[Thema] Le Poliziotteschi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Western / Polar / Guerre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mer Juin 04, 2008 8:31 am    Sujet du message: [Thema] Le Poliziotteschi Répondre en citant

J'étais sur une critique d'un très bon Lenzi (si si !) et je sais pas pourquoi, j'ai bifurqué en route et donc voilà... S'il en manque ou s'il y a des erreurs ce qui est probable, n'hésitez pas à me latter la gueule, me faire bouffer les couilles par vos chiens, me tirer une balle de magnum dans le dos, c'est le topic qui veut ça. icon_wink

Thema :

1972 est une date dans le cinéma italien avec la naissance du ‘Polar à l’italienne’ (également appelé poliziottesco), reflet social des perturbations qui agitent alors l’Italie. En effet, à l'époque, le climat dans lequel évolue le pays est particulièrement trouble et violent : vols à la tire, agressions, cambriolages, hold-up, attentats contre les institutions, terrorisme de droite et de gauche... avec une corruption accrue et presqu’au grand jour de la police et des politiciens. La mafia, reliés aux réseaux de contrebandes règnent en maîtres sur le pays, ajouté aux actions terroristes (les Brigades Rouges pour les plus notoires mais aussi tous les autres groupes subversifs toutes tendances confondues), tous ces facteurs font planer un sentiment d'insécurité. C'est donc une nation en pleine crise qui voit émerger cette cinématographie faite de polars âpres et politiquement incorrects, tel un exutoire pour toutes ces angoisses… Ainsi débarquera "La Polizia Ringrazia", réalisé par Steno, qui ne sera sans doute pas le meilleur du genre mais le premier, avant que Mario Caïano, Stelvio Massi, Enzo G. Castellari, Fernando Di Leo et Umberto Lenzi ne s’en emparent pour livrer tour à tour leur vision souvent très noire et très violente de la société, emballée dans des divertissements policiers le plus souvent très nerveux.
Pour les racines cinéphiliques, inutiles d’aller chercher bien loin, peu ou pas d’affiliation ou de tradition littéraire à la base. La source vient plus probablement de cinéastes comme Don Siegel qui ont su créer des personnages à l’ambiguïté originale et risquée comme Harry Callahan au sein de « L’inspecteur Harry » en 1971.
Outre les prestigieux metteurs en scène cités plus haut, il conviendra de ne pas oublier l’incursion de quelques autres noms célèbres moins coutumiers mais qui ont parfois réussi à marquer le genre de leur empreinte, avec des films parfois étonnant. On pourra citer par exemple Ruggero deodato avec « Live Like a Man, Die Like a Cop », Massimo Dallamano et son « Section de choc » ou encore Lucio Fulci et son scotchant et ultraviolent «Lucas le contrebandier ».
Si dans ces codes Le Poliziotteschi fut systématiquement taxé de fascisme, parfois à juste titre mais souvent à tort, c’est surtout parce que l’on y trouve le personnage d'un flic qui décide de combattre la criminalité en utilisant les mêmes méthodes expéditives. Ainsi ils libèrent la ville du crime et rassurent le spectateur en même temps. Pour le procès fait au genre, il convient de noter que la majeure partie des scénaristes fidèles au poste, furent le plus souvent des gens de gauche, d’extrême gauche ou encore anarchistes, c’est dire l’ironie du malentendu à ce sujet.
Pour finir on oubliera pas de mentionner la présence de moult scènes d’action, de gunfights et de poursuites en voitures mâtinées de cascades, souvent dues au grand Remy Julienne et qui finissent d’en caractériser le genre.
Quant aux acteurs les plus représentés, on citera Maurizio Merli, Tomas Milian, Luc Meranda, Mario Adorf, Fabio Testi, Leonard Mann, John Saxon, Henry Silva, Raymond Pellegrin, John Steiner, Marcel Bozuffi, Gastone Moschin, Ray Lovelock, Claudio Cassinelli, Enrico Maria Salerno, Franco Gasparri ou encore Ivan Rassinov. Mais j’en oublie certainement ils ont été très nombreux à être fidèle à ce genre pas toujours bien compris.

