King's Game Extreme 1
Genre: Seinen , Horreur , Manga
Année: 2014
Pays d'origine: Japon
Editeur: Ki-Oon
Scénario:
Nobuaki Kanazawa
Dessin:
Kenji Kuriyama
 

Seul survivant du précédent Jeu du roi, Nobuaki Kanazawa intègre une nouvelle école et une nouvelle classe, tout en fuyant ses nouveaux camarades qui s'interrogent donc sur le comportent étrange du nouveau venu. Le jeune homme fait pourtant quelques efforts pour retrouver une vie normale et profiter de ses nouveaux camarades. C'est alors qu'un SMS lui ordonnant d'embrasser une camarade arrive sur les portables des élèves. Une nouvelle partie vient de débuter et le massacre de recommencer !

Ce second tome reprend donc avec l'un des stéréotypes des suites de films d'horreur : le retour du héros, forcément traumatisé par ce qui lui est arrivé dans l'épisode précédent, devenu un brin asocial et faisant des cauchemars liés à ses mésaventures. Son entourage qui ignore ce qui lui est arrivé essaye de lui donner un peu de goût à la vie, via une journée de compétition sportive, tandis qu'une des jeunes élèves se montre un peu plus enthousiaste à l'accueillir que les autres, pas insensible à ce jeune homme qui ne fait que la repousser.
Bien entendu, le tueur ne va pas tarder à se montrer, enfin à envoyer des sms à ses futures victimes, commençant par demander à Nobuaki d'embrasser la demoiselle et interdisant au joueur de dormir, ce qui ne va pas être sans entraîner les premières morts dans la classe, tandis que les soupçons vont rapidement se tourner vers Nobuaki dont le comportement troublant n'a pas été sans entraîner quelques soupçons. Le carnage va donc pouvoir débuter et les jeunes gens vont devoir choisir entre mourir et obéir.
King's game extreme se révèle ainsi être une forme de slasher dont le tueur semble être omniscient et invisible, plus proche du virus que du psycho-killer, même s'il semble avoir des méthodes de meurtres variés et la nature même semble indéfinis. C'est pour l'instant la principale originalité de ce seinen, encore que c'était déjà présent dans le précédent King's game, puisque les futures victimes sont les adolescents typiques de ce genre de récits horrifiques qui pour l'instant n'ont pas compris dans quel enfer ils venaient de plonger.
Le dessin est plutôt classique, assez réaliste dans les traits des personnages et les décors, cherchant à créer une ambiance crédible pour être plus effrayant lorsque l'horreur arrive. Pour l'instant, si l'on excepte des séquences de cauchemars réussies et un final plutôt gore, le tout reste assez sage, sans trop de gore, préférant donner dans une dureté plus psychologique, faisant souffrir son personnage principal de manière assez classique, rappelant que l'homme est un loup pour l'homme, encore plus quand il est à l'adolescence.

Si l'on est bel et bien dans du seinen, on est loin des délires sanglant et fantastique de Junji Ito et le tout semble plutôt gentil, semblant être au seinen ce que sont la plupart des shonen au manga, des oeuvres commerciales cherchant avant tout le sucés publique. Pourtant, il n'y a rien de honteux et l'on a ici une délicieuse mise en bouche dans un jeu de massacre qui devrait s'avérer cruel ! Tout semble donc en place à la fin de ce tome pour la plongée dans l'horreur se prolonge par la suite. Que demander de plus ?

Note : 7/10

 

Stegg

 

A propos de ce manga :

 

- Site de l'éditeur : http://www.ki-oon.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 2 Votes )
Clics: 1888
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Méta-baron 1 Méta-baron 1
Suite à sa dernière bataille, soldée par une nouvelle victoire sur l'Empire Techno-technos, le Méta-baron vit en reclus dans son Méta-bunker, il s'est fa...
Oracle 1 Oracle 1
Elle est la Pythie, la messagère des dieux, dévouée au culte d’Apollon, la vierge dont les visions ont maintes fois sauvé Delphes et les autres cités g...
Masque de Fudo 1, Le Masque de Fudo 1, Le
Printemps de l'an 283 de l'ère Shiranui, la cité entière est en effervescence et se prépare aux festivités en l'honneur des noces du shôgun Totecu Fujiw...

Autres films Au hasard...