Auteur Commentaire
Gregore Une vision peu commune d'un Dracula sur le déclin, on découvre un Comte affaibli et chétif, assez différent de ses congénères vampires souvent perçus comme des séducteurs voir des demi-dieux. Udo Kier joue à merveille et arrive à provoquer chez le spectateur un sentiment de pitié pour ce personnage soit disant malfaisant qui dépéri à cause des moeurs libertins des jeunes filles, moeurs qui n'auront pas que des inconvénients puisqu'ils permettront la vision de deux charmantes italiennes peu avares de leur nudités.
Commentaire : mer. 01-04-09