votre psychovision du soir
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 139, 140, 141, 142  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4452

MessagePosté le: Lun Sep 02, 2019 9:46 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hop hop retour aux affaires avec



L'agent (il vigile) 1960 Italie "démocrate chrétienne"

Fin des années 50 dans une ville moyenne du Latium. Otello Celletti ancien militaire passionné de moto, vivant au crochet de son épouse et du frère d'icelle, se fait engager (au prix d'un intense lobbying auprès de la municipalité, confinant au harcèlement) comme agent motocycliste de la circulation. Là il fait étalage de son zèle et de son incompétence. Transféré dans un secteur périphérique moins exposé, il vient en aide à la vedette du Péplum Sylva Koscina (dans son propre rôle) tombé en panne. Le soir même dans une émission télévisé elle remercie en direct Celletti et devant l'insistance et les sous entendu graveleux du présentateur elle révèle que c'est par ce qu'il ne l'a pas verbalisé malgré ses infraction au code de la route. Cette révélation va avoir par ricochet d'importante répercussion pour Celletti et pour toute la ville...


Film de Luigi Zampa l'inventeur du "néo-réalisme rose" comme ont dit chez Arte ou de la "comédie à l'italienne" comme on disait au siècle précédant , soit en d'autre termes de la tragi-comédie.
Pas de tragédie ni de pathos ici on est plutôt dans la farce version étude de caractère se transformant en un pamphlet politique acide assez gonflé pour l’époque et d'autant plus réussi qu'il est très inattendu en regard du début du film.
Sordi en crétin prétentieux et De Sica en maire centriste à la moralité douteuse (pléonasme) sont comme d'habitude excellent même s'ils n'ont pas à forcer leurs talents dans des rôles assez unidimensionnels.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Lun Sep 23, 2019 7:24 am    Sujet du message: Répondre en citant



Puppet Master: The Littlest Reich - 2018

Réalisé par Sonny Laguna et Tommy Wiklund
Avec Thomas Lennon, Jenny Pellicer, Nelson Franklin, Charlyne Yi...

Scénarisé par S. Craig Zahler donc, premier film produit par Fangoria, 12ème opus de la franchise, auréolé à Gérardmer où il a glané le Grand prix du Festival international du film fantastique édition 2019, présences-hommages de quelques égéries du genre horrifique ou de la série B (Barbara Crampton, Michael Paré, sans même compter Udo Kier), bande son assurée par le vétéran Fabio Frizzi, de quoi saliver par avance...

Je ne sais s'il a mérité ses prix ici et là dans quelques Festivals dont, outre Gérardmer, celui de Fantasia au Canada, mais le résultat est étrange mais réussi à mon sens. Je pense qu'il a déçu et décevra le spectateur en goguette, parti pour séance potache, non pas que The Littlest Reich manque d'humour car il y en a par petites pincées, mais c'est surtout de par son côté gore et légèrement transgressif qu'il gagne la partie. On se retrouve du coup avec un film coriace, un peu malade même, chose surprenante pour un spectacle de marionnettes. C'est B à fond, ça s'assume comme tel, ça claque du geek et du hipster, cool quoi !
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Oct 15, 2019 9:26 am    Sujet du message: Répondre en citant



Dans les hautes herbes - 2019

Réalisé par Vincenzo Natali
Avec Patrick Wilson, Laysla De Oliveira, Harrison Gilbertson, Avery Whitte...

Je ne sais si c'est moi qui avais l'esprit vagabond mais le fait est que je n'ai rien compris à ce film. Je crois que j'ai trouvé ça un peu à chier mais je n'en suis pas sûr. C'est fou ce que l'on peut douter de soi parfois !
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4452

MessagePosté le: Mar Oct 15, 2019 7:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il a été ballot l'imprimeur quand même de tout foutre à l'envers.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4596

MessagePosté le: Mar Oct 15, 2019 7:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il avait fumé un peu trop d'herbe probablement
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Jeu Oct 17, 2019 4:40 am    Sujet du message: Répondre en citant



Maikilsonkon ! frank_PDT_10
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Jeu Oct 31, 2019 7:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Vite fait...



Threshold (L'Expérience finale) - 1981
Aka Impulsions

De Richard Pearce
Avec Donald Sutherland, John Marley, Mare Winningham, Jeff Goldblum, Michael Lerner...

Thomas Vrain, chirurgien cardiaque réputé, soutient la recherche d'un scientifique qui a inventé le cœur artificiel. Contre l'avis du comité d'éthique, le Dr Vrain décide de procéder à la première greffe de cœur artificiel.

Et donc j'étions parti pour un film fantastique et bling, me suis retrouvé avec un pur film à thèse, sorte de science-fiction rejointe peu après par la réalité. Par contre, c'est assez emmerdant. Dommage...

