Petites histoires hautement improbables mais parfois vraies
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4599

MessagePosté le: Dim Juin 25, 2006 3:09 pm    Sujet du message: Petites histoires hautement improbables mais parfois vraies Répondre en citant

Petites histoires hautement improbables mais parfois vraies du cinématographe.

Parce que les contours du cinéma sont souvent dessinés à l'aune de ses sommets inégalés (les meilleurs films de tout l'étang etc, etc), on en oublie souvent qu'il peut se voir en creux, par le petit bout de la lorgnette, dans ses marges et dans ses ratages, dans ses projets inachevés et ses échecs, même quand ceux-ci n'en sont pas, et vice-versa, dans ses bruits de couloirs, ses petits secrets de fabrication, ses recettes étranges et ses personnages pittoresques.

Tous ses préliminaires pour entrer dans le vif du sujet: l'histoire officielle n'est pas toujours la plus intéressante et elle n'est d'ailleurs pas toujours la plus véridique (on connaît l'adage: "si la légende est plus belle que la vérité, imprime la légende") et s'il est parfois intéressant de creuser profond pour faire jaillir du pétrole, c'est souvent en touchant le fond qu'on trouve les plus belles pépites. Et, si ce n'est pas le cas, inventons-les! Le cinéma n'est qu'une histoire de fictions, de mises en scène perpétuelles, d'histoires à tenir debout et parfois même de contes à faire dresser sur la tête à Kojak les cheveux qu'il n'a plus. On va donc pas se gêner pour faire pareil, bordel!

Chacun est donc libre de livrer ici ses micro-(psycho)visions (sauf si le titre est déposé bien sûr et hautement protégé!) et de proposer à la sagacité des uns et à l'éberluement des autres des petites histoires hautement improbables mais parfois vraies du cinématographe, plus ou moins longues, plus ou moins réussies, en tout cas toujours surprenantes. Chacun est également libre de ne pas le faire bien sûr, l'exercice étant il est vrai aussi vain qu'il peut être plaisant, en tout cas libre de toute règle restrictive.

Bon, je commence.


********

Reprise: A l'occasion de son 70ème anniversaire, Disney va ressortir Blanche Neige et les 7 nains mais, suite à un lobbying aussi intensif qu'efficace des associations de défense des nains, le film sortira retitré Blanche-Neige et les 7 personnes de petite taille.

********

Registre minuscule toujours: précisons que c'est bien Werner Herzog (réalisateur d'Aguirre, Fitzcarraldo, etc) qui est le réalisateur du film Les nains aussi ont commencé petits et non pas Max Pécas, contrairement à ce que laissait penser le titre.


********

Porno d'anticipation déviant: Henri Fornix, auteur littéraire de joyeusetés telles qu'Abaisse ton froc, curé! et créateur d'étranges œuvres d'art contemporain à base de photos de dissection pour un résultat proche de planches médicales pseudo-scientifiques, a écrit Clonix. L'histoire en est simple: dans un futur proche, l'homme a réussi à se cloner. Dans une société de plus en plus individualiste, les solitaires sont nombreux et une industrie nouvelle leur propose de leur fournir le partenaire idéal, celui qui connaît leurs fantasmes, leurs désirs profonds et leurs péchés mignons: eux-mêmes! Ou plutôt leur clone. S'ensuit de longues séquences porno d'hommes et de femmes faisant l'amour avec leurs propres clones dans un univers déshumanisé et profondément masturbatoire. Jusque là, rien de bien dérangeant. Non, ce qui provoque un certain émoi, en particulier dans le plat pays de la tulipe et de la mimolette, c'est que c'est Huub Grattenhoof qui envisage de le porter à l'écran et que ce cinéaste batave et underground surtout connu pour ses performances cracra et caca (à base de vidéos scatophiles et de mise en scènes de défécations dans une galerie d'avant-garde d'Amsterdam) recherche pour cela des jumeaux et jumelles en nombre, ceux-ci devant jouer le rôle des personnages et de leurs clones et donc s'ébattre dans des séquences aussi pornographiques qu'incestueuses. Shocking au pays de la reine Béatrix (Béatrix, la reine du X?)


********

Pour Jean-Pierre Dionnet, s'il devait citer un film culte, "ce serait un film produit par les pétainistes, La fiancée des ténèbres, un drôle de truc qui tentait de relancer le catarrhisme pour provoquer un régionalisme français." Pour Jean-Pierre Raffarin, "ce serait Le bonheur est dans le pré, un film régionaliste et merveilleux." Et pour Jean-Pierre Kiroulnamasspamouss, "ce serait Mes couilles sur ton nez, un porno majestueux des années 70 avec la sublime Carina O". Merci les Jean-Pierre.


