Zombi holocaust
Titre original: La Regine dei Cannibali
Genre: Zombie , Horreur , Cannibalisme
Année: 1979
Pays d'origine: Italie
Réalisateur: Marino Girolami (Sous le pseudo de Frank Martin)
Casting:
Ian McCulloch, Alexandra Delli Colli, Dakkar, Donald O'Brien...
Aka: La Terreur des zombies / Doctor Butcher M.D. / Zombies Cannibal Ferox / Carnage / Zombie 3
 

Des vols d'organes sont constatés dans un hôpital new-yorkais. Une investigation entraîne les enquêteurs sur la piste d'une secte vénérant le dieu Kito, établie sur une île. Tandis que les fanatiques démontrent bien vite leur penchant prononcé pour le cannibalisme, l'expédition est également confrontée aux expériences peu orthodoxes d'un savant fou, et à ses zombies dociles...

 

 

"Zombi holocaust", ou la promesse de la rencontre entre les deux êtres les plus affamés du cinéma de genre. Paradoxalement, le titre ("Zombi holocaust" donc, histoire de renvoyer à la fois à un superbe film de Fulci autant qu'à un célèbre film de cannibales) s'avère être mensonger. D'une part, le temps d'apparition des zombies à l'écran est très réduit, et d'autre part, ils ne bouffent personne !
Ce sera donc à ces braves indigènes anthropophages que reviendra la tâche d'éradiquer la plupart du casting. D'où le paradoxe.
Heureusement ils savent assurer le spectacle, au travers d'une succession de scènes gores savoureuses, parmi lesquelles un superbe égorgement, une énucléation, deux empalements ainsi que les étripages de rigueur.
Inutile de revenir sur la scène qui contribua énormément à la réputation de "Zombi holocaust", à savoir la tête du mort vivant écrabouillée au moteur de hors-bord. Ah ben je l'ai quand même fait. Tant pis.
Au beau milieu de ces débordements sanglants, on retrouve Ian McCullogh et Dakkar (déjà vus dans "Zombi 2") ainsi que Donald O'Brien en savant dégénéré, à l'affiche d'un nombre conséquent d'autres productions italiennes.
Il convient également d'évoquer l'emploi fort peu discret dans le film d'un stock-shot tiré tout droit de "L'enfer des zombies" : celui de la jeep traversant le village à l'abandon, un plan repiqué sans vergogne et dans lequel il est aisé de distinguer la chevelure conséquente de l'une des actrices à travers le pare-brise.

 

 

Pour le reste, "Zombi holocaust" est un bis parfaitement délicieux et attachant, généreux en tripaille et distillant une petite touche d'érotisme bienvenue au travers de la sublime Alexandra Delli Colli, qui n'hésite pas à laisser tomber la chemise, et ce à plusieurs reprises.

 

Toxicavenger
Vote:
 
6.61/10 ( 18 Votes )
Clics: 5929

1 commentaire(s) pour cette critique


Autres films Au hasard...