Monstres de la mer, Les
Titre original: Humanoid from the deep
Genre: Horreur , Epouvante
Année: 1980
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Barbara Peeters
Casting:
Doug Mc Clure, Ann Turkel, Vic Morrow, Cindy Weintraub, Anthony Penya...
 

Voilà à priori le schéma type de film qui donne envie. Un scénario minimaliste, nous faisant croire que dans une petite ville de pêcheurs de saumons, des scientifiques ont foutu dans la flotte on ne sait quelle substance chimique qui aurait pour vertu d'aider ces braves et rentables salmonidés à se reproduire et à se développer... Mais voilà, dans la mer, il se passe toujours des bidouillages qui dépassent l'entendement et nos poissons de muter en humanoïdes hargneux et revanchards !

 

 

L'idée même que le poisson lorsqu'il mute, se voit pousser des jambes et des bras, prête déjà à rire, mais en plus, les bébêtes circulent hors de l'eau comme vous et moi !
Evidemment, on est dans une production Roger Corman, ce qui en soit, ne laisse présager rien de bien cohérent, mais bon, sur ce coup là, on fonce droit dans le mur du grand n'importe quoi.
La mise en scène, une fois n'est pas coutume, est confiée à une femme. On aurait pu donc espérer un traitement différent de ce que l'on a l'habitude de voir, et bien pas du tout ! Elle ponctue la plupart de ses séquences soit d'une scène gore (plutôt réussies pour la plupart), soit d'une nana qui déboule les nichons à l'air... Jubilatoire n'est-il pas ? Et cette fois, on ne pourra accuser personne de misogynie primaire...
Les deux scènes que l'on retiendra probablement c'est l'attaque d'une armée entière de poissons mutants lors d'une fête foraine, défouraillant à tour de nageoires tous ceux qui se mettent sur leur chemin. La seconde est la scène finale, pompant de A à Z "Alien, le huitième passager". Une nana s'étant faite violer par un mutant accouche d'un bébé homme poisson qui lui explose le bas-ventre dans de magnifiques volutes sanguinolentes.

 

 

Enfin, qui dit production Corman, dit forcément monstres caoutchouteux à bon marché, et une fois de plus, on est gâté ! Les monstres de la mer n'ont rien à envier aux hommes poissons de Martino ("Le Continent des hommes poissons"). Laids, mal foutus, voire carrément ridicules, il suffit de voir la taille démesurée de leurs bras, mus de façon irréaliste par de pauvres figurants faisant ce qu'ils peuvent pour donner une démarche cohérente à ces tristes bestioles.
En gros, on évolue dans la série B à bon marché mais réalisée avec générosité. Pas de quoi s'attendre à la révolution du genre, mais de quoi passer une soirée agréable devant un programme involontairement drôle et pimenté de quelques scènes gore.

 

 

Nickbur
Vote:
 
7.75/10 ( 12 Votes )
Clics: 5097

1 commentaire(s) pour cette critique


Autres films Au hasard...