********

"Regardez-nous comme si vous saviez tout ce que nous pensons. Comme si nous étions des imbéciles complets. Et comme si vous nous haïssiez plus que tout au monde". C'est ainsi que Wolf Rilla recruta ses enfants-mutants pour Le village des damnés (1960). Les habitants du village qui devait lui servir de décor n'eurent, eux, pas tant d'explications: ils se réveillèrent un matin, sans avoir été prévenus du tournage, pour découvrir avec horreur leur bled jonché de faux cadavres.


********

Avant de mourir il y a peu, la voix des Shadocks avait tourné un dernier film et c'est le premier film d'un jeune réalisateur porté sur les films de genres. Néron et les Amazones, mettant en scène un Claude Piéplu incarnant un Premier ministre se prenant pour l'empereur fou et suivi dans son délire par une bande de jeunes filles issues de milieux aisés glissant progressivement dans une spirale violente et meurtrière devrait sortir fin 2006. Il est pour l'heure toujours en post-production.

********

Edit: putain, je m'emmerdais drôlement ce jour-là pour lancer un topic aussi à la masse!


Dernière édition par Bigbonn le Sam Mar 21, 2009 7:11 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Toxic_avenger
80 % irradié
80 % irradié


Inscrit le: 26 Nov 2004
Messages: 762

MessagePosté le: Dim Juin 25, 2006 4:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai pas tout compris au principe ico_mrgreen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3520
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Dim Juin 25, 2006 5:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dans le Frankenstein de James Whale, le monstre de Frankenstein du film n'est pas un vrai monstre mais un acteur maquillé.
(j'essaie de comprendre new_mur )
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Walter Paisley
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 27 Nov 2004
Messages: 1399
Localisation: Place du Colonel Fabien

MessagePosté le: Dim Juin 25, 2006 5:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et Dick Miller qui joue deux personnages dans un film Corman, l'un participant au meurtre de l'autre, ça compte ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Toxic_avenger
80 % irradié
80 % irradié


Inscrit le: 26 Nov 2004
Messages: 762

MessagePosté le: Dim Juin 25, 2006 5:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A sa sortie Superman IV n'a pas marché, Christopher Reeves encore moins. icon_confused
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4599

MessagePosté le: Dim Juin 25, 2006 5:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Toxic_avenger a écrit:
J'ai pas tout compris au principe ico_mrgreen

Moi non plus.

Bon, en fait, j'aime bien l'anecdotique, le truc un peu décalé ou bizarre et, comme on parle de cinéma où le vrai et le faux s'entre-mêlent souvent (forcément, c'est de la fiction ce dont on parle: les fantômes, ça n'existe pas et c'est un homme dans un costume qui interprète L'abominable homme des neiges!), je suis pas contre un mélange d'anecdotes vraies et fausses, chacun pouvant se faire plaisir à inventer ce qu'il lui plaît, résumé d'un film rêvé, détail truculent sur la vie de tel acteur, cascade foirée sur un tournage mais aussi à raconter des faits avérés et peu connus (le Dick Miller dédoublé par exemple mais aussi le résumé d'un film rêvé et réel, détail truculent sur la vie de tel acteur, etc).

Après, on peut se demander s'il faut dire ce qui est vrai, ce qui est faux (on peut même se demander s'il faut le savoir, tout simplement), personnellement, je m'en fous, je vois plus ça comme un jeu de l'esprit, complètement gratuit et sans enjeu, pour le plaisir de raconter des carabistouilles... qui n'en sont pas forcément...

