The Lords of Salem - 2012

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Horreur / Gore / Trash
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8814
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Ven Nov 25, 2011 5:00 pm    Sujet du message: The Lords of Salem - 2012 Répondre en citant



Rob Zombie a commencé le tournage de son cinquième long métrage. Il s'agit de "The Lords of Salem", titre qui correspondait déjà à l'une de ses chansons. L'histoire se déroule donc de nos jours à Salem, et plus précisément dans une station de radio tenue par la "Big H Radio Team" de Heidi (Sheri Moon Zombie). Cette dernière reçoit une étrange boite en bois renfermant un disque. Les auteurs en sont les mystérieux "Lords of Salem", et lorsque Heidi passe le disque, celui-ci se diffuse à l'envers, la jeune femme étant prises de visions lui causant un traumatisme...

Il faut alors se replonger au XVIIème siècle, à l'époque où Salem fut le théâtre d'une terrible chasse aux sorcières. Les Seigneurs de Salem, des inquisiteurs, capturèrent une vingtaine de jeunes femmes. Parmi elles, quatre étaient réellement des sorcières. Toutes les femmes furent conduites au bûcher. Aujourd'hui, les sorcières sont sur le point de revenir d'entre les morts et exercer leur vengeance.

Si le thème n'est pas foncièrement original, il y a par contre bien des choses intéressantes à propos du casting, avec pas mal de seconds rôles qui vont nous rappeler le bon vieux temps du cinéma bis.
Ainsi, Rob Zombie a-t-il fait appel à Judy Geeson ("Sueur froide dans la nuit", "Inseminoïd), Udo Kier, Sid Haig (désormais un habitué des films de Rob Zombie), Billy Drago (encore une sacrée tronche, il faut le voir dans "Freeway"), Patricia Quinn ("The Rocky Horror Picture Show", "Voltan le barbare"), l'immense Richard Lynch, Barbara Crampton ("Re-Animator"), Camille Keaton ("I Spit on your Grave"), et enfin l'incroyable Michael Berryman, qui a rejoint le casting au dernier moment.

Le film doit sortir courant 2012. Rien que pour retrouver toutes ces figures marquantes du cinéma de genre, il devrait valoir la peine d'être vu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The Omega Man
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 25 Juil 2006
Messages: 1162
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Dim Mai 11, 2014 3:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

The Lords of Salem

Année/2012
Genre : horreur



Réalisation : Rob Zombie
Scénario : Rob Zombie
Musique : John 5 & Griffin Boice

Avec :
Ken Foree, Barbara Crampton, Dee Wallace-Stone, Bruce Davison, Sheri Moon Zombie, Patricia Quinn, Meg Foster, Maria Conchita Alonso, Torsten Voges, Jeff Daniel Phillips

Résumé :
Alors qu'elle passe un vinyle à l'antenne de la radio pour laquelle elle travaille, Heidi réveille un groupe de sorcières tuées au XVIIème siècle à Salem et ayant juré de revenir se venger...

Comme pas mal de monde Rob Zombie m’avait bluffé avec son « The Devil’s Reject » la suite de son premier film « La Maison des 1000 morts », puis est venu le diptyque « Halloween » ou comment démolir une franchise en deux films, on espérait que le réalisateur allait nous restaurer une franchise qui partait vraiment en vrille (voir l’opus V dont il existe même une version alternative ou le retour de Jamie dans L’opus VI). Le film n’est qu’une incroyable pantalonnade ou chaque scène s’amuse à démolir ce qu’avait créé le grand Carpenter. Malheureusement le box office déclame sa litanie et nous annonce un gros succès, rebelote Zombie remet ça dans un « Halloween 2 », même plus obligé de faire semblant le réalisateur nous offre un film déviant mais complètement à côté de la plaque puisque le personnage principale n’est pas Michael mais sa maman joué par Sheri Moon Zombie la femme du réalisateur. Heureusement le spectateur s’est réveillé et le film est un échec. Le travaille de Zombie sur la saga est tel que certains aurait préféré que les films soient réalisé par un Steve Miner ou un Eli Roth plutôt que par lui.

