Trilogie Atlante 1, La - Aquatica
Genre: Extraterrestres , Anticipation , Space-Opéra , Science-fiction
Année: 2009
Pays d'origine: France
Editeur: Editions Voy'[el]
Auteur: Corinne Guitteaud
Illustrateur: Niobé
 

En commençant à lire ce premier tome de la trilogie Atlante ma première réflexion fut : oulala dans quoi me suis-je embarqué?! Effectivement, au début de ce premier tome, tout à des allures de ce que personnellement je n'aime pas toujours en SF: une œuvre politique, complexe et bavarde. Oui, ça ce n'est pas trop ma tasse de thé. Mais voilà le livre de Corinne Guitteaud est bien loin de tout cela et passés les premiers chapitres, c'est un vrai émerveillement, une vraie claque avec, pour le coup,  tout ce que j'aime en SF. L'auteur arrive à allier le côté populaire du genre avec des aventures, de l'amour, des ET, des combats titanesques et une réflexion intéressante sur la femme, la planète, notre écosystème et surtout sur l'autre. Très clairement, j'ai adoré ce premier tome et j'ai plongé en terre SF pour un bonheur absolument fou!


Tamara Whalings est une jeune femme et une jeune métisse. Elle vient d'être nommée gouverneur d'une étrange planète nommé Aquatica, une planète recouverte pour la majeur partie d'eau, avec un écosystème proche de celui se trouvant sur la Terre et où cohabitent les humains, les dauphins, les baleines et aussi les Reens, des extraterrestres pour le moins étranges. On pourrait presque parler ici de colonisation... Mais pour l'heure les grands débats ne sont pas là, imaginez plutôt, Tamara est gouverneur et c'est une femme. Une femme dans un monde d'hommes! Au début tout cela est très mal vu mais il y a pire, les exploitants craignent pour leur travail et surtout pour leurs conditions et leurs outils de travail, c'est-à-dire l'océan et les baleines. Peu à peu des faits étranges se produisent, les cétacés disparaissent et d'étranges découvertes pourraient porter à croire que les Reens sont dans le coup. Après tout, il faut bien un bouc émissaire... Mais non, les choses ne sont pas aussi simples et le paradis bleu d'Aquatica est au bord de la guerre civile. Tamara prend les choses en main, avec l'aide entre autre d'Ethan Leeward, ancien pilote militaire, sorte de Han Solo des mers et de l'espace qui ne porte pas forcement les autochtones dans son cœur, un cœur qui cache pourtant bien des choses. Et voilà que Corinne Guittaud transporte le lecteur dans un fantastique voyage prenant et génialement orchestré, digne des plus grandes productions hollywoodiennes! 

Si effectivement le début d'Aquatica est un brin poussif, très bientôt on est complètement absorbé par cet univers fabuleux, par cette planète superbement décrite et l'auteur nous emmène nager avec des dauphins, au fond des mers et même aux confins de l'espace pour une ode poétique en honneur à la nature et aux océans. On y est, on dévore les pages, d'autant plus que le mystère s'épaissit et que peu à peu le roman se lit comme une sorte d'enquête policière où l'action prend le pas sur les discours moralisateurs ou les explications trop pointues (même si vous en apprendrez beaucoup sur les cétacés et... les fourmis!). C'est là toute la force d'Aquatica: des personnages attachants, une bonne dose d'action sans jamais perdre de vue les différents thèmes que l'auteur souhaite aborder jusqu'à un final digne de Star Wars ou de tous les plus grands space op'. Un tour de force surprenant, une bien belle découverte!