(pas sûr que ça soit plus clair! ni que ça soit plus intéressant! c'est ça les dimances après-midi désoeuvrés... vache_bu )[/u]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3520
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Dim Juin 25, 2006 5:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Si l'on considère que Superman 4 date de 1987 et que Reeve a chuté de son canasson en 95, ou 96, alors on peut en conclure que Christopher perd lachaise rien pour attendre new_help
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nickbur
60 % irradié
60 % irradié


Inscrit le: 26 Nov 2004
Messages: 724
Localisation: Friteland

MessagePosté le: Dim Juin 25, 2006 6:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sauf dans les replis de la chair, qui finalement n'est pas un film sur l'obésité, !
_________________
Atomik Circus - Film culte. Par amour des mes coui...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3520
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Dim Juin 25, 2006 7:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En matière de foirage à l'écran, une énorme connerie reperée il y a pas longtemps dans un film : Jessi's girls, western d'Al Adamson, édité en VHS chez VIP.
Un homme est abattu. Il git à terre, sur le ventre. Tout près de lui, des cavaliers passent et c'est furtivement que le cadavre est surpris en flagrant délit de protection : ça se passe tout en bas de l'écran, très discrètement (pas suffisamment pour un oeil entrainé à ce genre de bévue), la main du macchabé bouge et se replie pour protéger sa tête, histoire de pas se prendre un vilain coup de sabot au passage.
Raté Gerard, on t'a vu

Une autre anomalie incroyable déjà évoquée sur le forum de kult-vhs : dans le "Cran d'arrêt" de Duccio Tessari, giallo des plus médiocres, Tessari a gardé au montage une chute spectaculaire et pas du tout préméditée : au cours d'une séquence d'action, Helmut Berger est poursuivi dans les rues de je sais plus où par 3 flics. Une "impressionnante" course à pied s'en suit.
Le plan de la poursuite qui nous intéresse, c'est celui montrant une rue serpentante se terminant par une volée de marches en pierre. Seul le haut des marches est dévoilé. La caméra filmant trop près du sol, on ne voit pas le reste mais on devine un escalier assez important et surtout très abrupt. Berger débarque à l'image de la rue serpentante puis emprunte l'escalier puis c'est au tour de ses trois poursuivants de faire de même. Seulement, l'un d'entre eux va se vautrer lamentablement .
Du haut des marches, on voit alors ce crétin, sans doute ayant trop violemment amorcé sa descente, faire une chute vers l'avant. La chute n'est pas montré, seulement le début et son plongeon tête en avant vers le reste des marches. En revanche, on entend très distinctement le cri de surprise qu'il pousse
Il a dû salement dérouiller mais le principal, c'est qu'il nous ait fait rire.
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nickbur
60 % irradié
60 % irradié


Inscrit le: 26 Nov 2004
Messages: 724
Localisation: Friteland

MessagePosté le: Lun Juin 26, 2006 3:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dans Dark Mission de Jess Franco, le groupe de héros se fait arreter au volant d'un 4X4 de couleur vert. Les terroristes les font descendre du véhicule et précipite le 4X4 du haut d'une falaise, mais, Franco oblige, le 4X4 qui tombe de la falaise est soudainement devenu bleu ! Et comble du bonheur, celiu-ci explose en plein vole ! Pourquoi??? Parce que Franco est un génie
_________________
Atomik Circus - Film culte. Par amour des mes coui...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4599

MessagePosté le: Jeu Juil 27, 2006 6:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En recherchant des vieux numéros de revues de cinéma pour voir ce qu'on disait de Tarantino lors de ses premiers pas, suite à la polémique Victor, je suis tombé sur un vieux numéro des Inrocks, le numéro 200, du 26 mai au 1er juin 1999.

Oublié donc, le Quentin, pour me replonger dans ce numéro que j'avais gardé (ce que je ne faisais jamais pour les Inrocks) car il comportait un dossier 200 trésors cachés (disques, livres, films) et que je m'étais dit que ça pourrait parfois m'inciter à découvrir des trucs avant d'enfouir ce mag' sous des dizaines d'autres revues et de l'oublier.

Il ne s'agissait pas d'une liste de chef-d'oeuvres indispensables ni de meilleurs films/disques/livres au monde mais "d'une liste totalement subjective de deux cents joyaux habitués à l'ombre: on trouvera donc ici des marottes obsessionnelles, d'illustres pionniers à l'influence sous-estimée, des premiers pas hésitants et des grands pas pour l'humanité."

Et là, en regardant les films cités dans les trésors cachés, j'ai mieux compris pourquoi, longtemps, j'ai été abonné à un magazine plutôt sympa et original qui m'est par la suite tombé littéralement des mains avant de voler par la fenêtre avec toute sa prétention bouffie.

Il y a eu un temps où les Inrockuptibles n'étaient pas ce truc presque inommable s'affichant comme le détenteur ultime de la vérité vraie mais où l'accent mis sur des auteurs, des musiciens ou des artistes en général, l'était avec passion (ce qui n'exclut évidemment pas les a priori, la subjectivité, les prises de bec ni même les erreurs grossières mais les explique plutôt).

