votre psychovision du soir
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 61, 62, 63 ... 140, 141, 142  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Juil 27, 2012 7:32 am    Sujet du message: Répondre en citant



[REC]³ Génesis

Réalisé par Paco Plaza
Avec Leticia Dolera, Diego Martín, Ismael Martínez

J'avais bien aimé le premier, m'étais un peu emmerdé au second, pratiquant la surenchère jusqu'au too much en plus de ne jamais être surprenant, le troize réussit l'exploit de virer le concept "lieu clos plongé dans l'obscurité", ce qui donne un film comme plein d'autres.
Bref, aucun intérêt en plus que son humour potache tombe à plat et que le spectacle est dans son ensemble, terne. d'la merde de vrp peu imaginatifs.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3520
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Ven Juil 27, 2012 2:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

mallox a écrit:


The Raid - 2011

Réalisé par Gareth Evans
Avec Iko Uwais, Yayan Ruhian, Joe Taslim.

Au cœur des quartiers pauvres de Jakarta, se trouve une citadelle imprenable dans laquelle se cache le plus dangereux trafiquant du pays. Une équipe de policiers d’élite est envoyée donner l’assaut lors d’un raid secret mené aux premières lueurs du jour.

Failli abandonner à plusieurs reprises because un peu trop long, répétitif, sauf qu'il y a en dedans les combats les plus impressionnants vus ces dernières années. Tout ceci est très souvent à la limite de l'hallucinant, notamment un combat à 2 contre 1. Les scènes d'action, en plus d'être redoutablement efficaces sont incroyablement lisibles. Etonnante et détonante série B !


Lisibles c'est vrai mais pas aussi bluffantes que je l'imaginais. Des affrontements comme celui du 2 contre 1, HK nous en déverse des pelletées depuis des décennies maintenant donc pas ressenti de fièvre particulière devant cette scène.

La meilleure séquence de combat demeure selon moi celle du 1 contre 5 à machette parce que extrêmement tendue et à haute teneur mortelle.

Pour le reste, l'art martial issu du pays de Barry Prima, je le trouve bien répétitif (beaucoup d'empoignades au niveau de la taille s'achevant par des coups de coude dans le dos ou de coups de latte au ras du sol).

En fait, j'ai largement préféré le côté "siège" du truc se transformant au bout du compte en une espèce de film d'horreur.

Ca reste tout de même un film d'action plutôt attrayant mais pas extraordinaire.
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Juil 27, 2012 2:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Throma a écrit:

La meilleure séquence de combat demeure selon moi celle du 1 contre 5 à machette parce que extrêmement tendue et à haute teneur mortelle.

Pour le reste, l'art martial issu du pays de Barry Prima, je le trouve bien répétitif (beaucoup d'empoignades au niveau de la taille s'achevant par des coups de coude dans le dos ou de coups de latte au ras du sol)..


Soit pour la baston à la machette mais je trouve qu'il y a de beaux encastrables (ou pour être plus précis, des acteurs finissant encastrés dans des angles assez étonnants) ! J'en regarde des films de baston venant d'Asie, mais j'en vois rarement d'aussi bien réglés, dans le sens où les coups semblent ici atteindre leur but ; ils font illusion. Sans compter le côté lisible de plus en plus absent hélas. Et ça, ça fait peut-être la différence, je sais pas.
Ceci dit je m'extasie pas non plus, comme on l'a dit tous les deux, c'est répétitif en diable. D'un côté ça lui donne à la longue des airs de jeux vidéo comme on les aime pas trop, de l'autre, un côté immersif aussi, un peu comme un objet techno planant, légèrement hypnotique.
Enfin perso, j'en attendais rien, je savais à peine ce que j'allais regarder ... faut dire qu'après "Le lorax" ( frank_PDT_08 ) et deux semaines de Fantomas à la télé, il est possible que ça ait joué, ico_mrgreen

D'ailleurs dans la foulée j'ai regardé ça :



Et malgré le manque total d'originalité, je l'ai trouvé plutôt distrayant. :timide:
Quelqu'un l'a vu ?
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Lun Juil 30, 2012 6:54 am    Sujet du message: Répondre en citant



Doodslag - 2012

Réalisé par Pieter Kuijpers
Avec Theo Maassen , Gijs Scholten van Ascha, Maryam Hassouni...