Tamara va peu à peu découvrir les Reens, les premiers habitants de cette planète, les colonisés, ceux dont on se méfie et elle va vite apprendre qu'il serait stupide de rejeter leur savoir et leur mythologie. Peu à peu Tamara va comprendre qu'elle n'est pas venue ici par hasard et lorsqu'elle va découvrir ce gigantesque et étrange œuf gardé par les Reens, elle comprendra que nous ne sommes pas seuls dans l'univers et que des choses graves se préparent. La guerre est sur le point d'éclater... Et qu'est-ce encore que cette étrange découverte, cet étrange vaisseaux spatial ? Et si c'était vivant et si ça avait un rapport avec Tamara? Et nous voilà transportés aux confins de l'espace, aux confins de notre conscience, pour une expérience des sens tout à fait hallucinante.

Oui, Aquatica est bourré de suspens et de surprises, de rencontres hors du commun et sa fin est haletante. Sitôt le livre refermé, on en redemande! Rarement un livre de SF ne m'avait amené aussi loin, ne m'avait fait oublier autant l'espace et le temps pour m'amener vraiment ailleurs, rarement un livre de ce genre n'avait suscité en moi autant d'émotion tant pour son discours sur les baleines par exemple, que par sa réflexion sur l'autre. Ici l'extraterrestre rejoint ce qu'à toujours été la fonction première du petit homme vert : la peur et la pensée qui accompagne le grand inconnu, le grand ailleurs! Aquatica est à la fois une œuvre classique dans sa forme tout en se jouant des cadres et des conventions, et une œuvre complexe et philosophique tout en ne perdant pas son côté populaire remplit d'aventures, d'émotions et d'amour.


Vous l'aurez compris, j'ai adoré Aquatica et je n'ai qu'une envie, plonger dans le tome 2. Clairement je suis fan de cette œuvre au même titre que je suis fan par exemple de Stargate, d'Aquablue ou de Waterworld. C'est-à-dire fan de ce mix étrange et qui n'est donné qu'aux grands auteurs, c'est-à-dire ceux qui savent écrire autant avec leur tête qu'avec leur cœur, et qui savent faire passer des "choses" avec l'aide d'émotion sans discours long et ennuyeux, qui vous donnent envie de changer les choses et d'aller de l'avant, qui vous font aimer la SF! Aquatica est peuplé de créatures étranges qui ne sont pas de notre espace et de notre temps tout en y étant (au sens propre comme au sens figuré)  et c'est stupéfiant! Malheureusement vient pour moi maintenant le temps de conclure ma chronique et croyez-moi ce n'est pas sans frustration car j'aurais tellement encore voulu vous dire de "choses" sur cette belle œuvre de SF, mais se serait vous gâcher une bonne part de votre plaisir, car oui vous aurez un grand plaisir à lire ce roman, croyez moi, c'est de la bonne SF comme on voudrait en lire plus souvent! J'aimerai en parler des heures mais je dois vous laisser entamer cette lecture, que dis-je ce voyage en compagnie des baleines... Vous l'entendez déjà ce chant enivrant, fabuleux, qui résonne jusqu'à l'autre bout de l'espace et qui est peut-être notre salut à tous ?

 

Note : 9/10

 

Le Cimmerien

 

A propos de ce livre : 

 

- Site de l'auteur : http://corinne-guitteaud.over-blog.fr/

- Site de l'éditeur : http://www.editions-voyel.fr/

- Lire un extrait d'Aquatica sur Psychovision

Vote:
 
6.60/10 ( 5 Votes )
Clics: 4911
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Les Derniers Guerriers du Silence - Le Chant Premier Les Derniers Guerriers du Silence - Le Chant Premier
Il y a environ 20 ans maintenant, L'Atalante publiait "les guerriers du silence", roman qui allait gagner le Grand Prix de l'imaginaire, s'imposer comme un cl...
Françatome Françatome
Johan Heliot et Mnémos, c'est une histoire qui dure depuis l'an 2000 et la publication de "La lune seul le sait", premier roman publié de l'auteur. Depuis, ...
La Cité Noire La Cité Noire
  Responsable de la cécité d'Ao, Kroll est devenu la bête noire de son village et être un Cromlek n'aide pas l'adolescent à être accepté, peu étant en...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...