Pack, The
Genre: Horreur , Agressions animales
Année: 1977
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Robert Clouse
Casting:
Joe Don Baker, Hope Alexander-Willis, Richard B. Shull, R.G. Armstrong, Ned Wertimer, Bibi Besh, Richard O'Brien, Sherry Miles...
Aka: The Long Hard Night / The Long Dark Night / Die Meute (Allemagne)
 

Sur une île paisible ou ne vivent que quelques personnes, la principale occupation est d'accueillir les touristes, mais ces derniers peu scrupuleux n'hésitent pas à y abandonner leurs chiens. Très vite ces derniers se regroupent en une meute féroce qui menace les occupants de l'île.

 

 

Voici un petit film typique des années septante issu du croisement entre préoccupations écologiques et un genre très spécifique du cinéma d'épouvante, le film d'agressions animales. Ce mélange presque contre nature, initié par le succès de "Jaws", donnera naissance a toute une série de production plus ou moins réussies comme Grizzly, Day of the Animals, Long Week End, Prophecy, ...


Si le scénario n'a rien de bien original, un groupe de personnes isolées dans un milieu hostile doivent affronter un danger quelconque, ici matérialisé par une meute de chiens sauvages et affamés. On peut néanmoins noter le petit clin d'oeil écologique qui ravira les membres de la SPA. En effet les chiens ne deviennent pas méchants à cause d'une quelconque mutation ou manipulation génétique, mais bien à cause de la bêtise humaine. Un peu comme si tous les chiens abandonnés sur le bord de nos autoroutes se regroupaient en meute pour attaquer les automobilistes égarés !

 

 

La réussite ou l'échec de ce genre de production tient souvent au dressage des animaux et à leurs réactions face à la caméra, dans le cas présent on peu parler d'une franche réussite. S'il n'évite pas quelques temps morts lors des inévitables scènes d'expositions, le réalisateur répartit avec parcimonie ces scènes chocs. Si les effets gores et les victimes sont peu nombreuses (un cheval et quatre personnes), cela ne nuit aucunement à l'efficacité de l'ensemble. Les attaques devenant graduellement de plus en plus impressionnantes et spectaculaires. Réalisé à l'"ancienne" sans effets numériques avec de vrais animaux et leurs dresseurs, le film réussit là où beaucoup ont échoué et sont tombés dans le ridicule (voir "Dogs" sur le même thème).

 

 

Joe Don Baker abandonne sa batte de base ball et ces rôles de justicier ("Justice Sauvage", "Trahison se paie cash") pour interpréter un biologiste marin (!!) venu étudier les crevettes et accessoirement la mignonne Hope Alexander-Willis (en fait une grosse crevette). Parmi les autochtones on reconnaîtra ce bon vieux R.G. Armstrong qui nous refait le coup du vieux baroudeur jamais content et rouspéteur (dommage que son rôle soit bêtement sacrifié), pour les plus jeunes c'est le colonel qui accueil Swarzy au début de "Predator", les autres le connaisse pour l'avoir croisé dans pas mal de série B.


Le réalisateur réussit à créer une vraie ambiance de malaise tout en évitant les débordements sanglants. Les chiens sont particulièrement convaincants (bravo aux dresseurs) et leurs maquillages les rendent encore plus terrifiants. Deux séquences valent à elles seul la vision de cette petite production, la première où l'héroïne est assiégée dans sa voiture par la meute en furie, il faut voir les chiens s'acharner sur la capote de l'automobile ou se jeter sur le pare brise. L'autre séquence est l'assaut de la maison où sont réfugiés les survivants, les chiens déchaînés essayent de rentrer par tous les moyens faisant preuve d'une intelligence et d'une persévérance peu commune. Deux scènes tellement efficaces qu'elles ont inspiré le fameux "Cujo".

 

 

Difficile d'ébranler un mythe aussi tenace que celui du chien considéré comme le meilleur ami de l'homme. Pourtant il est presque certain après la vision d'un tel film, vous ne regarderez plus votre compagnon à quatre pattes de la même façon. Le film finit néanmoins par une petite note d'optimisme avec la réconciliation (provisoire) de l'homme et du chien. Un film oublié à découvrir.

 

The Omega Man
Vote:
 
7.25/10 ( 8 Votes )
Clics: 4847
0

Autres films Au hasard...