Guerre biologique
Titre original: Plague
Genre: Science fiction , Catastrophe
Année: 1979
Pays d'origine: Canada
Réalisateur: Ed Hunt
Casting:
Daniel Pilon, Kate Reid, Céline Lomez, Michael J. Reynolds, Brenda Donohue, Jonah Royston...
 

Un virus mortel dont on ne connait aucun antidote s'échappe d'un laboratoire. Ville après ville, l'épidémie progresse, laissant derrière elle des victimes agonisantes. Les autorités mondiales sont complètement dépassées par les événements cataclysmiques... Une femme, porteuse saine, est poursuivie par les forces de l'ordre, et dans sa fuite contamine toutes les personnes qu'elle approche...

 



Guerre biologique débute par un petit message de prévention qui nous explique que les producteurs du film ne veulent en aucun cas alarmer inutilement le public à propos des recherches actuelles (le film date de 1978) sur l'ADN, que les scientifiques ne sont pas tous des bras cassés et que ce que l'on va voir dans le film n'est pas près d'arriver...
A quoi bon le regarder alors ? Fallait mettre ça à la fin, car là difficile de se motiver du coup. Un des intérêts des films catastrophes épidémiques naît justement de l'ambiguïté qui se cache entre science et science-fiction et du rapport à la réalité type : "ce que vous allez voir pourrait arriver demain..." Sinon autant regarder des films avec des elfes en moule-burnes et des dragons à l'haleine épicée !

 

 

De toute manière, étant donné la teneur scientifique des (nombreux) dialogues qui vont suivre, on se doute bien qu'on nous raconte n'importe quoi. C'était sans doute inutile de le préciser en amont. L'impression d'assister tout au long du film à un mauvais cours de sciences naturelles se fait de plus en plus présente, et l'on se surprend à bailler quelques fois malgré un récit que le réalisateur tente de dynamiser au travers d'un développement type compte à rebours. Quoi qu'il en soit, suite à une mauvaise manipulation, une bactérie mortelle s'échappe d'un laboratoire aussi bien confiné que mon local à vélo, et les premières victimes tombent comme des mouches. Des bestioles dans un premier temps, puis des hommes (enfin surtout des femmes et des enfants !)

 

 

La suite des événements n'est pas difficile à deviner puisque tous les poncifs du genre catastrophe répondent présents, mais si Guerre biologique ne se différencie en rien de la myriade de titres existants sur ce thème, cela n'en fait pas pour autant le plus mauvais. Exit le sensationnalisme. Il n'est pas question ici de montagnes de corps boursouflés, de hordes de contaminés qui courent dans tous les sens ou encore de villes désertées par toute forme de vie. Petit budget oblige, l'approche choisie tient plus du documentaire que des films catastrophes ou de science-fiction. Un choix d'ailleurs étonnant lorsque l'on sait que le réalisateur n'est autre que Ed Hunt, connu pour Les Tueurs de l'éclipse, ainsi que diverses productions plus ou moins réussies qui présentent différentes formes de vies extraterrestres comme L'Invasion des soucoupes volantes, "King of the Streets" ou Manipulations.
Mais si l'on considère Guerre biologique comme une petite série B qui n'a pas d'autres prétentions que de divertir, le film est plutôt honorable dans son genre.

 

 

Nicolas

Vote:
 
0/10 ( 0 Votes )
Clics: 2652
0

Autres films Au hasard...