Cemetery High
Genre: Horreur , Comédie
Année: 1989
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Gorman Bechard
Casting:
Debi Thibeault, Karen Nielsen, Lisa Schmidt, Simone, Ruth Collins, Tony Kruk, David Coughlin, Frank Stewart, Kristine Waterman, Carmine Capobianco, Donna Davidge, Michael Citriniti, Tony Giglio...
 

"Comme elles sont ravissantes, ces mignonnes à craquer ! Jambes fines et élancées, seins animés qui ne supportent aucune entrave, jolis minois sur lesquels on se retourne, les donzelles ont décidément tout pour plaire. En fin de compte, on ne leur connaît qu'un seul vice : elles ne draguent que pour tuer ! Malheur à l'homme ! A l'homme qui voit dans ces divines créatures l'occasion rêvée d'une soirée d'enfer... Il n'aura aucune chance de s'en sortir indemne et encore moins de s'en tirer vivant ! Ce film étonnant vous fera sortir de vos gongs (vous comprendrez en voyant) grâce à un surprisant cocktail de sexe, de perversion et d'angoisse..."

 

 

Que rajouter après un tel résumé présent sur la seule édition VHS "Antares et Travelling". Peut-être que cette brève mise en bouche est totalement racoleuse mais d'un certain point de vue totalement vraie, peut-être aussi faut-il préciser que les premières minutes du film sont dans l'esprit d'écriture de ce texte, mais un peu à l'opposé de ce qu'on s'attend à voir.
Pour vous éclairer encore un peu, le mieux c'est de vous prévenir tout de suite : dans le surprisant (!?) cocktail, le sexe y est pour respecter les quotas, la violence et le sang (dans une moindre mesure) aussi, mais pour ce qui est de la perversion et de l'angoisse n'espérez rien, c'est plutôt une lourde pincée d'humour qui pointe son nez et constitue vraiment le genre et l'intérêt de ce Cemetery High.
En effet le film est avant tout une comédie, mais une comédie qui se veut intelligente (le mot étant un peu fort tout de même) en tentant d'exploiter et de caricaturer le spectacle qu'on s'attend à voir, mais aussi en dénonçant parfois ceux qui s'en prennent à ce genre de film ; notamment via la tirade du maire accusant les films porno de la violence au sein de sa ville... Un discours revenant cycliquement dans les propos des médias.
Cemetery High s'amuse donc d'un certain cinéma de genre tout en y restant entièrement ancré. Il évoque la nécessité des scènes de nu, en parle fréquemment d'un point de vue plutôt ironique mais surtout il n'oublie pas d'en placer une de temps en temps.
Par contre, le côté gore constitue quant à lui un petit regret, en effet l'ensemble est certes violent dans les actes (des jeunes filles assassinent en masse et froidement des hommes), mais ces mêmes séquences abusent malheureusement des hors champs. Seul le final daignera montrer quelque chose.
A partir d'une idée fort simple, Gorman Bechard a réussi à réaliser un film léger, parfois drôle, souvent idiot, mais qui arrive à remplir un peu plus d'une heure tout en distrayant le spectateur.

 

 

Note : 6/10

Gregore
Vote:
 
5.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 3961
0

Autres films Au hasard...