Origine : Pays-Bas
Genre : Thriller


Max est ambulancier. Entre des clients racistes qui exigent que son assistante d'origine marocaine ne les touche pas et une bande de jeunes que chacun foutrait au cachot avec un goulot de Valstar dans le cul, sa vie bascule.
Un jour, alors qu'il amène en urgence une femme sur le point d'accoucher à l'hopital, il est stoppé par la bande de jeunes puis insulté. Ceux-ci lui barrent la route, Max est bien gentil mais il balance un bourre-pif à l'un des jeunes dont on apprend peu après qu'il est mort d'une hémorragie cérébrale. Max va en prison, il fait son temps, seulement à sa sortie, les jeunes le harcèlent encore et encore tandis qu'on se sert de lui pour des spectacles douteux : "Max : héros ou assassin ?".

Une sorte de Vigilante suicide assez étonnant. Pas mal du tout.


_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The Hard
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 17 Fév 2005
Messages: 1169

MessagePosté le: Lun Juil 30, 2012 7:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

mallox a écrit:


D'ailleurs dans la foulée j'ai regardé ça :



Et malgré le manque total d'originalité, je l'ai trouvé plutôt distrayant. :timide:
Quelqu'un l'a vu ?


Calibré pépère en effet ; y a ce qui faut ou il faut (ou presque) et une chute en parachute qui, au départ de l'orbite de la terre, prend à tout casser 10 secondes à son héro pour arriver les pieds au sol. J'ai aimé "Lock Out" comme je l'ai oublié.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Aoû 03, 2012 7:54 am    Sujet du message: Répondre en citant



TWIXT - 2012

Réalisé par Francis Ford Coppola
Avec Val Kilmer, Bruce Dern, Elle Fanning...

Un écrivain sur le déclin arrive dans une petite bourgade des Etats-Unis pour y promouvoir son dernier roman de sorcellerie. Il se fait entraîner par le shérif dans une mystérieuse histoire de meurtre dont la victime est une jeune fille du coin. Le soir même, il rencontre, en rêve, l’énigmatique fantôme d’une adolescente prénommée V...

Sur les thèmes de la création puis de la mémoire, Coppola balourde un film très risqué (autant que son précédent qui était tout sauf commercial). Le résultat divisera à coup sûr ! D'autant que c'est pas un film facile et faut un petit temps pour s'habituer à Val Kilmer en baleine déguisée en Gérard Depardieu.
Perso j'ai plutôt bien aimé parce que ça va en faire chier pas mal. Ensuite parce que ça rappelle les débuts du cinéaste chez Corman, enfin parce que j'y ai retrouvé une ambiance onirique proche par exemple d'un "Lemora", en version chemin spirituel d'un sous Stephen King. Ce film est loin d'être aussi honteux qu'on a pu le dire à sa sortie. D'ailleurs il est bien meilleur que son indigeste "Dracula".
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Sam Aoû 04, 2012 7:45 am    Sujet du message: Répondre en citant



Sommeil blanc - 2009

Réalisé par Jean-Paul Guyon
Avec Hélène de Fougerolles, Laurent Lucas, Marc Barbé plus
Genre : Thriller, Drame

Dans le silence et le froid des hauts plateaux alpins, Camille, une jeune femme peintre, vit dans un chalet à l'écart du monde. Elle croise un matin le chemin d'un jeune garçon surgi de nulle part, qui va peu à peu envahir son quotidien. La jeune femme, au risque de voir sa vie bouleversée, va chercher à percer son mystère.

Si à toi aussi ta salope de pharmachienne t'a refusé de te donner du Théralène parce que t'avais pas d'ordonnance alors que cette pute vend 500 produits amincissants mis en devanture, regarde "Sommeil blanc". Effet garanti au bout de 35 minutes maxi.
Pour renvoyer son échantillon de film au cas où l'effet escompté n'a pas eu lieu, c'est sur Millevaches.net : http://www.millevaches.net/forum/search.php?search_author=greg
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3520
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Lun Aoû 06, 2012 4:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant



The Incident d'Alexandre Courtès - 2011

Pas mal du tout voire pratiquement bien.

"Alone in the Dark" de Sholder inversé puisque ce sont les sains au milieu des fous lors d'une coupure générale de courant.

Il est très répandu de reprocher à un film sa trop longue durée et de regretter qu'une amputation de plusieurs minutes n'ait pas été pratiquée.
Ici, c'est l'effet inverse pour une fois : le film aurait gagné à être rallongé de 10 voire 15 bonnes minutes.
Car quand la tension (fort bien conduite) s'envole, elle retombe un peu trop vite.

Le réal vient du clip pourtant on est vite rassuré de constater que la mise en scène demeure très sobre ; les personnages principaux ne versent pas dans le tendancieux ni dans le jeunisme irritant puisqu'il s'agit de membres d'un groupe de grunge donc avec moustache et cheveux au vent ; la copine du héros a une sacré paire ; la violence y est brutale mais pas surrenchérique non plus et comme déjà évoqué, le suspense est très bien soutenu.