Tout ça pour dire qu'en feuilletant le dossier, et en regardant les titres cinéma de ces trésors cachés, je me suis dit que Throma frank_PDT_16 , nom di diou, avait fait une première carrière de gratte-papiers dans un hebdo culturel viré plus tard torchon prétentieux.

Quelques titres cités (et la liste est vraie):
- Supernichons contre mafia, de Doris Wishman (1974) new_lang
- The Wicker Man, de Robin Henry (1973) suspect
- ... Comme la lune, de Joël Séria (1977)
- Dans la chaleur de Saint-Tropez, de Gérard Kikoïne (1982) new_lang
- Matalo! de Cesare Canevari (1970) war
- Le Spie vengono dal semifredo, de Mario Bava (1967) (et là j'ai su que ce n'était pas Throma qui avait pu enfanter cette liste, sinon Bava n'y aurait pas figuré!) ico_mrgreen
- L'Au-delà, de Lucio Fulci (1980) affraid
- El Chuncho, de Damiano Damiani (1966) enaccord8
- Mais... qu'avez-vous fait à Solange? de Massimo Dallamano (1971) (et là, le doute m'a repris, Throma me l'ayant vendu comme une perle inestimable) frank_PDT_16
- Maciste contre la reine des Amazones, de Jess Franco (1973) vache_bu
- Colorado, de Sergio Sollima (1967) enaccord8
- Iguana, de Monte Hellman (1988) suspect
- Une folle envie d'aimer (Orgasmo), d'Umberto Lenzi (1968) new_lang
- Le cirque des horreurs, de Sidney Hayers (1960) affraid
- Le survivant, de Boris Sagal (1971) war
- Dementia, de John M. Parker (1955) fresse

Bon, évidemment, il y avait d'autres titres, moins psychovisonnesques (et même pas psychovisionnesques du tout d'ailleurs pour certains; même pas une seconde ou un quart de seconde ) mais quand même, une quinzaine de films sur une soixantaine en tout, ça dénotait un goût pour la diversité et une certaine ouverture d'esprit qui s'est perdue par la suite ou plutôt fourvoyée, noyée dans un mélange mercantilo-boboïsant assez déprimant... icon_rambo

En tout cas, j'ai toujours envie de voir le Colorado de Sollima (quelqu'un sait-il s'il est prévu qu'il sorte prochainement?) et le Matalo!, autre western-spaghetti m'intrigue pas mal.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Jeu Juil 27, 2006 7:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un jour j'ai sorti dans un bistrot " oh tu sais moi les canons j'en boit plus que je m'en tape " . Un type a coté le figaro et m'a sorti avec un grand sourire " ca c'est de la poesie " , alors q
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3520
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Jeu Juil 27, 2006 7:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, c'est bien moi et j'écris aussi dans Femme actuelle sous le pseudo de Corinne K.
Et je n'ai pas honte au point de m'en cacher, contrairement à Xawa qui prefere passer sous silence sa participation au mensuel "Amnesie Mag", la passion du trou de memoire.
Des textes souvent passionnants, toujours sans fin.
Chapeau l'artiste icon_wink
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Mar 20, 2009 8:05 pm    Sujet du message: Re: Petites histoires hautement improbables mais parfois vra Répondre en citant

Bigbonn a écrit:
P
Registre minuscule toujours: précisons que c'est bien Werner Herzog (réalisateur d'Aguirre, Fitzcarraldo, etc) qui est le réalisateur du film Les nains aussi ont commencé petits et non pas Max Pécas, contrairement à ce que laissait penser le titre.


********


Tu l'as vu ce film Bigbonn ?
C'est incroyable. Des nains très méchants, violents, sadiques. La face obscure du nain...
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4599

MessagePosté le: Sam Mar 21, 2009 7:09 am    Sujet du message: Re: Petites histoires hautement improbables mais parfois vra Répondre en citant

mallox a écrit:
Bigbonn a écrit:
P
Registre minuscule toujours: précisons que c'est bien Werner Herzog (réalisateur d'Aguirre, Fitzcarraldo, etc) qui est le réalisateur du film Les nains aussi ont commencé petits et non pas Max Pécas, contrairement à ce que laissait penser le titre.


********


Tu l'as vu ce film Bigbonn ?
C'est incroyable. Des nains très méchants, violents, sadiques. La face obscure du nain...

Non, pas vu. new_pleur
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Divers Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media