bruce Le tout puissant ! Grumf grumf !)

Caméo du sieur Paco Rabanne inside ! (Même si les acteurs peuvent aller se rhabiller !)

P.S. : La musique est signée Daniel White (Non je ne déconne pas ! Fallait oser s'appeler comme ça quand même ! - ricanements) - Côte rareté : 6 millions de franc CFA / (Moyenne Rintintin : 2,63)





Moi y en manger banane à côté ananas !



Moi, Vaudou, gros nique de ta douleur !

Et pourtant... et pourtant... "Cameroun Connection" - qui est certes loin d'être réussi - mérite tout sauf ce traitement de petite escalope qui te fait passer des vessies pour des lanternes et les camerounais, too much exotiques, pour des cons et des sous-développés du bulbe. (Et c'est là que mon modeste clavier et mon saut de puce intempestif dessus me font perdre 50 amis too much funny social network. Ô triste sort(ilège) ! Comment vais-je m'en remettre ?!



J'ai fait écraser, en fait j'ai tombée près du pneu.

Du reste ça commence de manière assez giallesque, non loin d'un "Peur sur la ville" (Peur dans la paillotte africaine diront certains), avec cette jeune femme en danger, chez elle, prête à y passer avant un générique et sa musique zouk puis une entame où l'on apprend qu'un serial killer s'en prend à des jeunes femmes comme celles qui vient d'être assassinée en prélude. S'ensuit donc une enquête, classique, c'est sûr, avec des gens interpellés, interrogés et ce qui doit faire rire ces babouins blancs ce doit être lorsque l'un d'eux explique qu'il est nigérien et ne connait pas son nom car il ne connait ni sa mère ni son père. Surtout qu'il dit avoir faim et demande à boire. Sûr qu'on ne peut avoir faim et soif en même temps, donc gros LOL quoi. Quand la scène suivante montre le flic avec son enfant qui mange une banane (ah, c'te mauvais raccord !) - un enfant qui dit être fier que son père soit policier et demande à aller au foot - et que le papa lui répond "on verra ça plus tard, mange ta banane" (et donc on enlève le contexte de l'enfant qui a des horaires d'école, d'où la réponse du papa, et ça devient "Papa, si on allait au foot ?" - "Mange ta banane, on verra ça plus tard". Rire mortel niveau ceinture noire.



Moi faire safari à Paris. À Paris, y en a beaucoup tribus et beaucoup piwogues !

Idem quand l'inspecteur explique qu'il est sur une affaire de meurtres en série, qu'il est conscient que c'est le lot des grandes métropoles, là où le commissaire va être muté (ce qui est d'ailleurs repris avec humour par inspecteur Baïko himself lors d'une sortie amoureuse), c'est triste de le voir réduit parfois en "Paris, c'est dangereux, il y a beaucoup trop de travail..." avant que le rédacteur, morue de rireuh, enchaîne avec cette sentence : "autre source d'hilarité : ... " - on comprend donc que tout ce que je viens d'énoncer et qui est à la fois faux et décontextualisé a provoqué l'hilarité chez l'homo sapiens (sans rapport avec l'homme au sapin) qui finalement parvient à se foutre de la gueule des noirs de façon bien pis qu'un Michel Leeb de la grande époque ?!
Clair que Paris est dangereux, oui, et comme dit peu après par Bruce Le "Y a du racisme partout, même dans les boîtes et même sur n'Arnaqueland où tout accent et doublage prête au rire le plus ... consternant ! Et, quoi qu'il en soit, tout sauf drôle" ...



Je vais te casser la chatte en deux !

Quant à l'enquête, elle avance à un rythme téléfimesque, il est vrai, et ne suscite pas de passion démesurée, mais sans pour autant que "Cameroun Connection" ne diffère du tout-venant des polars qu'on a l'habitude de voir. Ah si, j'oubliais, l'hilarant exotisme camerounais ! C'est que, ô surprise, les Camerounais ont des accents... de Camerounais !

Pour le reste, vraiment rien à signaler. "Cameroun Connection" est une petite chose qui se traine un peu, manque de dynamisme, pratique la pause estivale un brin romantique, bref, une fois encore, comme souvent au cinéma, qu'il soit Bis, A, Z ou W (comme bWana). Le petit plus c'est finalement l'irruption à la demi-heure de bobine du sieur Bruce Le, venu défendre notre inspecteur alors agressé de manière raciste et qui dès lors participera à l'enquête (encore qu'il cache ici un tigre sournois dans sa braguette - mais ne spoilons pas les amis, français, françaises de toute origine !).