---




La Légende du loup-garou - 1975

De Freddie Francis
Avec Peter Cushing, David Rintoul, Lynn Dalby, Ron Moody, Hugh Griffith, Roy Castle...

Un enfant est élevé par des loups après que ses parents ont été tués. Récupéré par un cirque itinérant, il est présenté comme « l’enfant loup » lors de représentations. Des années plus tard, il fini par s’échapper alors que le cirque passe par la ville de Paris. Après avoir trouvé un emploi dans un zoo, il va tomber amoureux d’une prostituée qui travaille non loin de là. Les cadavres des clients de cette dernière vont surgir un à un, incitant la police et un médecin local à enquêter…

Et ce n'est ni super emballant, ni déshonorant. Ça se laisse même voir de façon agréable. Le problème et ce malgré l'estime que je porte à Freddie Francis, c'est qu'il paraît un peu tardif. Tourné 7 ou 10 ans avant, il aurait fait davantage effet et illusion. En tout cas, ça ne glace pas trop le sang, comme vendu sur la Scherzo. frank_PDT_10
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Jeu Nov 07, 2019 11:37 am    Sujet du message: Répondre en citant



Little Monsters - 2019

De Abe Forsythe
Avec Lupita Nyong'o, Alexander England, Josh Gad...

Ça faisait un moment que je n'étais pas retourné en projo de presse et pour le coup, bien que méfiant, j'ai craqué il y a un petit mois...

Pas de bol, je crois être assez mal tombé pour le coup. Peut-être aussi j'avais envie d'un peu de nouveauté, d'inventivité, d'autre chose que des machins-choses déjà 1000 fois vus. Je ne vais pas mentir, à lire le dossier de presse, je m'y attendais et ne peux donc pas en vouloir aux attachés (de presse) qui, outre de rattacher cette petite chose à des films assez vite devenus référentiels, de le faire comme un appât pour asticots que nous sommes (lolol). Toutefois j'y suis allé au final. Et puis je me suis retrouvé devant une énième comédie zombifique à l'irrévérence vaine, rempli de gags tentant d'être finauds mais ne dégageant que lourdeurs, le tout s'additionnant qui plus est au fil des scènes.
Ça ne commence d'ailleurs pas très bien, l'intro est poussive. La seule chose qui fonctionne pas si mal dans "Little Monsters", c'est le contraste entre le sang-froid de l'héroïne et l'invasion zombiesque proliférante.
Alors il y a d'assez bons moments dedans (notamment tout ce que l'enseignante fait pour divertir ses élèves et éviter ainsi la panique), mais le reste, trop classique, trop vu, devient assez vite lassant. En tout cas, et toujours à titre perso, j'ai fini par m'ennuyer un peu dans le dernier tiers. Tout cela est parfois charmant, parfois stérile, parfois sans intérêt, parfois encore on se dit qu'il a été fait bien pire dans le même genre (et c'est vrai), pourtant ça n'en fait pas plus qu'un film que j'aurais probablement oublié d'ici quelques jours, quelques semaines au plus.

P.S. : que mon avis de fourmi ne vous empêche pas d'aller le voir en salles si envie. Une seule chose est certaine finalement, c'est que je n'ai pas le monopole du bon goût. Donc si envie, tentez-le ! icon_wink - et puis bon, pour ici, je ne me sentais pas très inspiré d'en faire chronique, surtout pour dire grosse modo ce que j'en dis plus haut.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4596

MessagePosté le: Jeu Nov 07, 2019 7:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Risque pas d'aller voir ça après ce que tu en dis !frank_PDT_10
D'autant que les zombies, on commence à en avoir ras la casquette à force d'invasions sans cesse renouvelées, sérieuses, comiques, poussives ou gores (ou un peu de tout ça à la fois), en film ou en séries.
Il est vrai que, pour le coup, c'était le film "we've all been waiting for !" icon_rolleyes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4452

MessagePosté le: Jeu Nov 07, 2019 8:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pareil ras le cul des zombies, moi je veux des invasions de fourmis géantes ou à l’extrême rigueur de nains pétomanes (tant qu'à faire des comédies à la con). frank_PDT_01
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Ven Nov 08, 2019 3:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je vois qu'on en est tous un peu au même point avec ces mollusques, un coup potaches, un coup dépressifs, un coup nawak avec même des nazis et des requins zombies...

Non, le plus amusant finalement, c'est que j'ai gardé mon avis car je ne souhaitais pas contribuer à dissuader les gens à aller le voir en salles (y a souvent un petit droit de réserve qui est demandé), que vu ce que j'avais à en dire, je ne souhaitais pas en faire critique ici non plus.
Et puis en fait il ne sort pas en salles. Il est sorti directos en VOD ! frank_PDT_16

Je me sens un peu con d'un seul coup !





Très vite...





