[Fast Tourisme] La Tour Eiffel en otage - 1980

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Giallo / Thriller / Krimi
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16010
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Jeu Juil 06, 2017 6:05 am    Sujet du message: [Fast Tourisme] La Tour Eiffel en otage - 1980 Répondre en citant



La Tour Eiffel en otage - 1980 (TV)
(The Hostage Tower)

Origine : États-Unis
Genre : Thriller

Réalisé par Claudio Guzmán
Avec Peter Fonda, Maud Adams, Billy Dee Williams, Keir Dullea, Britt Ekland, Douglas Fairbanks Jr., Rachel Roberts, Celia Johnson...




Mr Smith, malfaiteur de génie, a décidé, avec l'aide de spécialites de haut-vol, de prendre la tour Eiffel en otage et d'exiger une rançon en menaçant de la faire sauter. Mais l'UNACO, organisme international de lutte contre le banditisme, veille...




Selon Wikipédia, La société de production a loué la Tour Eiffel pour un montant de 2 500 $ par jour pour la durée du tournage2. De nombreuses scènes ont été réalisées sur le toit du restaurant du 2e étage.

Ceci étant, ça n'empêche ce téléfilm de mettre son petit bout de temps pour en arriver aux faits. Faut déjà se taper un énième recrutement façon commando avec rassemblement des éléments éparpillés aux quatre coins du monde (génie oblige !). Les rivalités entre eux juste après. Puis la fameuse séance d'entrainement, bref, tout ce qu'on a vu au ciné depuis les initiatiques "12 salopards". À la limite c'est pas tant que le temps est long, c'est qu'il paraît étrangement long pour seulement 30 minutes de métrage.
On retrouve alors notre Dame de fer pour une séance de repérage, opération menée sous la houlette et la haute surveillance de Keir Dullea (très bien).




Globalement, faut bien admettre que sans pour autant casser des briques, encore moins révolutionner quoi que ce soit, The Hostage Tower est un spectacle qui se regarde plutôt bien. Quelques gadgets aussi fantaisistes que sécuritaires viennent égayer la difficulté à mettre le plan en pratique comme ces caméras de surveillance pourvues de faisceaux laser assassins. Ensuite la présence d'un espion parmi la petite bande organisée est décelée, donnant à La Tour Eiffel en otage son petit cachet de thriller et de film d'aventures paranoïaques. C'est d'ailleurs là que la source Alistair MacLean (à l'origine du roman de John Denis ici adapté) car les tribulations de ces rançonneurs se met à ressembler à certains films d'aventures guerrières, "Quand les aigles attaquent" pour le plus évident. Manipulations, personnages à double face et retournements de situations.

Le regret principal que l'on peut nourrir est que les noms en tête d'affiche ne dégagent pas le charisme ou la présence que l'on pouvait escompter. Peter Fonda et les deux Bond girls, Maud Adams et Britt Ekland, manquent tous trois de relief. Parmi les exécutants, seul Billy Dee Williams sort du lot. Outre de se faire voler la vedette par Keir Dullea (aussi halluciné que dans Bunny Lake et Black Christmas réunis), ils sont supplantés par le couple qui les suit à distance, formé par le vétéran Douglas Fairbanks Jr. (qui s'éclate comme un petit fou) et Rachel Roberts. Idem pour l'amusante composition de Celia Johnson, ex vedette des années 40 et 50 ("Brève rencontre" de David Lean).




Quant à l'obscur réalisateur Claudio Guzmán, s'il ne s'en sort pas avec brio, il livre une petite distraction honnête qui du reste se termine de façon aussi détendue qu'inattendue.
Il a surtout travaillé pour la télévision mais on lui doit cependant trois films dont "Antonio" (1973) avec l'acteur-chanteur Trini López et Larry Hagman et "Linda Lovelace for President" (1975), ce bien avant "Votez Cindy" et cie...






* À ne pas confondre avec l'une des aventures du commissaire Maigret, adaptée en 1949 et réalisée par Burgess "Vas-y Rocky, casse lui la gueule !" Meredith :



_________________


Dernière édition par mallox le Lun Avr 23, 2018 5:47 am; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4391

MessagePosté le: Jeu Juil 06, 2017 7:59 am    Sujet du message: Re: [Fast Tourisme] La Tour Eiffel en otage - 1980 Répondre en citant

mallox a écrit:


* À ne pas confondre avec l'une des aventures du commissaire Maigret, adaptée en 1949 et réalisée par Burgess "Vas-y Rocky, casse lui la gueule !" Meredith :




C'est l'adaptation de la "tête d'un homme" frank_PDT_16
L'un des meilleurs romans de la série (et sans doute le moins cinématographique)
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16010
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Jeu Juil 06, 2017 8:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Yep ! (j'avais pas lu plus loin). Roman déjà (fort bien) adapté par Julien Duvivier, avec l'excellent Harry Baur, acteur que le temps a hélas tendance à faire oublier...
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Giallo / Thriller / Krimi Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media