Quant au final et sa double baston, ils tiennent autant du Bruceploitation que de vaudou, et Dieu merci pour ces petits moments de fantaisie ! "Cameroun Connection" alterne donc enquête, dangers et poursuites en voiture, de manière trop classique pour vraiment convaincre. Il n'en demeure pas moins que, passé deux minutes d'acclimatation à un cinéma issu d'un pays dont on n'a pas l'habitude de voir des films, il se laisse voir sans déplaisir ("Voyage, voyage ..." Desireless rules !)


Sale noir! Mon riz est meilleur que le tien !


Sale chinetoque ! On devrait t'écraser au rouleau-compresseur pour faire des lignes jaunes continues !

Bref, toi lecteur et spectateur potentiel, avec un peu de chance je viens de me faire mousser sur une bobine dont personne n'aura envie de vérifier l'hilarité qu'elle suscite, ainsi que sur des mœurs et coutumes (et des accents) qui diffèrent de ceux du bon gros beauf prêt à ricaner en meute façon Beavis et Butt-Head II et demi ! Pas grave, passé la petite colère de lire ces tas de fumistes, finalement on finit par bien s'en gausser, en tout cas bien plus que de ce film, petit polar martial honnête mais sans plus, agrémenté d'un zeste de fantaisie kung-folle mais pas trop et, en tout cas, pas suffisamment pour emballer l'ensemble. Dommage donc !

Ceci étant, vivement le site made in Cameroun où les mecs se fendent la poire devant des Français parce qu'ils jouent à la pétanque en parlant avec l'accent marseillais et en buvant un Pastis. Cochonnet en folie et queue en tire-bouchon garantis !

Concluons enfin notre irrésistible "marade" en disant que "Cameroun Connection" est aussi drôle que le cul de mémé est large à prendre toute l'entrée de la cuisine ! (Rire collectif mimétique)



J'avais demandé un verre de baijiu, pof !


Zouk Machine !

Danse du dragon !


* Nota Bene : tout propos raciste présent dans ce crachat ne saurait être perçu autrement qu'au second degré, voire au troisième, c-à-d comme le miroir d'un autre monde dont je ne fais en aucun cas partie...

À bon entendeur (de vélol)...

P.S. : j'ai rêvé que j'avais un bug et que mon double somnambule venait taper sur son clavier comme pour éternuer.
_________________


Dernière édition par mallox le Jeu Avr 18, 2019 8:19 am; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4454

MessagePosté le: Jeu Avr 18, 2019 6:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

frank_PDT_10

Athanase Esso est il cannibale ?
Ariane Kha est elle goulafre ? icon_elephant
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4597

MessagePosté le: Ven Avr 19, 2019 9:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pas tout compris (surtout dans le début), si ce n'est que je serais révolutionnaire par le haut frank_PDT_10
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Avr 19, 2019 11:14 am    Sujet du message: Répondre en citant

T'inquiète, moi non plus je n'ai pas tout compris !

Tout ce que je me souviens c'est qu'à 4 du mat' je n'étais ni très clair (de peau lol) ni très bien luné. Peut-être mu par un sort vaudou... peut-être, je n’en jurerais pas cependant !

Et puis après un 1er dépôt ici, j'ai opté pour virer les paragraphes les plus fâcheux envers l'objet de ma stupéfaction, sans véritable remaniement, comme expliqué en privé (seule chronique qu'on retrouve par 3 fois en tapant le titre sur gogole) ; ce qui rend aussi du coup une partie du texte quasi incompréhensible sinon complètement.
Je n’ai pas non plus donné les clés de la compréhension afin de ne pas faire de publicité pour ce que j’ai pu lire… je me dis que le ou les intéressés comprendront, un jour, en tombant dessus, enfin si ce n’est déjà le cas !

Finalement je m’en fiche un peu de l'objet originel qui a généré ce boudin, je souhaitais juste que ce film existe aussi en ces lieux, même si crypté, ce qui, soit dit en passant, n'est pas bien grave vu que je suis convaincu avoir écrit pire que ça fut un temps (mais sans toujours m'en rendre compte ! frank_PDT_10 ) - Là au moins, je suis aware ! C'est peut-être finalement une affaire entre moi et moi !

Bref, n’y prêtez pas trop attention… comme dit à la fin, parfois on écrit ou l’on dépose comme on éternue. On se dit seulement après-coup qu'on aurait eu le temps de prendre un mouchoir plutôt que de s'en foutre plein les mains !
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Dim Avr 21, 2019 8:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je veux une sortie dvd de ce film, avec en voix-off le texte de Mallox en lieu et place des dialogues. frank_PDT_10
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Kung-fu / Wu Xia Pian / Chambara Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media