Joe l'implacable
Titre original: Joe l'Implacabile
Genre: Western spaghetti
Année: 1967
Pays d'origine: Italie / Espagne
Réalisateur: Antonio Margheriti (Anthony Dawson)
Casting:
Rik Van Nutter , Halina Zalewska, Mercedes Castro, Renato Baldini, Santiago Rivero, Barta Barri, Aldo Cecconi, Alfonso Rojas, Dario De Grassi, Ricardo Palacios...
Aka: Dinamita Joe / Dynamite Joe
 

A la fin de la guerre de Sécession, les convois d’or du gouvernement sont régulièrement pillés par des bandits. Le sénateur décide alors de confier la surveillance des chargements à l’agent spécial Joe Ford, connu sous le nom de Dynamite Joe.

 

 

Technicien de qualité et précurseur dans le domaine de la science-fiction, Margheriti s'est illustré dans le cinéma de genre et, comme la plupart de ces compatriotes, il s'est diversifié au fil des modes et du box office. Au fil du temps, le réalisateur s'est constitué une filmographie aussi variée que prolifique, sa spécialité est l'amalgame plus ou moins réussi des genres, une particularité qui en fit la bête noire des critiques, dont certains ne comprennent toujours pas d’où vient l'engouement pour ce cinéaste spécialiste du recyclage. En 2009, c'est un autre spécialiste du recyclage qui mettra le réalisateur italien à l'honneur, en effet Quentin Tarantino dans son film "Inglorious Basterds" donnera à l'un de ses personnages le nom d' Antonio Margheriti.

 

 

Au vu de sa carrière, la rencontre entre le réalisateur et le western semblait inévitable même si celle-ci intervint assez tard (1967), évidemment comme dans tous les genres qu'il approcha, Margheriti ne pouvait se contenter de réaliser de simple fac-similés de Pour une poignée de dollars, ainsi chacun des six westerns qu'il réalisera sera noyauté par diverses influences. Gothisme dans "Avec Django la mort est là" (1968), fantastique dans Et le vent apporta la violence (1969), fantôme dans "Whisky and Ghosts" (1974), kung-fu pour La Brute, le Colt et le karaté (1974), et aventure dans La Chevauchée terrible (1975). Joe l’implacable, son premier western, n’échappe évidemment pas à la règle, au point qu'il vaut mieux oublier le terme de western-spaghetti, nous sommes ici en présence d'un film d'espionnage qui semble plus inspiré par la série "Les Mystères de l’Ouest" que par la trilogie de Sergio Leone (même si Margheriti lui rend hommage au début du film). Il faut préciser que Margheriti venait de réaliser coup sur coup deux films d'espionnage : "Bob Fleming : Mission Casablanca" et "Operation Goldman".

 

 

Le héros, interprété par Rik Van Nutter (le Felix Leiter de Opération Tonnerre) est un séducteur impulsif à la limite du dandy qui peut compter sur nombre de gadgets délirants tous en relation avec sa deuxième passion : la dynamite. On a donc droit à une montre, un pistolet, un cigare et une diligence explosifs. Ce qui donne lieu à un gag récurrent, la disparition de ses adversaires suivie de l'apparition d'un cratère.

Le choix de Rick Van Nutter ("Assignement : Outer Space") dans le rôle titre est une excellente idée, l'acteur joue un cow-boy raffiné à la chevelure d'argent toujours bien habillé, loin des guenilles que portent habituellement ses confrères. On notera d'ailleurs la scène d'ouverture ou Joe / Rick porte l'incontournable poncho et fume l’inévitable cigarillo, hommage à l'homme sans nom de nombreux westerns, un hommage qui ne finira pas par le "gunfight" tant attendu mais par un énorme cratère dans le sol. Le reste du casting est une collection de trognes aperçues dans d'innombrables films de genre comme Ricardo Palacios, le truculent chef des bandits mexicains qui tourna pour Jess Franco ("The Blood of Fu-Manchu") ou John Guillermin ("El Condor") en passant par Paul Naschy ("El returno del Hombre Lobo"). Idem pour Renato Baldini, spécialiste du péplum (Le Fils de Spartacus, "Marchands d'esclaves", "Fort Alésia", "La Vengenace des gladiateurs",...) ; Barta Barri qui écumera nombre de westerns-spaghetti (Colorado, "Duel au Texas", "Les Canons de Cordoba", "Soleil rouge", "Les Colts au soleil",...) tout comme l'espagnol Santiago Rivero ("Texas Jim", "Viva Gringo", "Django ne pardonne pas",...)

 

 

On notera aussi la présence de la belle et mystérieuse Halina Zalewska (aussi connue sous le nom Alina Zalewska, Ella Karin, Ilya Karin ) qui débuta sa carrière dans "Le Guépard" de Visconti, pour ensuite se vouer aux films de genre. Elle jouera dans quatre films de Margheriti : "La Sorcière sanglante", "War Between Planets", "Snow Devils" et Joe l'Implacable, elle sera aussi la vedette de quelques westerns : "Gringo joue sur le rouge", "Les tueurs de l'Ouest" et "L'odio è il mio dio". Si on sait qu'elle décéda à Rome en 1976, on ignore où et en quelle année elle est née... On lui connaît cependant une demi soeur : l'actrice Ely Galleani.

Avec quelques années d'avance, Margheriti anticipe la série des Sabata avec brio mais sans jamais tomber dans la franche rigolade des "Trinita", le film affiche un second degré des plus réjouissants, notamment avec le personnage truculent du bandit mexicain qui ne se déplace jamais sans son trône. Le script accumule d’ailleurs de nombreuses idées complètement loufoques dont celle de la diligence en or... Mais un film de Margheriti ne serait pas ce qu'il est sans LA scène de maquette et de destruction. Elle intervient en plein milieu du récit, lorsque le héros fait exploser une montagne pour s'échapper d'une mine, ce qui détourne une rivière qui va engloutir le repaire du méchant ! Effets spéciaux soignés, scènes d'action spectaculaires (les explosions sont vraiment impressionnantes), Joe l'implacable se regarde comme une bande dessinée colorée réalisée avec talent par Margheriti qui semble se régaler à illustrer un scénario parfois un rien incongru, comme avec cette diligence remplie de danseuses de saloon obligées de défendre un fort. Ce n'est pas un Margheriti inoubliable mais cela reste une curiosité coupable qui s'apprécie sans modération.

 

 

The Omega Man

 

En rapport avec le film :

# La fiche dvd Artus Films de Joe l'implacable

Vote:
 
6.00/10 ( 5 Votes )
Clics: 2850
0

Autres films Au hasard...