Auteur Commentaire
Throma Alice in Wonderland est un petit bijou soft en effet dans le sens où les coïts sont rapides (ce qui n'est pas plus mal parce que je sais pas pour vous mais moi les scènes de baisouille qui s'éternisent pendant quatre plombes, ça m'emmerde au plus haut point) mais ça demeure quand même un porno puisque rien ne nous est épargné. A des années lumières des trucs les plus crades de Costello ou Renzy puisqu'ici c'est bon enfant et sur le ton de la comédie (musicale s'il vous plaît puisque le film comporte bien des scènes dansantes et chantantes de la plus haute ringardise). Et puis on se marre bien. Le budget est aussi réduit que le fion de Kristine DeBell, les costumes ne se limitent qu'à des personnages en collant et le chapelier fou se fait même pomper le dard, ça fait partie de ces porno capables de réconcilier les spectateurs fâchés avec ce genre. A voir donc impérativement.
Commentaire : lun. 16-03-09