Dernières News

Week-end sauvage - 1976

News image

Produit par Ivan Reitman, et réalisé par un William Fruet alors au début de sa carrière, Death weekend est un film démarrant comme un thriller et s'achevant en rape and revenge bien sanglant

Fast Reviews | 25 Mai

L'Enfer des Mandingos - 1976

News image

En 1976, après le détonnant Mandingo de Richard Fleischer qui plomba la carrière du réalisateur de Blind Terror, Steve Carver s'attelait à une suite...

Fast Reviews | 20 Mai

The Last Survivors - 2014

News image

Selon Princesse Rosebonbon, The Last Survivors, aka The Well, est un western post apocalyptique qui vaut le détour...

Fast Reviews | 14 Mai

L'Évadé de Yuma - 1968

News image

Dans la série "avis succincts des psychovisionautes, un petit spagh réalisé par Camillo Bazzoni, qui tournera ensuite Abus de pouvoir, en plus de scénariser certains films de son frangin Luigi...

Fast Reviews | 13 Mai

Lâchez les Monstres – 1970

News image

Scream and scream again est un thriller horrifique et science-fictionesque adapté d'un roman de Peter Saxon - The Disoriented Man - publié en 1966...

Fast Reviews | 12 Mai

Enquête dans l'impossible - 1974

News image

"Dayton, USA. 1968. Par un beau matin, Barbara Ann Butler disparait après avoir effectué ses courses dans une supérette. Son corps est retrouvé 25 heures plus tard...

Fast Reviews | 11 Mai

Une tranche de Bifff pour Jean-Jacques Rousseau
Écrit par Bigbonn   

Excellente nouvelle pour tous les amateurs de cinéma fait avec plus de passion que d'argent : "Karminsky-Grad", le nouveau film de Jean-Jacques Rousseau, fera partie de la selection du BIFFF...

 

... Poète maudit de l'absurde auto-proclamé (mais c'est mérité), celui-ci aura donc droit à une projection en avant-première au festival du film fantastique de Bruxelles.

 

 

"Quelle menace place au-dessus de Charleroi ?
L'Amour est-il plus fort qu'un baril d'uranium ?
A quoi ressemblera la Wallonie dans le futur ?
Les insectes résisteront-ils à l'Hécatombe ?"

Synopsis :


Igor Yaboutich – bolchévique stalinien convaincu, déjà vu dans Irkutz – prépare le coup le plus fumeux qui soit : anéantir l’Occident Chrétien. Il décide d’utiliser l'arme de destruction massive par excellence : la bombe atomique !

Et c'est la ville de Charleroi (en Belgique) – renommée Karminsky-Grad – qu'il choisit pour élaborer ce sombre projet de mort.
Après de nombreux événements sanglants, et puisque le sang appelle le sang, Igor Yaboutich – seul sage parmi les fous – décide de sacrifier son autorité sur l’autel de la folie.

Il inaugure ainsi une nouvelle ère de carnage en Europe.

 

 

On le voit, le cinéaste au passe-montagne ne recule, une fois de plus, devant rien pour mettre en images ses idées les plus folles. Celui qui déclare : "tourner sans assurance, pour des questions de budget", "convaincre les participants à travailler gratuitement en leur promettant l'immortalité par l'image" et "ne pas avoir peur du ridicule", a réussi, au fil des ans, à construire une oeuvre unique aux titres aussi guillerets que "Le diabolique Docteur Flak", "L'amputeur wallon", "Furor Teutonicus" et autre "La revanche du sacristain cannibale".

Il a aussi réussi également , et ce n'est pas son moindre mérite, à fédérer toute une équipe autour de sa passion. On y retrouve notamment Noël Godin, plus connu pour ses entartages que pour ses propres films (il réalisa dans les années 70 Prout, prout tralala et Grèves et pets), mais aussi d'autres acteurs, tous amateurs: Vladimir Kamenov, Olga S., Léon Stone, Béla Olah, Francis Somville, Baraka Bahamas, etc.

 

 

Cette projection dans le cadre du Bifff, en sélection officielle, est donc une forme de consécration pour Jean-Jacques Rousseau et l'occasion, trop rare, de voir l'un de ses films sur grand écran.

Pour plus d'infos :


le site de Jean-Jacques Rousseau
le site du film
le site du BIFFF

L'affiche du BIFFF :