Suffisamment d'atouts dans la manche pour se motiver à le voir et à l'acheter lors de sa sortie dvd.
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mer Aoû 08, 2012 9:58 am    Sujet du message: Répondre en citant



Coriolan - 2012
(Coriolanus, l'homo-hémorroïdus)

De et avec Ralph Fiennes
Avec Gerard Butler, Jessica Chastain, Vanessa Redgrave, Brian Cox...

Etonnante et vigoureuse adaptation de William Shakespeare . Les acteurs y sont très bons, mention spéciale à Brian Cox, tout en retenue par rapport au jeu en force du trio Ralph Fiennes/Gerard Butler/Vanessa Redgrave.
Faut dire aussi que c'est le genre de film que je découvre sans savoir du tout de quoi il retourne. Donc ça fait bizarre de voir des paramilitaires avec des noms latins genre Caïus Marcus, une Rome dans le chaos, le tout ressemblant à un péplum.
Bien.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4599

MessagePosté le: Mer Aoû 08, 2012 10:46 am    Sujet du message: Répondre en citant

mallox a écrit:
c'est le genre de film que je découvre sans savoir du tout de quoi il retourne. Donc ça fait bizarre de voir des paramilitaires avec des noms latins genre Caïus Marcus, une Rome dans le chaos, le tout ressemblant à un péplum.
Bien.

et pourquoi ils ont des noms latins, donc? c'est quoi, un péplum contemporain?!? new_help
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4456

MessagePosté le: Mer Aoû 08, 2012 11:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bigbonn a écrit:

et pourquoi ils ont des noms latins, donc? c'est quoi, un péplum contemporain?!? new_help

Parce que Coriolan (Patricien ennemi de la plèbe et traitre à sa patrie) est un personnage mythique des débuts de la république romaine. http://www.universalis.fr/encyclopedie/coriolan-caius-marcius/
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mer Aoû 08, 2012 1:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bigbonn a écrit:
mallox a écrit:
c'est le genre de film que je découvre sans savoir du tout de quoi il retourne. Donc ça fait bizarre de voir des paramilitaires avec des noms latins genre Caïus Marcus, une Rome dans le chaos, le tout ressemblant à un péplum.
Bien.

et pourquoi ils ont des noms latins, donc? c'est quoi, un péplum contemporain?!? new_help


Et oui, l'époque à laquelle se passe le film reste indéterminée mais ça ressemble à aujourd'hui au lieu de se passer en - 490...
J'ai mis 30 minutes (sur plus de 2h de film) à capter que j'étais probablement chez Skakespeare. Surtout que la première partie est quasiment un film de guerre civile et d'action







_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Aoû 12, 2012 10:40 am    Sujet du message: Répondre en citant



2 Days In New York - 2012

Réalisé par Julie Delpy
Avec Julie Delpy, Chris Rock, Albert Delpy, Vincent Gallo, etc.

Parce décidément je trouve les films de Julie Delpy drôlement sympas, celui-ci compris ; spéciale dédicace à la soeur exhib qui devrait vivre "avec une bite dans la chatte". Idem pour pas mal de séquences ainsi que le passage avec Vincent Gallo.
J'avoue sans honte, j'ai aimé tous les films de Delpy, y compris "La comtesse" qu'on oublie trop souvent dans les réussites du genre horrifique (et romantique) français alors que pour une fois, c'en est une.




The Last Son, la malédiction - 2011

Réalisé par Agnès Merlet
Avec Rachel Hurd-Wood, Harry Treadaway, Thomas Brodie-Sangster...

James Furlong, orphelin de mère, se découvre un don extraordinaire à la suite d'un accident qui cause la mort de son père et de sa grand-mère. Bouleversé par le mystérieux pouvoir qu'il s'est découvert, James s'isole dans une forêt pour éviter de faire du mal à ses proches et décide d'y vivre. Quelques années plus tard, une jeune fille nommée Mae, se réfugie dans la même forêt à cause d'un mal incurable qui l'aurait atteint. Les deux jeunes se rencontrent et tombent amoureux l'un de l'autre. Leur union permet à James de découvrir une force jusqu'alors insoupçonnée dans ses pouvoirs.

Un drôle d'objet à priori. Du fantastique à mi-chemin entre un Jane Campion qui tournerait un remake de "l'enfant sauvage" de truffaut (et avec le regretté Claude Miller) et un Shyamalan.
Finalement, malgré des maladresses, à la fois dans le récit et dans les effets spéciaux (même si la scène où les gamins qui se mettent à vomir du sang fonctionne pas mal), j'ai trouvé là un conte assez naïf et tout compte fait plutôt joli. (Et meilleur qu'un Shyamalan pour ceux que ce nom rebuterait).
Et ça m'a plus emballé que "Dorothy". Pas si mal donc.




