Freaks Agency : Celui du sang
Genre: Epouvante , Fantastique , BD européennes
Année: 2005
Pays d'origine: France
Editeur: Albin Michel
Scénario:
François Baranger
Dessin:
François Baranger
Couleurs:
François Baranger
 

 

June Hackett, conservatrice adjointe du Musée d'histoire naturelle de New-York, reçoit une lettre de sa mère apparemment à l'agonie et qu'elle n'a plus revu depuis douze ans, les relations entre les deux femmes ayant toujours été tendues. De mauvaises grâces, mais ne pouvons ignorer la dernière volonté d'une mourante, la jeune femme se rend donc dans le Maine où sa mère s'est installée. Après son passage dans une petite bourgade sinistre, elle fait la rencontre d'un énigmatique jeune homme qui se dit poursuivi par les autochtones peu amènes. Devenus tous deux la cible des locaux, ils trouvent refuge dans le manoir en ruine appartenant à la mère de June. Mais celle-ci est absente. Sur les traces de son passé, June apprend qu'elle et sa mère sont les descendantes d'une famille à la réputation sulfureuse, haïe des habitants de la région, car suspectée de pratiquer la sorcellerie et qui se serait rendue coupable, au XIXiè siècle, d'une série de meurtres atroces.

Mais June ignore encore l'ampleur de l'héritage que lui ont légué ses ancêtres et le projet monstrueux auquel s'est attelé sa mère, entièrement sous l'emprise de l'influence maléfique qui hante la famille Hackett depuis des générations. Par ailleurs, June elle-même semble ne pas pouvoir échapper à cette malédiction ancestrale inscrite dans son sang.

Mais une mystérieuse agence gouvernementale veille pour éviter que le monde ne sombre dans le chaos.

 

Un héritage lourd à porter... une bourgade de Nouvelle-Angleterre repliée sur elle-même et d'où émane des effluves pourrissantes... des visions d'un monde terrifiant où se déplacent des entités innommables sur fond de cités cyclopéennes... des cultes impies... une invocation imminente pouvant détruire le monde... une société secrète d'Investigateurs créée pour enrayer la menace...

Cela ne vous rappelle rien ? Si bien sûr et François Baranger ne se prive pas d'avouer sa dette envers le grand H.P. Lovecraft (et certaines oeuvres qui en ont été dérivées, voir le jeu de rôle) dans cette BD qui tient de l'hommage assumé et même du pastiche (réactualisé) qui en reprend la plupart des éléments mais aussi une ambiance oppressante et déliquescente magnifiquement rendue par un graphisme de toute beauté qui privilégie le clair-obscur et un dessin au rendu hypperréaliste parfois proche de la photographie retouchée. Bien qu'habituellement, j'apprécie assez peu les BD trop informatisées, je dois bien reconnaître que le résultat est ici particulièrement saisissant et esthétiquement superbe.

Que ce soit le paysage côtier déchiqueté et pluvieux, les rues désertes et insalubres aux architectures de style XVIIiè de la petite localité de Clifftown, le port de pêche aux eaux croupies qui rappelleront fatalement un certain Innsmouth aux connaisseurs, le manoir en ruines se découpant sur un ciel que le soleil agonisant éclaire chichement de ses derniers feux ou encore le réseau labyrinthique de galeries souterraines serpentant sous la demeure, le décor que déploie Baranger a de quoi satisfaire autant le lovecraftien le plus exigeant que simplement l'amateur d'atmosphère fantastique particulièrement prégnante et immersive.

J'irais même jusqu'à dire que l'ambiance (servie par l'excellence graphique) représente l'essentiel de l'intérêt que l'on prend à lire ces deux albums, le scénario étant pour sa part - en raison probablement de ses influences très marquées - d'un grand classicisme qui nous fait dire que nous sommes en terrain balisé. Mais l'auteur parvient pourtant à rendre son histoire très plaisante et sans susciter le moindre ennui, grâce à une sorte de pouvoir d'évocation, une intelligence du propos (et des dialogues), le caractère assez fouillé de l'héroïne et un certain souffle onirico-horrifique qui rappellent un certain... Lovecraft justement et qui pallient très bien le relatif manque d'originalité de l'intrigue. Ou du moins de ces prémisses scénaristiques qui, hélas, resteront en l'état.

 

Car j'en viens maintenant à la constatation la plus triste de ma chronique : cette belle oeuvre conçue au départ par Baranger comme une série ambitieuse devant se décliner en plusieurs cycles d'albums restera à jamais à l'état embryonnaire, donc inachevé. En cause : une décision d'Albin Michel d'arrêter la série pour des raisons évidemment financières, Freaks Agency n'ayant pas suffisamment rempli le tiroir-caisse de l'éditeur.

Autant donc avertir le lecteur appâté par cette chronique que le tome 2 se "termine" abruptement et qu'il n'y aura jamais de tome 3 pour conclure ne serait-ce que le premier cycle.

C'est d'autant plus fâcheux que le second tome laissait présager une plus grande d'ampleur pour la suite que l'on aurait sûrement pu qualifier de cosmique. Au lieu de quoi, nous resterons dans les entrailles de la terre et sur notre faim.

Parler de frustration est donc peu dire et je pourrais à nouveau pester sur la frilosité de certains éditeurs, sur l'ambition artistique sacrifiée sur l'autel du fric et de la rentabilité à tout crin, sur le succès a contrario immérité de certaines séries nettement moins inspirées et usant de grosses ficelles, etc...etc... mais à quoi bon : le refrain est hélas connu et Freaks Agency n'est pas la première BD de qualité à en faire les frais.

Ceci étant dit, on pourrait alors me demander si, de ce fait, ce "diptyque malgré lui" sans conclusion mérite qu'on s'y attarde.

Personnellement et sachant à l'avance à quoi m'en tenir, je n'en ai pas moins apprécié beaucoup ces deux opus très prometteurs offrant ce qu'ils pouvaient néanmoins offrir, de la part d'un auteur talentueux que je ne connaissais pas et qui rend un des meilleurs hommages (tous médias confondus) à un écrivain éminent du fantastique que je ne connais que trop bien.

Le monde est dur pour les rêveurs.

Je crois que Lovecraft aurait été pleinement d'accord.

 

Note : 8,5/10

 

Vorpalin

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.francois-baranger.com/index.php

- Site de l'éditeur : http://www.albin-michel.fr/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2610
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Lolika Lolika
2066. néo-Paris est une capitale instable, les attentats perpétrés par des mutants vivant dans les sous-sols de la ville permettent à l'armée de prendre ...
Burning fields Burning fields
Dana Atkinson, une enquêtrice de l’armée renvoyée pour manquement à l’honneur, est rappelée au Moyen-Orient quand un groupe de techniciens américain...
Kriss de Valnor 1 Kriss de Valnor 1
Au terme d'une vie gorgée de violence, de haine et de mensonge, Kriss de Valnor meurt en protégeant la fuite de Thorgal et de sa famille. Un dernier acte h...

Autres films Au hasard...