Écarté d’ « Halloween » (à vie on espère) le réalisateur trouve quelques dollars chez le producteur Jason Blum le gourou du « found footage » et des micro budget, il peut donc se consacrer à un projet tout à fait personnel « The Lord of Salem », s'appuyant sur la véritable histoire des Sorcières de Salem. N’étant plus obligé de suivre une structure narrative et les éléments clé d’une franchise, Rob se lâche et nous balance une purge monumentale, un kaléidoscope d’image dans lequel il filme sa dulcinée dans toute les positions, chevauchant un bouc, prise par derrière par un metaleux pervers, accouchant d’un cloporte,… Inspiré par des classiques comme « Shinning, Inferno, The Sentinel ou Rosemary’s Baby », le réalisateur se lâche complètement oublie son scénario, fait disparaitre certains second rôles et se complet dans le sordide, tous cela pour rendre hommage à madame ! Car Lord of Salem c’est le cadeau d’un réalisateur à son actrice de femme, c’est touchant mais pas vraiment passionnant, lorsqu’Argento filmait Daria Nicolodi cela avait autrement plus de gueule !

Comme sur chacun de ces films Rob réussit à rassembler un casting alléchant, il faut bien reconnaitre qu’il est plutôt doué pour retrouver de vielle gloire comme Judy Geeson vue dans « Inseminoid ou Brannighan », Dee Wallace (qui n’est plus Stone) vedette de nombreuses productions dans les années 70-80 comme « Hurlement, Cujo, Critters,… », la piquante Maria Conchita Alonson (Predator2, Extreme Prejudice, New York 2h00 du Matin,…), Meg Foster si belle dans le film de Carpenter « Invasion Los Angeles » elle est ici méconnaissable, Patricia Quinn « Rocky Horror Picture Show », mais aussi Barbara Crampton (Re-animator, From Beyond) et Lisa Marie (égérie et ex compagne de Tim Burton).
Le casting masculin n’est pas en reste mais la plupart des personnages ne servent à rien et font de la figuration comme Bruce Davison (Willard), Michael Berryman (la Colline à des Yeux) ou Ken Foree (Zombie), Andrew Prine (Grizzly, Amityville 2) et Richard Lynch (décédé lors du tournage) sont un peu mieux servit si vous les reconnaissez (il interprète le même rôle). Le pire est certainement le personnage du petit ami interprété par Jeff Daniel Phillips, un acteur peu connut chez nous (il est la vedette d’une série de publicité pour des assurances très populaire aux états unis), qui n’a absolument aucune utilité dans l’histoire, d’ailleurs le chien de l’héroïne à un rôle plus important que lui.

Le gros problème des films de Zombie c’est l’identification, comme le personnage du shérif joué par un William Forsyth déjanté dans « The Devil’s Reject », dans « Halloween 1 – 2 » il existait encore quelques personnages sympathique. Par contre dans « The Lord of Salem » il n’y personne auquel se rallier, Bruce Davison se fait tuer avant d’avoir put faire quoi que ce soit, les autres sont des ombres, avec tous le respect que je dois à Miss Sheri Moon, une anorexique avec un poulpe sur la tête et tatouée de bas en haut est loin de représenter mon idéal féminin, de plus on se fout complètement de son sort. Bref on a l’impression de s’être fait arnaquer.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8814
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Dim Mai 11, 2014 4:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Faire appel à des acteurs expérimentés pour les réduire à de la simple figuration, c'est effectivement très regrettable.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3504
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Dim Mai 11, 2014 4:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pratique d'attrape-couillon qui me rappelle quelqu'un d'autre mais qui ? new_mur new_diable
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Dim Mai 11, 2014 4:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Râhhhhhh putain, j'en étais sûr !
(Mais t'as pas tort...)
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Camif
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 16 Mai 2008
Messages: 1557
Localisation: Délocalisation

MessagePosté le: Jeu Juil 17, 2014 8:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
un kaléidoscope d’image dans lequel il filme sa dulcinée dans toute les positions, chevauchant un bouc, prise par derrière par un métaleux pervers, accouchant d’un cloporte,…


Charmant

Du coup, je n'ose pas dire que j'ai bien aimé ce Lords of Salem.


La bande son m'a fait froid dans le dos .
_________________
"Du 2 au 22 mai, y avait pas loin" Mallox
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Horreur / Gore / Trash Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media