Voleuse du Père-Fauteuil, La
Titre tome: Intégrale
Genre: Fantastique , Humour , Super-héros , BD européennes , Intégrales
Année: 2004
Pays d'origine: France
Editeur: Dargaud
Collection: Poisson-Pilote
Scénario:
Eric Omond
Dessin:
Yoann
Couleurs:
Hubert
 

XIXiè siècle. Ariane, une jeune fille de bonne famille mais rongée par l'ennui, se passionne pour les exploits d'un cambrioleur qui prend les aristocrates pour cible. Afin de le rencontrer, elle devient voleuse à son tour, parcourant les toits de la ville nocturne. Mais elle va se retrouver bientôt au coeur d'intrigues politiques qui divisent aristos progressistes et bourgeois passéistes. De quoi lui faire progressivement ouvrir les yeux sur une société peu propice aux élans romantiques.

 

 

En voilà une belle découverte ! Cette BD injustement méconnue, que j'ai dénichée par hasard chez un bouquiniste sans trop savoir à quoi m'attendre, est un petite merveille. En voyant la couverture du tome 1, on pense forcément à Fantômas (les romans de Souvestre et Alain, les films de Louis Feuillade) mais aussi à Belphégor et Arsène Lupin, bref tout l'univers poétique et bon enfant d'une certaine tradition feuilletonesque où il est de bon ton de porter le masque, mystère oblige !

Pourtant, de prime abord, le dessin ne m'attirait pas trop. Plutôt étrange - surtout les personnages de petite taille avec une tête disproportionnée. Un dessin qu'on pourrait qualifier "d'expressionniste", à l'instar de ceux des Sfar, De Crécy, Larcenet, des dessinateurs avec lesquels j'ai toujours eu un peu de mal je l'avoue. Mais l'ambiance qui se dégage des planches et les cabrioles de cette espèce de Catwoman version XIXè sur les toits a eu raison de mes réticences initiales.

Car le scénario, qui n'est pas en reste, est une petite merveille où l'humour (du meilleur cru) et la légèreté n'empêche pas pour autant la critique sociale d'une époque au clivage de classes très stricts et bien étanches. Bref, on marche sur du velours mais avec quelques pointes bienvenues qui dépassent de la moquette : une héroïne très attachante qui commente son aventure en voix-off avec un humour à la fois désinvolte et (faussement) candide, un contexte politique où sont renvoyés dos à dos les Passéistes (des bourgeois à l'esprit étroit qui ne pensent qu'à faire fructifier leur capital) et les Modernistes (une bande de snobs pompeux et décadents qui, sous le vernis d'un libéralisme ne sont eux aussi préoccupés que de leur intérêt).

Le constat est clair : quel que soit le mouvement, le parti, on y trouve les mêmes tares, les mêmes hypocrisies. Et notre héroïne, cambrioleuse plus par désoeuvrement et un élan romantique mal placé que par appât du gain, l'apprendra à ses dépens.

 

 

Ajoutez à tout cela une journaliste lesbienne au caractère bien trempé, un "homme" mystère au physique plutôt... inattendu avec lequel notre adorable monte-en-l'air entretient une histoire d'amour peu orthodoxe, un laboratoire digne d'une savant fou où se pratiquent des expériences forcément inquiétantes, des politicars assoifés de pouvoir, une baronne à la libido exacerbée qui joue les Madonne des sleepings auprès de sa cour de jouisseurs décatis et vous aurez en vrac les ingrédients d'une BD sacrément appétissante, qui parvient à faire se cotoyer la poésie lunaire et les soubresauts plus pragmatiques d'une humanité égoïste et mesquine.

 

Tome 1 : L'homme mystère - 2002

Tome 2 : Les heures noires - 2003

Tome 3 : La maison de pénitence - 2005

 

Note : 9,5/10

 

Raggle Gumm

 

A propos de cette BD :

 

- Site de l'illustrateur : http://www.mysteryo.com/

- Site de l'éditeur : http://www.dargaud.com/

Vote:
 
5.67/10 ( 3 Votes )
Clics: 2879
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde
Les hommes ont bien avancé leur conquête de l'espace et une partie de la population vit désormais dans des vaisseaux spatiaux, le Tore de Stanford est l'un...
Doggybags 4 Doggybags 4
Après un troisième tome "mexicain" vraiment réussi, Doggybags revient une fois de plus, ici pas de thème aussi marqué même si ces trois histoires flirte...
Tony Chu, Détective Cannibale 2 Tony Chu, Détective Cannibale 2
  Après la fuite de Mason, Tony Chu se retrouve avec un nouvel équipier, ou plutôt avec un ancien puisqu'il retrouve son ancien collaborateur John Colby, r...

Autres films Au hasard...