Sin City 1
Genre: Roman graphique , Thriller-Polar , Comics
Année: 2000
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Rackham
Scénario:
Frank Miller
Dessin:
Frank Miller
Sortie VO: 1992
 

Avant d'être un film à succès coréalisé par Robert Rodriguez et Frank Miller, Sin city est un comics réalisé par le même Frank Miller, une oeuvre largement influencé par son amour pour le roman noir, et qui allait révolutionner le comics.

Sin city est le nom d'une ville perdu au milieu de nulle part ou règnent les flic ripoux et les politiciens corrompus, une ville contrôlée par la mafia, où les habitants honnêtes courent se cacher chez eux dès que la nuit tombe. Marv est un looser patibulaire qui croit avoir la chance de sa vie lorsque Goldie, une femme superbe, l'a abordée dans la rue pour passer la nuit avec lui. Il se demande bien pourquoi mais décide de profiter de l'instant présent. Mais quand il se réveille, il s'aperçoit que Goldie est morte et que les flics sont au courant. Il comprend qu'on veut lui mettre ce meurtre sur le dos et il n'a pas l'intention de se laisser faire. Il va se lancer dans une quête vengeresse et sanglante pour retrouver l'assassin de cette femme qu'il n'a pas su protéger car elle a été cool avec lui et qu'il lui doit bien ça.


Ce premier volume de Sin city se concentre sur le personnage de Marv, personnage marginal et violent, lancé dans une course poursuite pour se faire justice mais c'est également un personnage ambigu qui souffre de trouble de la personnalité. Frank Miller nous propose un personnage de anti-héros qui va se retrouver à se battre seul et contre tous et qui n'est pas sans rappeler d'autres héros de l'auteur comme Léonidas, le chef des spartiates de 300, lui aussi obligé d'affronter ses adversaires seul à cause d'une société corrompu. On retrouve souvent ce genre de personnage chez Frank Miller.

L'autre personnage clé de ce premier épisode est bien entendu Goldie, cette mystérieuse prostitué assassinée, qui devient omniprésente dans les obsessions de Marv, qui la voit comme un ange venu lui donner un but, une mission et surtout sa place dans cette société décadente. Cette femme est magnifié par le dessin de Frank Miller comme toutes les héroïnes de Sin City, plus belle les unes que les autres mais l'auteur n'est pas du genre machiste contrairement à ses personnages. Ses femmes sont souvent plus fortes et plus courageuses que les hommes. Les autres personnages apportent aussi leur lot de folie, de violence ou même d'érotisme à cette histoire que ce soit Nancy, la superbe strip-teaseuse, la mère de Marv ou l'assassin, personnage silencieux et agile au regard aussi froid que perçant qui constitue un véritable némésis pour Marv, une sorte d'exacte opposé à la férocité de Marv. On se rend compte que tous les personnages de cette ville semble hantés par leurs cauchemars et leurs envies.

Mais avant tout, Sin City est un polar noir, très noir à l'ambiance glauque et poisseuse qui transpire à chaque page. Frank Miller n'est pas un auteur qui fait des compromis et on le sent vraiment. Son histoire, il va la mener à son terme avec toute la violence nécessaire et n'est pas ainsi sans faire penser à James Ellroy, un autre auteur sans compromissions qui présente dans ses romans une Amérique corrompue et décadente. Sin city est également un portrait des États Unis dans toutes ses contradictions, un pays puritain où le sexe fait vendre.

Frank Miller est avant tout un dessinateur talentueux et chaque cases, chaque pages de cette BD est quasiment un chef d'oeuvre d'où ressort un mouvement, une situation où une ambiance. Ce dessin où le noir et le blanc semblent s'affronter faisant ressembler chaque page à un combat entre le bien et le mal. Lire ce comics, c'est se lancer dans une expérience graphique inédite avec un style qui semble dépouillé mais est remplit de détails qui rendent cette cité du péché vivante.

Sin City est une oeuvre qui vous prend au tripe et vous emmène au bout de sa folie. Une sorte de fait divers sordide raconté par un génie qui ne prend pas de gant pour vous la conter, ne vous épargne pas les pires détails et c'est également un grand polar. C'est le genre d'ouvrage comme on a trop peu l'occasion d'en lire et qui ne fera pas tache dans votre bibliothèque. Cette chronique aurait pu être plus courte et se résumer à "C'est un chef d'oeuvre qu'il faut lire absolument".


Note : 10/10

 

Stegg

 

A propos de cette BD :

 

- Site de l'éditeur : http://www.editions-rackham.com/ 

Vote:
 
7.00/10 ( 3 Votes )
Clics: 3377
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Silver 1 Silver 1
Baignée dans une ambiance très pulp, cette série suit la piste d'un monte-en-l'air dont le passe-temps est de faire enrager un agent du FBI lors de cambrio...
Heure des lames, L' Heure des lames, L'
Bear Park, l'heure des lames est un événement météorologique dangereux où il pleut littéralement des lames de couteau, ici les parents n'ont pas d'enfan...
Lady Killer 1 Lady Killer 1
Josie Schuller est l'image même de la bonne mère de famille dans les années 1950, elle a deux enfants, un mari très occupé et une belle mère acariâtre....

Autres films Au hasard...