Les crevettes pailletées - 2019

Entre Le Grand bain et Full Monty. J'ai pas tenu. Déjà vu, trop vu.

Ma compagne est allée le voir au ciné avec l'une de ses copines (qu'est conne). Alors je me suis dit, "tiens, puisqu'elle est de sortie ce soir, je vais me regarder son truc".
Quand elle est rentrée, je l'attendais avec mon balai puis finalement elle a reçu une fessée. Elle a aimé ça.
Depuis on parle de divorcer.
De toutes manières je préfère les gambas.




La Peur règne sur la ville - 1976

De Giuseppe Rosati

Peut-être que j'en attendais plus et mieux et puis celui-ci m'a vite fatigué par son classicisme. Ça m'a même rappeler quand je regardais des films avec James Mason (un acteur que pourtant j'adore) réalisés par Terence Young. Chaque fois je m'emmerdais.




Crawl - 2019

D'Alexandre Aja

Je n'aime pas particulièrement le cinéma d'Aja mais j'ai pris du plaisir à cette petite série B sans temps mort. Alors je le dis.




Si j'étais un espion - 1967

De Bertrand Blier

Moyennement mis en scène, avec des moyens modestes, "Si j'étais un espion" vaut vachement pour l'interprétation de Bernard Blier qui semble s'investir à 200¨% dans le film de son fiston.





Un jeu brutal - 1983

« Lui c'est lui et moi c'est moi »
Une façon de se rappeler que Brisseau fut important dans le paysage ciné français, n'en déplaise à ses détracteurs qui l'ont jugé sur une chose déjà jugée et pour laquelle il a payé. À voir ou revoir ses films c'est fou comme ce qui lui a été reproché apparaît à l'écran...
Ok, ça ne vend ni du rêve ni de la joie mais c'est drôlement bien.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4452

MessagePosté le: Mar Nov 12, 2019 6:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bruno Crémer qu'elle carrière quand même...
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Nov 12, 2019 9:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, j'ai toujours beaucoup aimé cet acteur, avec beaucoup de respect aussi. De ceux qui n'ont jamais bénéficié d'un nom vendeur mais qui, quand on regarde leur filmo : ...
Et puis le type prenait des risques, aussi, alors qu'il a évolué en pleine période du Star Système à la française.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4452

MessagePosté le: Mar Nov 12, 2019 10:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

mallox a écrit:
Et puis le type prenait des risques, aussi, alors qu'il a évolué en pleine période du Star Système à la française.
C'est vrai qu'à posteriori on peut préférer sa filmo à celle de son condisciple (et ami) au conservatoire Jean Paul Belmondo.
De la "bande à Bebel" du conservatoire (appellation à posteriori puisque c'est Cremer, l'ainé, qui en était plus ou moins le leader) c'est aussi l'un des rares à avoir débuté sans l'aide de Belmondo.
Bien sur si Marielle ou Rochefort sont sur le tard devenus de "grandes vedettes" c'est grâce à leur talents et surtout leur charisme (quand des Vernier ou des Beaune sont restés, d'excellents, seconds rôle) mais sans le coup de pouce (et même plus) initial de Belmondo pas évident qu'ils y seraient arrivés.
J'y pense parce-que récemment j'ai vu un documentaire, sans grand intérêt, sur Marielle ressorti après sa mort, mais tourné comme une promo pour la sortie de ses mémoires quelques années plus tôt, avec interviews de l'inénarrable et si sympathique frank_PDT_01 Guy Bedos qui s’y présente quasiment comme le Pygmalion de Marielle "je l'ait fait débuter dans mon film" ("Dragées au poivre").
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4452

MessagePosté le: Ven Déc 13, 2019 10:41 am    Sujet du message: Répondre en citant



Petit préambule : comme je ne vais jamais au cinéma (enfin jamais de ma propre initiative) je me retrouve avec deux billets de CE qui arrive en fin de validité. Donc pour pas gâcher je me retrouve un peu par hasard devant ce film sans trop savoir ce qu'il en est.
Après m’être taper des BA bien énervantes, le film commence et là je tombe sur une ado au physique ingrat faisant du cirque avec une image mal éclairée. Je me dit aille aille je vais bien me faire chier. Et puis non à ma grande surprise. Il faut dire que le scenario est particulièrement bien foutu, le mécanisme d'emprise sectaire est très subtilement décrit et les rapports au sein de la famille sont très crédible (une histoire vraie apparemment). L'ado dont j'ai oublié le nom est particulièrement bluffante (et le gourou/prêtre Daroussin a la bonne idée de lui interdire le cirque (enfin c'est amené plus subtilement) dès le 1er 1/4 d'heure (comme quoi tout n'est pas à jeter dans une secte).
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Divers Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 139, 140, 141, 142  Suivante
Page 140 sur 142

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media