Prophecy II, The
Genre: Horreur , Fantastique
Année: 1998
Pays d'origine: États-Unis
Réalisateur: Greg Spence
Casting:
Christopher Walken, Jennifer Beals, Russell Wong, Brittany Murphy, Eric Roberts...
Aka: God's Army II
 

Gabriel, chassé de l'enfer, se retrouve sur Terre pour empêcher la naissance d'un enfant. Celui-ci est le fils d'un ange (Danyael) et d'une humaine (Valérie), et doit mettre fin à la guerre entre les anges.

 

 

Le retour des anges sans sexe et qui se tiennent debout sur le dossier d'une chaise, comme de vulgaires piafs, ne s'imposait pas vraiment malgré la belle prestation de Walken. Cette séquelle n'était donc pas vraiment utile mais, petite surprise, elle débute pourtant par une scène tout a fait jouissive. En effet, le pauvre Gabriel se fait éjecter de l’enfer par Lucifer (Lulu pour les intimes), "car l’enfer est trop petit pour nous deux" - dixit ce dernier. Malheureusement, le film ne saura jamais capitaliser sur ce morceau de bravoure, visuellement réussi. Au lieu de cela, les scénaristes préfèrent nous livrer un décalquage en règle de "Terminator", remplaçant le tueur cybernétique par un ange (Walken). Sa mission : éliminer un Nephilim (fruit des amours d'un ange et d'une humaine)... pas vraiment original. Surtout lorsque les idées du premier opus sont de nouveau recyclées, un peu comme les cadavres que ressuscite Gabriel afin de lui servir de chauffeur (Brittany Murphy remplace Amanda Plummer dans un rôle équivalent). On notera au passage une légère critique sur l'industrialisation, puisque les deux tourtereaux vont trouver refuge au fameux jardin d'éden (non, pas la boite à partouze, l'autre !) qui est devenu une usine, incarnation du rêve américain !

 

 

Si Christopher Walken et sa coupe de cheveux improbable est bien de retour, certains personnages secondaires du premier opus sont aussi de la partie. Ainsi, on retrouve le personnage de Thomas Dagget repris par Bruce Abbott ("Re-animator"). Cependant, celui-ci ne fait pas long feu (c'est le cas de le dire) et se fait éliminer, juste le temps de faire la jonction entre les deux épisodes. Par contre, le personnage anecdotique du médecin légiste revient de nouveau sous les traits de Steve Hytner, un comédien à l'air un peu crétin aperçu dans pas mal de séries dont "Seinfeld". C'est le seul personnage récurrent, en dehors de Walken, à apparaître dans les trois épisodes.

 

 

La belle Jennifer Beals était déjà bien loin de "Flashdance" (1983) et s'embarquait dans la figuration parfois douteuse ("Turbulence 2"). Depuis, l'actrice enchaîne une seconde carrière à la télévision, notamment dans la série-télé lesbienne "The L Word" (2004 à 2009). Elle vient de tourner dans une série fantastique, "Proof", pour la chaîne TNT. Dans un petit rôle, on retrouve Eric Roberts qui vient toucher son cachet, comme il le fait depuis maintenant plusieurs années.

 

Ce qui est passablement perturbant dans cette franchise, c'est que plus elle évolue, plus elle devient décousue voire carrément incohérente. Ainsi, le fait que les anges aient des pouvoirs mais n'arrivent pas à éliminer la pauvre Jennifer Beals reste l'un des grands mystères de la série. Pourquoi un ange a-t-il besoin d'une voiture pour éliminer quelqu'un ?

 

 

The Omega Man



En rapport avec le film :

# La critique de The Prophecy

# La critique de The Prophecy 3

Vote:
 
4.25/10 ( 4 Votes )
Clics: 1344
0

Autres films Au hasard...