Blood Song
Genre: Gore , Horreur , Psycho-Killer
Année: 1982
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Alan J. Levi
Casting:
Donna Wilkes, Richard Jaeckel, Antoinette Bower, Frankie Avalon, Lenny Montana, Dane Clark, Victor Izay...
 

Blood Song ou "on connait la chanson mais le refrain fonctionne".
Dans ce psycho-killer parmi les plus rares de son époque, Frankie Avalon ex-idole de la jeunesse des années 60, incarne Paul, un maniaque échappé de l'asile.

 

 

Un cousin de Michael Myers donc mais avec quelques spécificités propres. Comme le recours fréquent à la hachette lorsqu'il commet le meurtre ou, plus inhabituel encore, l'emploi d'une flute avec laquelle il joue le même air (la fameuse "Blood Song") lorsqu'il se sent contrarié.
C'est à dire globalement avant chaque crime. Et à chaque victime d'en rajouter une couche en se moquant de son étrange vice (originaire en fait d'un traumatisme post-enfantin).

Et puis il y a son groupe sanguin : avant son évasion, Paulo avait accepté de donner un peu de son sang, qui finira par s'écouler dans les veines de la jeune Marion (Donna Wilkes), une grave accidentée de la route.
L'accueil de ce fluide étranger va doter l'adolescente d'un effet secondaire particulièrement incommodant. Celle-ci développe le don de "double vue" et assiste à distance aux forfaits du psychopathe. Un "truc" du cinéma fantastique déjà employé auparavant, rongé aujourd'hui jusqu'au trognon.

 

 

Blood Song surprend également par son caractère pathos. Marion, véritable Causette des temps modernes traine sa patte pourrie, porte des fringues moches et ne cesse de subir les remontrances de son moraliste de père dès qu'elle franchit la porte de son foyer. Le paternel est brillamment interprété par Richard Jaeckel, ni franchement sympathique, ni totalement haïssable. Son autorité pesante sert en vérité de pare-feu à un amour sincère envers sa fille, comme le montrent quelques séquences touchantes où sa tendresse naturelle remonte en surface.

Donna Wilkes quant à elle, démontre une fois n'est pas coutume une habileté évidente à incarner des personnages infortunés, en atteste sa performance l'année suivante dans le très réussi "Angel".
Pour toutes ses raisons, et combinées à d'autres d'ordre déjà plus prévisible, Blood Song conviendra à l'amateur lambda de psycho-killer. D'autant plus que les rares meurtres versent dans un gore plaisant, dont un (quasi) démembrement à la hache particulièrement brutal.

 

 

Throma

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2004
0

Autres films Au hasard...