Dracula Exotica
Genre: Porno , Vampirisme
Année: 1980
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Warren (ou Walter) Evans (alias Shaun Costello)
Casting:
Jamie Gillis, Samantha Fox, Vanessa Del Rio, Eric Edwards, Gordon Duvall, Denise & Diane Sloane, Bobby Astyr...
 

Embarquée pour les Etats-Unis, une contrebandière, Vita Valdez, tombe sur le comte Dracula. Elle parvient à le poignarder, mais pas sans avoir été mordue. Arrivée en Amérique, un employé de la morgue lui apprend qu'elle se transforme en vampire. Elle finit par devenir une créature de Dracula, mais transforme un officier en vampire, afin de combattre le comte...

 

 

1979 - Parmi le flot de comédies/parodies qui sortent à cette époque sur notre bon vieux Dracula ("Les Charlots contre Dracula", "Le vampire de ces dames"), on note une nouvelle version plus sérieuse, avec Frank Langella dans le rôle titre. Nul doute que Shaun Costello a vu le film de Badham, car il en donne ici une interprétation certes assez personnelle (toutes les obsessions du réalisateur sont présentes), mais qui bizarrement reste fidèle à l'atmosphère romantique du film (voir le final avec les deux colombes), en sombrant parfois dans le ridicule (le final, encore, où chaque éjaculation est suivie d'une image de vague se fracassant sur des rochers).


Le scénario (et oui il y en a un !) nous montre un comte Dracula amoureux et pas encore vampire, mais déjà de nature bien violente, au point de ne pas contrôler ses pulsions. Ainsi, lors d'un banquet, il viole sa bien-aimée (Samantha Fox) sur le coin d'une table. Pas très contente, elle hésite pourtant à occire son amant vautré sur la table comme une grosse merde, la queue à l'air (scène très marrante). Elle décide alors de se donner la mort. Anéanti par la perte de sa promise, le comte se maudit et devient un mort vivant. Des siècles plus tard, Dracula s'ennuie (avec deux femmes vampires particulièrement chaudes) et décide d'embarquer pour le nouveau monde (après avoir éliminé ses deux compagnes, histoire de gagner de la place !). C'est pendant cette croisière qu'il vampirise une certaine Vita Valdes (Vanessa del Rio, chaude comme un poêle à charbon) qui va se retourner contre lui. Arrivé à New-York il rencontre le sosie de son ancienne maîtresse ; une nouvelle histoire d'amour peut commencer, mais Vita n'est pas loin.

 

 

Shaun Costello ne serait pas ce qu'il est, s'il n'avait truffé son film de ses morbides propensions à mélanger Eros et Thanatos, comme le montre une scène carrément surréaliste où un employé de la morgue viole le cadavre de la belle Vita Valdes (Vanessa Del Rio), l'actrice essayant de rester stoïque lors des attaques de son partenaire, ce qu'elle parvient à faire (sauf lors de l'éjaculation, où l'on peu voir le ventre bouger). Mais regarder l'actrice maquillée d'un blanc inquiétant, avec une étiquette attachée à l'orteil, se faire ainsi violentée met mal à l'aise, même si l'impression ne dure pas (sachant que Vanessa est belle et bien vivante). On retiendra aussi une autre apparition beaucoup plus humoristique de l'actrice qui vampirise (dans tous les sens du terme) l'inspecteur, vêtue d'une guêpière noire ornée de deux petites ailes de chauve souris. Des prestations qui lui valurent en son temps le "CAFA Award for Best Supporting Actress".


Le film comporte d'autres petites notes humoristiques parsemées au gré du récit : Dracula qui veut s'envoler par une fenêtre que son serviteur a oublié d'ouvrir, ou la femme vampire qui se fait surprendre par le soleil lors d'une fellation (son partenaire se retrouvant avec un squelette au bout du zob). Plus étrange encore : un délire costumé qui apparaît au milieu du métrage ; et une fausse écolière à la date de péremption largement dépassée se faisant grimper dessus par un étrange personnage qui, l'affaire une fois réglée, sort un costume de nazi et un Luger P08 que la fausse écolière lui introduit dans le postérieur !

 

 

Pour interpréter le prince des ténèbres, le réalisateur fait appel à l'une des stars masculines du porno de l'époque, Jamie Gillis (vedette de WaterPower et qui tourna dans 400 films, malheureusement décédé en 2010), qui s'en sort plutôt bien dans le genre grand ténébreux stoïque à la Bela Lugosi (rôle qu'il avait déjà interprété dans "Dracula Sucks/Lust at First Bite"). A ses côtés, quelques actrices de la grande époque : la belle Samantha Fox (rien à voir avec la chanteuse à forte poitrine), actrice apparue dans une centaine de productions, dont certaines non pornographiques comme A Night to Dismember, film d'horreur déjanté de Doris Wishman ou "Warrior Queen" avec Sybil Danning, mais aussi dans la scène de partouze de J'aurai ta Peau. L'autre star féminine, et l'intérêt principal du film, est la piquante et chaude Vanessa del Rio (alias Ana Maria Sanchez), superbe actrice métissée, résultat d'une rencontre torride entre Porto Rico et Cuba. Elle fut l'une des premières "Anal Queen", avant de se retirer du porno à la fin des années 80, par peur du Sida. Elle aura néanmoins marqué ces années en apparaissant dans plusieurs productions, dont quelques Shaun Costello comme "That Lady from Rio", l'un des rares premiers rôles de l'actrice. Elle aura été la première star "latino" du porno américain et une icône de la contre culture US, notamment auprès de nombreux rappeurs comme Ice Cube.


Cette version libertine du mythe de Dracula fait partie des fleurons de l'âge d'or du porno, époque révolue où les films tournés sur pellicule avaient un scénario "prétexte", des décors et même des costumes (aaah... la guêpière de Vanessa). Fortement recommandé !

 

 

The Omega Man

 

Vote:
 
2.60/10 ( 15 Votes )
Clics: 8342
0

Autres films Au hasard...