Guerre des mondes, La - Diptyque
Genre: Extraterrestres , Science-fiction
Année: 2017
Pays d'origine: France
Editeur: Glénat
Collection: H. G. Wells
Scénario:
Dobbs
Dessin:
Vicente Cifuentes
Couleurs:
Arencia Studio
 

Voilà plusieurs jours que des projectiles précis et réguliers frappent la Terre depuis la Planète Rouge. Dans la petite bourgade d’Ottershaw en Angleterre, le Professeur Ogilvy a du mal à croire à la théorie d’une attaque extraterrestre émise par son jeune élève. Pourtant, lorsqu’un météore tombe non loin de chez lui, il découvre, niché en son cratère, un cylindre géant qui ne peut qu’être l’œuvre d’une civilisation supérieure. Et il apprend à ses dépens que cette dernière n’a pas véritablement d’intentions pacifiques. De la capsule extra-terrestre émerge un "tripode", une immense machine de mort qui sera rejointe par bien d’autres, semant le chaos et la destruction. L’extermination ne fait que commencer...

Glénat et Dobbs s’attaquent aux adaptations des œuvres d’H.G. Wells, après "La Machine à explorer le temps", nous allons nous intéresser au diptyque sur "La guerre des mondes", dessiné par l’espagnol Vicente Cifuentes ("Green Arrow").
Le scénariste prend le parti de rester fidèle au roman d’origine, reprenant la même trame, son héros (ou plutôt victime perpétuelle) donne une continuité à l’histoire, on suit ses mésaventures, sans que jamais il n’ai prise sur les événements, autant dans le roman de Wells cette construction fonctionnait, autant ici elle amène un manque de profondeur au récit qui ne permettra pas de captiver le lecteur.
Quand au travail de Vicente Cifuentes, il est de très bonne qualité, un trait réaliste, bien détaillé, mais tout ça reste trop propre, rien qui ne permettrai de transcender cette adaptation.
En fait, pour découvrir ce qu’il manque à ces deux albums, il faut se procurer une autre adaptation, sortie en France en 2006 chez feu l’éditeur Kymera, signé Ian Edginton et D’Israeli, en une soixantaine de page, leur "Guerre des mondes" réussit à proposer une vision fidèle tout en y mettant  une touche personnelle et imparfaite qui fonctionne ! De plus le duo a également sorti une suite "Scarlet Traces" assez étonnante !
Vraiment pas indispensable pour les fans du roman, ce diptyque peut néanmoins servir d’introduction à l’univers de Wells.

Note : 6/10

 

gregore

 

A propos de cette BD :

 

- Site de l'éditeur : http://www.glenatbd.com/

Vote:
 
3.50/10 ( 2 Votes )
Clics: 1069
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Batman Empereur pingouin Batman Empereur pingouin
Non content d'être craint de tous, Oswald Cobblepot, dit le Pingouin, souhaite inverser la balance et réussir à se faire aimer de Gotham. Mais même le mei...
Louve 4 Louve 4
Louve est de retour dans son village, ses dernières aventures lui ont conférées un peu plus de confiance en soi et surtout un caractère bien trempé, elle...
Ignominia Ignominia
En 2055, la reproduction humaine se déroule exclusivement de façon artificielle, via la fécondation in vitro, les progrès scientifiques ont permis aux par...

Autres films Au hasard...