Espèce en voie de disparition
Titre original: Endangered Species
Genre: Science fiction , Thriller , Catastrophe
Année: 1972
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Alan Rudolph
Casting:
Robert Urich, JoBeth Williams, Paul Dooley, Hoyt Axton, Peter Coyote...
 

A Buffalo, Colorado, depuis 14 ans l'épouvante règne autour d'un mystère que nul ne peut éclaircir. Ruben Castle, un ancien détective new-yorkais, dur et cynique, s'est retiré dans la campagne du Colorado où ont lieu de curieuses mutilations du bétail. On retrouve régulièrement des bêtes atrocement dépecées, la peau arrachée, la chair exsangue, avec des marques étranges sur la carcasse. On croit tout d'abord que les animaux ont été foudroyés, puis dévorés par des prédateurs. Mais le rancher propriétaire pense plutôt à une secte cherchant des ingrédients pour un culte rituel au diable ! Progressivement, les cas de mutilation se multiplient, se répandent à travers les États américains, puis traversent l'Atlantique pour contaminer près de 30 pays dans le monde. Le mystère demeure entier. Le shérif qui enquête sur l'affaire est une femme à qui l'on met de nombreux bâtons dans les roues. L'ex-détective Castle et le shérif vont faire équipe face à un terrible danger qui menace leur vie et celle de la planète entière.

 

 

L'avenir de l'humanité est une nouvelle fois menacé, cette fois-ci non pas par un organisme extraterrestre mortel ou un virus échappé des entrailles d'une forêt reculée, mais par la recherche et les avancées technologiques mises en place dans le cadre d'une terrifiante course à l'armement, peu soucieuses des risques biologiques et écologiques que cela pourrait engendrer. L'ombre menaçante de la Guerre froide plane en effet sur Espèce en voie de disparition, film réalisé au début des années 80 par Alan Rudolph, qui a entre autres dirigé Demi Moore et Bruce Willis dans "Pensées mortelles", Nick Nolte dans "L'Amour… et après", ou encore Meat Loaf dans "Roadie". Il s'entoure ici des comédiens Robert Urich ("Invitation en Enfer", "Killdozer"), JoBeth Williams (Poltergeist, Les Chiens de guerre) et Paul Dooley ("Insomnia", "Flashback"), qui interprètent ici les trois principaux protagonistes amenés à enquêter sur les événements étranges qui secouent un petit coin reculé du Colorado.

 

 

Le script d'Espèce en voie de disparition est basé sur des faits réels, bien qu'inexpliqués à ce jour, qui concerne d'étranges affaires de mutilation de bétail qui ont eu lieu un peu partout dans le monde, mais essentiellement aux Etats-Unis, et ce, depuis la fin des années 60. Des cadavres d'animaux sont ainsi retrouvés vidés de leur sang, des organes prélevés avec une précision chirurgicale, en partie dépecés, sans bien sûr que la moindre trace ne soit décelable à proximité du lieu du massacre.
Au cours du récit, quelques répliques soulèvent d'ailleurs plusieurs hypothèses quant à ces mutilations, qu'il s'agisse de la présence d'une secte satanique ou d'extraterrestres dans les parages, ou d'un phénomène biologique encore inconnu. Espèce en voie de disparition propose une tout autre théorie, beaucoup moins farfelue, dont l'origine est maladroitement révélée dès les premières secondes du film. L'enquête qui va suivre n'est donc pas des plus palpitantes, bien qu'au fil des événements, divers éléments viennent compléter nos premiers soupçons.

 

 

Un complot militaro-gouvernemental qui désire mettre au point une arme bactériologique terrifiante, testée à grande échelle sur des troupeaux de bovins, quelques personnes haut placées qui tirent les ficelles, et une communauté rurale dépassée par tout cela, voilà pour le scénario qui ne s'avère donc pas bien riche en rebondissements. Malgré ce manque d'originalité et une mise en scène qui manque un peu de rythme, Alan Rudolph parvient cependant à nous intéresser à cette enquête mystérieuse, en partie grâce à quelques séquences rondement menées, notamment la poursuite nocturne avec l'hélicoptère silencieux ou l'approche du complexe militaire soi-disant abandonné, mais surtout au travers des différents personnages que l'on va croiser ici et de leurs interactions.

Alan Rudolph nous livre avec Espèce en voie de disparition un film plutôt classique, tant sur le fond que sur la forme, mais dans lequel on se laisse entraîner avec plaisir, en particulier grâce à son casting convaincant, ainsi qu'à l'explication plausible qui nous est livrée quant à l'éclaircissement sur le mystère des mutilations de bétail. Un thriller flirtant avec la science-fiction, qui s'il manque clairement de suspens, entretient avec une certaine efficacité la paranoïa relative aux conspirations militaires et gouvernementales, une thématique que reprendra quelques années plus tard, avec le succès que l'on connaît, la série télévisée X-Files, ainsi que la crainte liée aux avancées technologiques et à leurs répercussions pas toujours maîtrisables.

 

 

Nicolas

Vote:
 
0/10 ( 0 Votes )
Clics: 2840
0

Autres films Au hasard...