Liste des films chroniqués :

- Blasing Magnum
- Meurtres au soleil
- Calibre 44, agent très spécial
- Section de choc
- Justice sans sommation
- Jeunes, désespérés, violents
- Brigade anti racket
- Bracelet de sang
- Assaut sur la ville
- La Guerre des Gangs
- Le truand sort de sa planque
- Echec au Gang
- L'Empire du crime
- Brigade Spéciale
- La rançon de la peur
- Milan Calibre 9
- Rue de la Violence
- Témoin à abattre
- Live like a Cop, Die like a Man
- Opération Casseurs
- La Fureur d'un Flic


Bientôt en ligne:

- Equipe spéciale
- Action Immédiate
- Le cynique, l’infâme, le violent
_________________


Dernière édition par mallox le Ven Juin 20, 2008 8:24 am; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8816
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Mer Juin 04, 2008 10:29 am    Sujet du message: Re: [Thema ou chais pas quoi...] Le Poliziotteschi Répondre en citant

mallox a écrit:


- (La Fureur d'un Flic) ? flint: new_help



Oui, "La Fureur d'un Flic" fait EVENTUELLEMENT partie du genre.
C'est vrai que le film de Gariazzo se démarque de par son côté plus psychologique. Enfin, il y a quand même quelques scènes d'action gratinées.

En tous cas, c'est une bonne initiative, ce topic général abordant un courant essentiel du cinéma de genre.
Et si on en profitait pour agrémenter le sujet de quelques visuels :





















Dernière édition par flint le Mer Juin 04, 2008 12:13 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mer Juin 04, 2008 10:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bah en fait je commençais à m'étendre beaucoup trop sur le genre en écrivant la critoque (je sais pas si j'aurai le temps et le courage de la finir ceci dit)... du coup, je me suis dit: autant virer le semblant d'analyse du genre, l'étayer et en faire un théma.
Quant au Merli, j'en parlais tellement que j'ai fini par le penser omniprésent puis par l'oublier ! frank_PDT_10
Merci à toi flintos, et bien vu aussi pour les visuels ! icon_wink
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bastien
40 % irradié
40 % irradié


Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 365

MessagePosté le: Dim Juil 13, 2008 2:36 pm    Sujet du message: Le policier Répondre en citant

Bon défrichage de ce genre multiple et varié.

Pour en revenir à l'époque dans laquelle cette vague a surfé, il faut avoir qu'il y avait un contexte politique lourd, les fameuses années de plomb avec les brigades rouges mais aussi dans l'autre bord l'orchestre noir.

Je pense que les policiers servent d'exutoire à une population exaspérée de
ces attentats politiques, de l'explosion de la délinquance, de la mafia qui grignotait l'Etat, de l'incurie des autorités (qui semblaient paralysées) et des attentats politiques.

En fait, on pourrait même diviser le genre policier selon la donnée qu'il exploite.

Il est à noter que le gouvernement Italien n'était pas purgé (pas assez) de certains cadres de Mussolini et qu'il rêvaient de renverser le régime pour s'aligner sur le régime des Colonels en Grèce ou l'Espagne de Franco. Le tout soutenu par la CIA.

On retrouve ce spectre de l'orchestre noir dans :
-la police accuse les services secrets tuent (S.Martino 1975).
-Cadavres exquis (Lino Ventura)
-LA police a les mains liées.

Le concept de putsch était tout à fait envisageable dans ces années là, et ce qui est ironique, c'est que seul le cinéma s'y est risqué avec une poignée de films couillus.

IL s'agit donc d'un courant que j'apprécie pas mal dans le policier rital, mais la série des Mark ou d'autres sont également intéressants !

Pour en savoir plus sur l'orchestre noir et le contexte :
http://paradoxrabbit.wordpress.com/2007/06/16/lorchestre-noir/
_________________
http://leroyaumedesavis.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Camif
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 16 Mai 2008
Messages: 1563
Localisation: Délocalisation

MessagePosté le: Ven Déc 09, 2016 7:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens, j'ai vu ça. Intéressant de savoir ce qu'en pense les adeptes du
poliziottesco.



http://www.dailymotion.com/video/xv7n0d_l-italie-a-main-armee-jean-baptiste-thoret_shortfilms
_________________
"Du 2 au 22 mai, y avait pas loin" Mallox
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Western / Polar / Guerre Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media