Amazones font l'amour et la guerre, Les
Titre original: Amazzoni : donne d'amore e di guerra
Genre: Aventures , Peplum
Année: 1973
Pays d'origine: Italie / Espagne
Réalisateur: Alfonso Brescia
Casting:
Lincoln Tate, Lucretia Love, Paola Tedesco, Mirta Miller, Benito Stefanelli, Genie Woods, Solvi Stubing, Alberto Dell'Acqua, Roberto Alessandri, Marco Stefanelli...
Aka: Les amazones, filles pour l'amour et la guerre
 

Une tribu de femmes guerrières qui n'a jamais connu un autre métier que le combat.
Une tribu qui tue tous les enfants mâles et qui garde seulement les femmes. Leur seul moyen de vivre consiste à saccager les villages voisins où elles pendent les hommes prisonniers, les violentent et les tuent après s'en être servi. Personne n'a le courage de les combattre, jusqu'à ce que les femmes des villages, terrorisées, forment un nouveau groupe de combat.

 

 

Les Amazones... commence doucement avec la rencontre d'un couple, se promenant à cheval avec en fond une agréable musique de Franco Micalizzi (qui se croit en plein Far West). S'en suit l'arrivée de nos amazones et le premier combat exagérément chorégraphié, notre bel apollon (Lincoln Tate) réussira quand même à trancher un bras avant de se faire capturer pour servir d'esclave. Sa bien-aimée étant une amazone, elle recevra le terrible châtiment des traîtresses.
Cette mise en bouche présage donc une suite intéressante, malheureusement peu d'autres instants parviendront à ce niveau, ça reste globalement très sobre, des scènes sulfureuses très timides, en fait juste Paola Tedesco faisant du cheval entièrement nue, quelques nibards par-ci par-là et des combats pas sanglants parsèment un récit bien terne.
De plus, les combats sont souvent nocturnes, c'est très gênant surtout pour le final se déroulant entièrement de nuit, on distingue peu de choses et c'est difficile de suivre les affrontements dans cette obscurité omniprésente. En fin de compte la seule chose que l'on remarque c'est la raison pour laquelle il fait nuit, nos chères amazones munies de masques sont en fait des hommes. Si leurs carrures et leurs mouvements ne réussissent pas à vous persuader de leur non-féminité, le slip rouge d'un des cascadeurs apparaîtra plusieurs fois pour vous en convaincre.
Ne soyons pas non plus trop expéditifs, les entraînements des villageois par nos quatre bandits et quelques face-à-face comportent des particularités amusantes, la première étant la célèbre technique de la "Lutte Caspienne" qui se rapproche étonnamment de la non-moins célèbre technique de Terence Hill et Bud Spencer. D'ailleurs le chef des bandits (Riccardo Pizzuti) a joué plusieurs fois avec ces deux acolytes. Ensuite le trampoline est utilisé à l'excès, nos mercenaires s'en servant discrètement pour sauter avec joie sur les guerrières impuissantes.
Vu le budget et les vingt acteurs interférant sur trois décors et demi, Les Amazones font l'amour et la guerre réussit quand même à s'en sortir, certains moments longuets étant souvent relevés par quelques friandises (un sein, un slip, un coup de pied retourné et j'en passe...), le tout sur une musique totalement décalée.

 

 

Note : 5,5/10

 

Gregore
 
A propos du film :
 

# Le rôle d'Erno (le premier fiancé lâche de Valeria) est tenu par Benito Stefanelli qui compte dans sa filmographie "L'Homme puma", "Vivre pour survivre" et pas mal de Leone.


# En France, il existe une édition vhs chez "Les productions du tigre vidéo", l'intro indique d'ailleurs un autre titre : "Les amazones, filles pour l'amour et la guerre", la durée se rapproche péniblement des 100 min de la version d'origine.

Vote:
 
4.00/10 ( 11 Votes )
Clics: 8023
0

Autres films Au hasard...