Fables 3
Titre tome: Romance
Genre: Comics , Contes de fées
Année: 2004
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Panini Comics
Collection: 100% Vertigo
Scénario:
Bill Willingham
Dessin:
Mark Buckingham, Lan Medina, Bryan Talbot, Linda Medley
Couleurs:
Daniel Vozzo
 

Les Fables, ces personnages de contes de fées qui ont quittés leur mondes à cause de l'Adversaire et vivent maintenant caché dans le notre, sont de retour pour un troisième volume de leur aventures.

Ce nouveau tome débute par une aventure de Jack (celui du conte Jack et le Haricot magique qui est devenu un petit escroc) se déroulant à la fin de la guerre de Sécession et durant laquelle Jack va essayer de faire fortune. Il s'agit de l'adaptation d'une histoire du folklore américain qui s'intitule Mountain Jack Tales où le scénariste fait preuve d'un humour plutôt caustique. Si le personnage de Jack est plutôt secondaire, il est vraiment amusant de lui découvrir cette aventure au ton plutôt original et de le voir en tête d'affiche.

On enchaîne après sur la suite des événements des tomes précédents. Tandis que Blanche se remet toujours de ses blessures acquises à la ferme, Bigby Wolfe, le grand méchant loup, essaye de gérer la ville... mais un journaliste, qui a remarqué les fables et les prend pour des vampires, menace de dévoiler leur présence dans les journaux. Bigby va faire appelle à Jack, Barbe-Bleue et au prince charmant afin d'essayer de contrecarrer ses projets. Le problème, c'est que certain Fables sont près à employer des méthodes extrêmes pour résoudre cette menace qui pèse sur leur monde...


Si le deux premiers volumes comprenaient chacun une histoire complète, il n'en est pas de même pour ce nouveau tome qui contient donc plusieurs histoires qui proposent tout de même leurs lots de rebondissements vis à vis de l'univers qui a été mis en place précédemment par Mark Buckingham. Si quelques intrigues trouvent des réponses dans ce volume, on sent que ces épisodes servent surtout à mettre en place de nouvelles trames et à approfondir le coté obscur de certain personnages dont les vrais ambitions commencent enfin à apparaître. D'ailleurs l'histoire du reporter, même si elle est intéressante, reste tout à fait secondaire et apporte globalement peu à l'univers, heureusement elle ne dure pas longtemps. Ainsi, on va s'apercevoir que le prince charmant n'est pas si charmant que son nom l'indique et que Barbe-Bleue n'a pas forcément perdu toutes ses mauvaises habitudes. Mais comme l'indique le titre, il est bel et bien question de romance et notamment celle de Bigby et Blanche qui vont être manipulés par un de leurs ennemis, ce qui aura pour ces deux personnages une conséquence assez inattendue.

Pour conclure ce volume, on a le droit à une petite histoire mettant en scène une légende des fables et en particulier les lilliputiens, ces être miniatures issues de l'imagination de l'auteur anglais Jonathan Swift, dont un régiment entièrement composé d'homme va arriver à la ferme. Cette histoire courte et assez comique est plutôt réussie. On continue ainsi de découvrir d'autre facettes du monde des fables et cette histoire propose une courte pause dans les événement qui ont lieux dans cet univers. Si on est plus proche d'une fantasy assez classique dans cette arc, il n'en est pas pour autant inintéressant et nous montre un Bill Willingham s'amusant avec sa création et y prenant un certain plaisir que le lecteur retrouve sans difficulté.

Même si on a l'impression d'assister parfois à un soap opéra original et intelligent, Bill Willingham n'hésite pas à donner dans une violence souvent sanglante, de proposer quelques scène de sexe et arrive ainsi à gagner sa place de comics adulte sortant de l'ordinaire. Au final, on est loin des production Disney ou même Dreamworks car les auteur semble ne pas hésiter à montrer le coté sombre des contes de fées. Le principal défaut de ce volume est d'être constitué de plusieurs récits qui semblent partir un peu dans tous les sens et dont la finalité n'apparaît pas immédiatement. Le changement de dessinateur sur les histoires n'est pas vraiment gênant et, sauf sur la dernière, ne se remarque pas vraiment. Malgré ses défauts, Fables arrive à rester toujours aussi passionnant et attachant grâce à quelques trouvailles originales.


Note : 7/10

 

Stegg

 

A propos de ce comics :

 

- Site de l'éditeur : http://www.paninicomics.fr/

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2640
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Ragnarök 1 Ragnarök 1
Ragnarök, le crépuscule des dieux dans la mythologie nordique, a vu la fin des neuf mondes. Trois siècles plus tard, les dieux n'existent plus, cette péri...
Absolute Ronin Absolute Ronin
Dans un Japon médiéval, un jeune samouraï protège son maître mais ce n'est pas une mission facile puisqu'un démon veut la peau de ce dernier depuis qu'i...
Nancy in Hell Nancy in Hell
Nancy, leader des pom-pom girls de son lycée, part faire du camping avec son petit ami Kurt et deux potes, mais dès la première soirée, un maniaque les ag...

Autres films Au hasard...