Auteur Commentaire
mallox Enfin vu hier soir dans d'excellentes conditions. Que dire ? Je trouve "Amer" remarquablement fait et probablement le film dont voulait accoucher leurs auteurs. La première partie est très belle, perso, le mort m'a fait pensé à la sorcière de Suspiria. De là, on rentre donc dans la psyché d'un personnage et c'est quasiment d'un point de vue intérieur que c'est tourné, filmé, pensé. La seconde partie, la plus courte aussi est selon moi la plus belle. En deux regards, on dit plus que moult dialogues et j'ai été très sensible donc au segment adolescent. Et puis ensuite, je dois dire que les 20 dernières minutes m'ont parues un peu moins bonnes, ne suscitant finalement que peu d'empathie pour le personnage principal au point qu'on quitte le film en ce disant qu'il est certain que l'on vient d'assister à un objet somptueux mais peut-être aussi, un peu froid. Pourtant, l'habileté dont font preuve Hélène Cattet et Bruno Forzani pour intégrer les éléments giallesques est remarquable ; ceux-ci imprègnent carrément la mise en scène et on n'assiste pas, loin de là, à un hommage au genre ou à des clins-d'oeil qui s'appesantissent sur une passion prenant le dessus sur un point de vue cinématographique tout à fait personnel ; au contraire même, les plans évoquant des films en particulier et de façon directe, sont elliptiques et ne durent pas plus de deux secondes. bref, on peut parler d'influence digérées, ce qui est très rare, d'autant plus dans un premier film. Parfois également, ça rappelle les expérimentations d'un David Lynch, notamment dans les déformations des corps servant aux transitions d'époques, de même le travail sur le son, exemplaire, lui aussi. (à ce titre, la scène du peigne sur la langue est d'une subtilité sans nom, mais ce n'est pas la seule, les 3/4 des scènes sont du même niveau !). Idem, pour l'utilisation parcimonieuse et toujours en adéquation, de scores musicaux autant imparables que judicieusement choisis. Non, décidément, rien n'est n'est l'objet du hasard dans ce que nombreux qualifieront sans doute de bel objet. Pourtant, "Amer", fait partie de ces films dont je sors ne sachant trop quoi en penser, lui attribuant avec certitude d'immenses qualités, mais de ceux aussi que je ne pourrais bien juger qu'avec le recul et je dirais même rétrospectivement, à savoir au regard des films à venir de leurs auteurs. J'attends donc avec impatience leur prochain projet et de voir dans un même temps de quelle façon celui-ci évolue dans mon esprit. Quoiqu'il en soit et sera, c'est sans aucun doute une oeuvre qui mérite la plus grande attention.
Commentaire : jeu. 18-11-10