The Silent House - 2012
(La Casa Muda)

Réalisé par Gustavo Hernandez
Avec Florence Colucci, Gustavo Alonso, Abel Tripaldi...

Marrant comme un film on ne peut plus classique de maison "assaillie" (?), tourné façon caméra vérité peut fonctionner à peu près à partir du moment où l'actrice (à 95 % présente à l'écran) se montre convaincante.
Il n'y a rien dans ce film qui le différencie d'un autre et durant au moins 50 minutes, c'est juste les déambulations d'une personne (deux avec le père vite agressé/assommé) dans des lieux sombres, sans électricité. Bizarrement je me suis dit que j'allais arrêter et puis 5 minutes après j'étais encore devant et ainsi de suite jusqu'à la fin. A l'heure de film, celui-ci bifurque vers une révélation pas convaincante pour un kopeck mais ça reste intrigant quoique téléphoné.
Pas le truc le plus honteux de la terre même si à d'autres moments j'aurais pu, je pense, exécrer.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4599

MessagePosté le: Dim Aoû 12, 2012 11:30 am    Sujet du message: Répondre en citant



La déchéance d'un homme, de Morio Asaka, d'après le roman d'Osamu Dazai.

L'histoire d'un jeune homme issu de la bourgeoisie des années 1920 au Japon, étudiant en peinture, mignon et plaisant aux femmes, mais toujours au bord du désespoir et taraudé par son démon intérieur.

Pas très fan des types qui se regardent le nombril et semblent porter tout le poids du monde sur leurs frêles épaules, partant toujours perdant et comme aspirés par une spirale de l'échec qu'ils construisent eux-mêmes en partie avant de s'y engouffrer, j'ai testé celui-ci parce que trouvé pour trois fois rien dans un bac à soldes.
Cette auto-fiction tirée d'un roman du guilleret Dazai (lui-même mort avant la quarantaine, suicidé), n'est pas du tout déplaisante à suivre, le bonhomme se révélant attachant et la peinture du Japon du début vingtième sans grande concession.
Le dessin est japonais, les visages, les personnages, parfois un peu figés mais avec des séquences parfois très belles et très visuelles. Le côté surexposé et parfois un flouté, cotonneux, de certaines séquences est, lui, plus agaçant.

Edité par Kazé, qui le propose dans un beau package accompagné d'un livret - et d'un surétui!, il m'a donné envie de creuser un peu le sillon de cette collection Youth Littérature de l'éditeur (adaptations animées d'oeuvres littéraires) mais en tombant sur un autre titre tiré d'osamu Dazai, Melos, j'ai plus que tiqué sur son prix au Furet: 26,99 euros!?! Sont pas là de les vendre les quelques exemplaires proposés et j'attendrai qu'ils atterrissent dans le bac à soldes...
(à noter qu'il est moins cher sur le site de Kazé mais qu'il flirte quand même avec les 20 euros. Il y a déjà assez longtemps que je n'achète plus de dvd à ce prix-là, sauf exception, habitué que je suis à voir ces prix faire le yo-yo, grimper, chuter, etc...)

Un film à la tonalité mélancolique et désespérée, à voir un soir de fin du monde.




Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Aoû 14, 2012 6:47 am    Sujet du message: Répondre en citant



Cleanskin - 2012

Réalisé par Hadi Hajaig
Avec Sean Bean, Abhin Galeya, Human Bomber...

Etonnant mélange de thriller et de film d'action sévèrement burné qui oppose en plein Londres des extrémistes musulmans, terroristes, ainsi que le parcours d'un jeune étudiant initié parmi eux, et de l'autre côté, une espèce de mercenaire, rompu à la guerre, vaguement raciste, profondément nationaliste, violent et prêt à tout pour éradiquer le "mal" qui gangrène le pays.
Au final on a un deux en un. Non seulement il n'y a aucun temps mort, à aucun moment on choisi son camps, et cet actionner, chose surprenante, pousse petit à petit et l'air de rien à la réflexion, entre autre, grâce à un rebondissement on ne peut plus réaliste, hélas.
Un bon film pour ma part. Distrayant et pas con. Limite risqué même. Aucune idée si le film sortira au cinéma en France. Ce serait pourtant logique car c'est un spectacle carré et spectaculaire, mais il se pourrait bien aussi qu'il soit légèrement gênant...
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Divers Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 61, 62, 63 ... 140, 141, 142  Suivante
Page 62 sur 142

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media