Equinox
Genre: Horreur , Aventures
Année: 1970
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Jack Woods
Casting:
Edward Connell, Barbara Hewitt, Frank Bonner, Robin Christopher, Jack Woods, James Phillips, Fritz Leiber Jr., Patrick Burke...
 

David, accompagné de trois amis, compte bien rencontrer le professeur Waterman, vivant reclus dans une cabane au fin fond d'un parc forestier. Le vieil homme, autrefois archéologue de renom, détiendrait un grimoire légendaire recelant de forts curieux textes sur la démonologie.
Sitôt arrivés sur les lieux, nos quatre amis découvrent le logis du professeur saccagé et inhabité. A la recherche de Waterman, ils ne vont pas tarder à se heurter à des forces maléfiques, visiblement issues du livre maudit.

 

 

Une cabane au fond des bois, un archéologue disparu, un grimoire maléfique, des cas de possessions démoniaques... Ca ne vous rappelle rien ? Mais oui, bien sur, ça crève les yeux : Bambi !
Ce court résumé, aussi vaseux que ma blague, fait irrémédiablement penser à un clone d'Evil Dead. La vérité est ailleurs, Scully. Equinox, véritable travail acharné d'étudiants passionnés par le fantastique, a été bouclé en 1970, soit une bonne douzaine d'années avant le chef d’œuvre de Raimi.
Plagiat ? Raimi dément pourtant s'être inspiré du film de Jack Woods pour son premier long métrage.
Si le scénario d'Evil Dead sent donc le réchauffé à plein nez, ça n'empêchera pas Raimi de révolutionner tout de même le cinéma horrifique grâce à ses vertigineux effets de caméra et sa mise en scène épileptique.
Quoi qu'il en soit, revenons en à nos moutons.
La bande de moutons donc (de simples étudiants en fait, m'apprend-on), responsable de ce sympathique Equinox s'inspire quant à elle des fantaisies de Ray Harryhausen pour parachever les nombreux trucages présents à l'écran et le bestiaire de créatures fabuleuses qui va avec. On y croise entre autres : une créature tentaculaire typiquement lovecraftienne, un géant, un homme-gorille cornu, un diable ailé, etc.
Ce généreux bestiaire met d'ailleurs du temps à débouler dans le récit, ce qui promet malheureusement une première moitié de film apathique et ronflante.
Le rythme s'accroît par la suite, sitôt le Necrono... enfin, le bouquin là, découvert et ses incantations récitées au grand désespoir de nos quatre héros inconscients.

 

 

Au sein de la toute jeune équipe de tournage circulent quelques futures renommées du cinéma et de la télévision : Denis Muren, star actuelle dans le milieu des effets spéciaux occupe ici le poste non crédité au générique de co-réalisateur tandis qu'Ed Begley Jr., un habitué des sitcoms et des téléfilms mièvres américains débute ici sa carrière en tant qu'assistant caméra.
Les vétérans Fritz Leiber (brillant écrivain de science-fiction campant dans Equinox le personnage du professeur Waterman) ainsi que Forrest J. Ackerman (personnalité excentrique incontournable dans le milieu du fantastique hollywoodien) sont également de la partie.
Avec la récente sortie en DVD d'Evil Dead dans nos contrées, il serait de bon aloi de rendre enfin à César ce qui lui appartient (mais non, pas sa pâtée pour chien) en (re)découvrant la principale source d'inspiration du classique de Sam Raimi.

 

 

Throma
Vote:
 
7.00/10 ( 5 Votes )
Clics: 3720
0

Autres films Au hasard...