Requiem, chevalier vampire 1
Titre tome: Résurrection
Genre: Vampirisme , Macabre , Gothique
Année: 2016
Pays d'origine: France, Angleterre
Editeur: Glénat
Collection: Grafica
Scénario:
Pat Mills
Dessin:
Olivier Ledroit
Couleurs:
Olivier Ledroit
 

Heinrich Augsburg est un soldat allemand, il participe aux atrocités de la guerre mais fini par être lui-même victime indirecte de la Gestapo, en effet la femme qu'il aime, Rebecca, est arrêtée car elle est soupçonnée d'être juive.
En 1944, Heinrich se retrouve sur le front de l'Est, blessé, il se remémore sa liaison avec la jeune femme, c'est alors qu'un soldat russe qui dépouille les cadavres le fouille le pensant mort, Heinrich se réveille et résiste mais il n'a pas la force de lutter et prend une balle en pleine tête…
Il est mort, fini la violence, les tourments... malheureusement ce n'est que le début de la réelle souffrance. Heinrich se réveille dans un étrange et macabre paysage, après une rencontre avec une horde de zombie qui finiront en pièce, il en apprend un peu plus sur Résurrection, un monde où tout est inversé, les terres prennent la place des océans et vis et versa, les êtres qui la peuplent ne vieillissement pas mais rajeunissent…
Ici Heinrich va devenir un chevalier vampire, son nouveau nom sera Requiem, sa mission : maintenir un semblant de désordre au milieu du chaos infernal !

Initialement auto-publié chez Nickel dans les années 2000 par ses deux auteurs, Requiem prend un second trépas sous l'égide de Glénat, l'éditeur propose une ré-édition des onzes premiers volumes complétés de bonus au rythme d'une sortie tout les deux mois, avant de s'attaquer à la suite et fin de la série.
Ce premier volume nous présente la transformation du jeune soldat allemand Augsburg en Requiem le chevalier vampire, le récit prend le temps de nous présenter les déroutante us et coutumes de Résurrection, sa hiérarchie et ses règles, l'univers créé ici par le scénariste anglais Pat Mills ("Slaine", "Judge Dredd") désoriente totalement le lecteur, c'est une tout autre réalité qui nous est présentée ici, les notions de bien et de mal restent flous, cette sorte de purgatoire renoue avec les monstres de légendes (vampires, goules, zombies...) qui se délectent de la souffrance, dépassent les frontières du monde des humains tout en étant tout de même terrorisés par ce qui leur rappelle leur vies d'avant, les vestiges des progrès technologiques humains sont par exemple complètement prohibés !
Difficile d'imaginer un autre dessinateur pour peindre cette plongée dans les limbes de l'enfer, Olivier Ledroit ("Chroniques de la Lune Noire", "La porte écarlate") exprime ici tout son talent, il créé une ambiance mystique et ténébreuse, aux tons rougeoyants, son univers graphique est d'une richesse rarement égalée, chaque page est une fresque gothique en l'honneur de la décadence.
Une vision post-mortem agressive et marquante, une des plus aboutis que l'on puisse découvrir en bande dessinée, un must à redécouvrir !

Note : 9/10

 

gregore

 

A propos de cette BD :

 

- Site de l'éditeur : http://www.glenatbd.com/

Vote:
 
8.33/10 ( 3 Votes )
Clics: 1127
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Lolika Lolika
2066. néo-Paris est une capitale instable, les attentats perpétrés par des mutants vivant dans les sous-sols de la ville permettent à l'armée de prendre ...
Guerre des mondes, La - Diptyque Guerre des mondes, La - Diptyque
Voilà plusieurs jours que des projectiles précis et réguliers frappent la Terre depuis la Planète Rouge. Dans la petite bourgade d’Ottershaw en Angleter...
Violent Cases Violent Cases
A la vue de Mirror Mask, on pouvait se demander ce qu'il y avait de si bien à voir travailler McKean et Gaiman ensemble. Je dois dire que je l'attendais ce fil...

Autres films Au hasard...