D. Gray-Man 1
Titre tome: Prologue
Genre: Shonen , Démons , Manga
Année: 2006
Pays d'origine: Japon
Editeur: Glénat
Scénario:
Katsura Hoshino
Dessin:
Katsura Hoshino
Sortie VO: 2004
 

Première impression
La découverte d'un livre peut se faire de plusieurs sortes : à travers le quatrième, un avis extérieur, l'illustration de couverture. Dans le cas de D.Gray-Man, c'est la couverture qui m'a interpellé. Les éditions Glénat ont choisi de faire figurer deux personnages que l'on va découvrir dans le premier tome et qui sont les protagonistes de ce manga à mes yeux atypiques, dos à dos, les mains paumes ouvertes, recueillant la neige tombante.
On découvre, de face, un jeune garçon au physique particulier : cheveux blancs, marque à peine visible à l'œil, et surtout, une main rouge disproportionnée dans laquelle une croix noire est incrustée. Derrière lui, se tient un être se distinguant principalement par son haut-de-forme aux décorations macabres et ses dents.
Les vêtements ne renseignent pas beaucoup sur le style qui nous attend : combats ? Nous pourrions nous y attendre dans un shonen. Le titre en lui-même n'est pas très parlant. Le "Gray Man" fait-il référence à la couleur des cheveux du garçon ? Quid du D ? La question restera posée à la fin du tome.

Plongée dans le manga
La première page du manga nous dévoile immédiatement que nous allons avoir affaire à des "exorcistes", possédés par l'esprit divin (je salue le traducteur pour cette petite perle d'entrée !). Nous plongeons dans l'Angleterre de la fin du XIXème siècle dans les pas de Moore, une policewoman enquêtant sur d'étranges disparitions dans une église abandonnée. Elle va y faire la rencontre d'un jeune garçon, Allen Walker, se déplaçant dans un nuage de chauve-souris en poursuivant un chat. Rien de bien banal, et si le ton pouvait sembler léger jusque là, il bascule avec la mort du partenaire de Moore, dont le corps explose après avoir été recouvert d'étoiles noires. Inconsciente après cet évènement, la policière se réveille au poste, ramenée par le héros.


Tome 1 : Prologue
Le passage du commissariat va être l'occasion pour l'auteur de présenter son personnage principal Allen Walker et de révéler son statut d'exorciste, ainsi que son compagnon, Timcampy le golem. Pour ne pas dévoiler les principales ressources de notre héros et ficelles de cet univers, je passerai vite sur ces parties. Ces parties, car en effet, l'ensemble du tome va contenir les présentations et explications nécessaires aux lecteurs pour s'approprier le manga et l'univers.
Après Allen, nous aurons donc l'occasion de découvrir l'origine de sa fameuse main rouge disproportionnée et de son œil particulier, et surtout, nous pourrons rencontrer un des "méchants" à mes yeux les plus intéressants (peut-être pas le plus charismatique), à savoir, le Comte Millénaire et de ses "akumas", ses machines de guerre qui sont les "démons" que doivent combattre les exorcistes. A noter que le mot "akuma" n'est employé que pour sa phonétique d'après les dires de l'auteur et qu'il n'y a aucune allusion "infernale" dans ces démons-ci.
Le tome s'achève sur l'arrivée d'Allen à la Congrégation de l'Ombre, quartier-général des exorcistes et le dernier volet de la présentation de l'univers de D.Gray-Man !

En conclusion, nous avons affaire à un manga honnête dont on ressent les trames classiques du genre nekketsu. Contrairement à d'autres plus connus comme Naruto ou Bleach, on appréciera l'absence (immédiate tout du moins) de combats démesurés et la fraîcheur du personnage principal d'Allen.

Note : 8/10

 

Khellendros

 

A propos de ce manga :

 

- Site de l'éditeur : http://www.glenat.com/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2484
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Doggybags 12 Doggybags 12
On a jamais été aussi proche de la fin de la franchise Doggybags, ce douzième et avant dernier volume a pour thème le Japon, un pays où les contes horrif...
Empty man, The Empty man, The
Un mal invisible frappe l'humanité, depuis un an le syndrome de "l'homme vide" a commencé à faire des victimes, aucun lien entre les différents cas si ce ...
Redhand Redhand
Les chasseurs d'un petit village se retrouvent traqués par une bande d'esclavagiste, ils se réfugient dans une grotte et découvrent un bunker aux installat...

Autres films Au hasard...